Icon Sport

Des dauphins à Cardiff ?

Des dauphins à Cardiff ?

Le 16/03/2018 à 11:33Mis à jour Le 16/03/2018 à 11:38

Ce dernier match du Tournoi des 6 Nations est porteur de nombreux enjeux pour le XV de France. Outre la victoire, c'est une deuxième place finale que les Tricolores iront chercher à Cardiff demain, ce qui ne leur est pas arrivé depuis fort, fort longtemps...

La France n'avait pas terminé à la deuxième place du Tournoi depuis 2011. Quatrièmes en 2012, derniers en 2013, quatrièmes en 2014 et en 2015, cinquièmes en 2016, les Bleus avaient connu leur meilleur résultat depuis des années la saison passée en se classant troisièmes à l'issue de leur victoire épique lors du dernier match contre... le pays de Galles au Stade de France !

Ils peuvent donc faire mieux demain. Pour cela, il faudra l'emporter au Principality Stadium mais aussi compter sur une défaite de l'Angleterre à Twickenham, les XV de la Rose comptabilisant, comme la France, dix points au classement. Un scénario envisageable, sachant que les Anglais recevront l'Irlande en quête d'un grand chelem juste avant la confrontation entre les Bleus et les Gallois.

Une deuxième place viendrait conforter le choix de Bernard Laporte de changer le staff en décembre dernier. Surtout, elle permettrait aux Tricolores de retrouver une confiance qu'ils ont perdue, depuis le fiasco de la Coupe du monde 2015 notamment. Elle aiderait sûrement aussi à aborder un peu plus sereinement la périlleuse tournée d'été qui la verra défier sur leurs terres les doubles champions du monde all blacks à trois reprises en juin prochain...

Deuxièmes... ou cinquièmes !

Mais s'ils peuvent terminer ce Tournoi avec les honneurs, les hommes de Jacques Brunel peuvent aussi terminer à une peu glorieuse cinquième place, juste devant l'Italie. Les Transalpins reçoivent l'Ecosse à Rome demain, en tout début d'après-midi. Dans le cas d'une cinquième défaite italienne et d'une troisième victoire du Chardon, couplée à un revers tricolore à Cardiff, la France se classerait avant-dernière. Elle resterait quatrième si elle perdait au Principality Stadium, en même temps que les Ecossais au stade olympique. Un résultait qui serait bien moins encourageant évidemment... Compte tenu du contexte, le classement de ce Tournoi 2018 est plus important que jamais.

Contenus sponsorisés
0
0