Icon Sport

Brunel : "Il nous manque peu de choses"

Brunel : "Il nous manque peu de choses"
Par AFP

Le 17/03/2018 à 21:52Mis à jour Le 17/03/2018 à 21:58

Lle sélectionneur du XV de France Jacques Brunel a dressé un bilan mitigé du Tournoi des 6 Nations, conclu samedi par une défaite pleine de regrets à Cardiff face au pays de Galles (13-15).

Cette défaite doit être frustrante...

Jacques Brunel : Oui il y a de la déception. Des joueurs, du staff. Parce que, encore une fois, c'est un match qu'on peut gagner. Dans ce Tournoi on a été très près de l'Irlande (13-15), du pays de Galles. Mais en même temps dans le vestiaire on mis en avant l'état d'esprit du groupe, l'engagement mis tout au long du Tournoi. La cohésion formée dans cette équipe. Sur ces fondations, je pense qu'on va pouvoir bâtir. En début de Tournoi, on nous annonçait être très loin grandes nations. On a montré qu'on était très proche. J'avais dit que le Tournoi réservait des surprises. Qui aurait parié que l'Angleterre finisse cinquième? Qu'on pourrait peut-être battre l'Irlande (13-15) et gagner au pays de Galles. On avait l'ambition de se rapprocher des meilleurs, on l'a été. Mais on a manqué d'efficacité encore aujourd'hui (samedi) sur certaines zones. On voulait être en course pour gagner la partie, on l'a été. Maintenant, il faut mieux finir.

Sur quelles certitudes pouvez-vous vous appuyer?

J.B. : Déjà, une bonne défense. Et on a cherché à entreprendre, on marque un très bel essai. On a aussi la possibilité, quand Yacouba (Camara) se blesse (26), de rescorer, et en deuxième mi-temps (Adrien) Pelissié fait un en-avant à l'entrée 22 mètres. On a aussi lancé plusieurs fois après les touches dans de bonnes conditions. Mais la défense galloise, haute, nous a gênés.

Ce Tournoi vous laisse-t-il des regrets?

J.B. : Oui, on a été très près des meilleurs. Deux points d'un côté (face à l'Irlande), un de l'autre (pays de Galles)... ces peu de points nous auraient permis de basculer dans une autre dimension au classement et en terme de confiance. Donc le bilan est à la fois satisfaisant et pas satisfaisant. Il nous manque peu de choses, mais il va falloir être capable de les améliorer rapidement. Mais on a une assise de joueurs, technique, et surtout un état d'esprit qui peut faire penser qu'on va progresser rapidement.

Propos recueillis en conférence de presse.

Contenus sponsorisés
0
0