Icon Sport

Bourgarit l'incroyable ascension

Bourgarit l'incroyable ascension

Le 13/03/2018 à 17:18Mis à jour Le 14/03/2018 à 11:26

Pierre Bourgarit, 20 ans, a été convoqué au CNR de Linas-Marcoussis pour préparer avec les Bleus la dernière rencontre du Tournoi des 6 Nations face au pays de Galles.

Le 14 mai 2017, la France du rugby commentait la défaite de Clermont en finale de la Coupe d'Europe. La Rochelle préparait sa première demi-finale de Top 14 programmée quinze jours plus tard au Vélodrome de Marseille. Mais ce jour-là, Pierre Bourgarit devenait champion de France de Fédérale 1B, consacrant la meilleure équipe réserve de Fédérale 1. Le talonneur, alors FC Auch-Gers et âgé de 19 ans, ne pouvait pas s'imaginer que moins d'un an plus tard il serait convoqué avec l'équipe de France pour préparer le dernier match du Tournoi des 6 Nations 2018. Il a pourtant rejoint le CNR de Linas-Marcoussis ce lundi, appelé par le sélectionneur Jacques Brunel car le capitaine des Bleus, Guilhem Guirado, touché au genou lors de la victoire face à l'Angleterre, est très incertain pour affronter les Gallois.

Pierre Bourgarit (La Rochelle)

Pierre Bourgarit (La Rochelle)Icon Sport

Il n'a quasiment pas joué avec l'équipe première, raconte l'ancien pilier Grégory Menkarska alors entraîneur des espoirs d'Auch, J'ai été étonné qu'il ne soit pas pris comme deuxième talonneur car il était vraiment au-dessus du lot, mais ça a été une aubaine pour nous puisque nous avons pu être champions de France." Il dispute sept matchs avec les "grands" pour seulement deux titularisations. "C'est vrai qu'il avait quelques soucis au niveau du lancer, mais il traversait le terrain deux ou trois fois par match. Il avait réalisé une finale incroyable." Grégory Menkarska a découvert Pierre Bourgarit alors que qu'il débutait l'entraînement avec les Crabos du FCAG. A l'époque le manager de l'équipe s'appelle Jean-Marc Béderède aujourd'hui entraîneur de la défense du XV de France. Le jeune talonneur a rejoint le centre de formation du club phare du Gers après avoir appris ses premières gammes avec Gimont dont il est originaire.

Pierre Bourgarit - La Rochelle

Pierre Bourgarit - La RochelleIcon Sport

La disparition du FCAG en juin 2017 a entraîné le départ des éléments les plus prometteurs des champions de France de Fédérale 1B. Paul Graou est parti à Montauban, Nicolas Corato a filé à Pau alors que Grégory Alldritt et Pierre Bourgarit ont choisi La Rochelle où il retrouve l'ancien auscitain Grégory Patat comme entraîneur des espoirs. Grégory Menkarska, qui a couvé cette génération avant de prendre en main l'équipe première du nouveau club auscitain (RCA) cette saison, est forcément ému : "Je suis très heureux pour lui, mais quand je vois cette génération, je me demande comment nous ne sommes pas parvenus à sauver le club. Ce sont des garçons en or qui donnaient tout sur le terrain. Pierre, j'ai l'impression qu'il est parti hier. C'est une force de la nature, un mec qui ne rate jamais un entraînement et qui doit avoir un truc cassé pour ne pas jouer. En arrivant dans un club professionnel comme La Rochelle, il a fait des efforts en terme de préparation physique et de diététique." Grégory Menkarska déjeune toujours avec son ancien talonneur quand celui-ci redescend dans le Gers.

Bourgarit n'a pas oublié ses anciens partenaires et vient les voir jouer en Honneur.

" Il fait rêver ses anciens copains qui sont restés. "

Pourtant, lui affronte maintenant les stars du Top 14 et dépose même le Néo-Zélandais Ma'a Nonu pour inscrire un des plus beaux essai de la saison le 25 février dernier. Ce week-end là, il disputait seulement son dixième match de Top 14 et porter le maillot de l'équipe de France relevait encore du fantasme.

Contenus sponsorisés
0
0