Icon Sport

Brunel : "Contre les Anglais, le lendemain, on a mal… on est cassés"

Brunel : "Contre les Anglais, le lendemain, on a mal… on est cassés"

Le 08/03/2018 à 10:30Mis à jour Le 08/03/2018 à 10:34

Samedi face à l’Angleterre, le XV de France essaiera de démontrer qu’il n’est pas si loin de la deuxième nation mondiale. Mais les Bleus doivent s’attendre à un combat particulièrement intense.

Rugbyrama : Est-ce qu’une victoire contre l’Angleterre serait synonyme de Tournoi réussi ?

Jacques Brunel : Au départ, j’avais dit que l’on devait être proche des meilleurs. Je le disais également, à chaque édition, personne ne sait ce qui va se passer, qui va l’emporter. On voit bien à travers les résultats et le classement que tout est possible. Mais les Anglais, s’ils veulent gagner le Tournoi, doivent nous battre. Et nous, il faut qu’on soit prêt de l’Angleterre, c’est évident. J’espère que cette rencontre va montrer qu’on est très près d’eux et qu’on sera dans ce mouvement d’incertitude jusqu’à la fin di Tournoi.

Le Crunch a-t-il toujours la même saveur ?

J.B : Dernièrement, un joueur célèbre disait que le XV de France devrait être à son meilleur niveau pour continuer à perpétuer cette rivalité. Effectivement, il y a besoin que notre équipe soit à la hauteur de l’Angleterre pour continuer à perpétuer ce moment important. Le match conte les Anglais est différent. J’ai le souvenir où tous les matches contre les Anglais, le lendemain du match, on est cassés. On a mal parce que ça a tapé. Ça a toujours été plus dur. Il va falloir se préparer à ça. Mais j’espère qu’il n’y a pas une crainte de prendre une raclée. Ce n’est pas très positif comme attitude.

" J’espère qu’il n’y a pas une crainte de prendre une raclée. "

En quoi cette équipe d’Angleterre est-elle si redoutable ?

J.B : Au delà du fait que les Anglais sont très costauds, très solides dans toutes les lignes. Ils ont montré, notamment sur les lancements de jeu, qu’ils étaient d’une grande efficacité. Je pense qu’ils ont marqué sept de leurs douze essais sur des lancements de jeu. Il faudra que l’on fasse très attention sur ces lancements, d’abord et après sur la capacité qu’ils ont de tenir le ballon.

Owen Farrell (Angleterre) vs Italie le 04/02/2018

Owen Farrell (Angleterre) vs Italie le 04/02/2018Icon Sport

Quel regard portez-vous sur George Ford et Owen Farrell ?

J.B : Qui est important ? Est-ce que c’est Ford ? Est-ce c’est Farrell ? Est-ce que ce sont les deux ? Ce qui est sûr, c’est qu’il y a une grande complicité entre les deux. Il y a une relation importante dans l’orientation du jeu. Je trouve que Ford donne beaucoup de fluidité au jeu. C’est très limpide. Farrell est plus décisif. Ils sont complémentaires… et dangereux.

" Depuis son arrivée, Mathieu (Bastareaud) est un repère fort de notre équipe. Il est devenu quelqu’un d’important"

Qu’attendez-vous de Mathieu Bastareaud sur ce match ?

J.B : Mathieu a montré ces dernières années qu’il a fait évoluer son jeu. Et il a montré surtout une sérénité qu’il n’avait peut-être pas et notamment un impact sur ses partenaires qu’il a acquis au fil des années. Depuis son arrivée, Mathieu est un repère fort de notre équipe. Toutes les équipes ont besoin de ces points forts à travers une personnalité. Il est devenu quelqu’un d’important. L’intérêt de ce joueur, c’est qu’il a une force qui va nous servir.

Vincent PERE-LAHAILLE

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés