Icon Sport

1990 : La création du Flower of Scotland

1990 : La création du Flower of Scotland

Le 09/02/2018 à 12:09Mis à jour Le 09/02/2018 à 12:23

Jusque-là, les Ecossais n'avaient pas d'hymne propre. Le pilier David Sole répara cette anomalie.

Vendredi dans Midi Olympique, lisez un récit sur la création du "Flower of Scotland", l'hymne mythique de l'Ecosse créé à l'occasion de la Finale du Tournoi 1990, finale du Grand Chelem par David Sole, pilier et capitaine du XV du Chardon.

Les Anglais commandés par Will Carling étaient les favoris de cette joute finale. Ils avaient inscrit onze essais sur les trois premiers matchs, on les sentaient avides de retrouver la route d’un Grand Chelem qui les fuyait depuis dix ans.

Les Ecossais étaient solides, disciplinés, mobiles, mais moins brillants et moins puissants, seulement cinq essais inscrits et des victoires ric-rac. Ils avaient quand-même mis un 21-0 aux Français avec de la réussite et une expulsion sévère du troisième ligne Alain Carminati : "Mais le format du Tournoi des Cinq Nations faisait que les Anglais n’avaient plus joué depuis un mois. Ce n’est pas facile à gérer. Nous, nous avions gagné de peu au pays de Galles quinze jours auparavant (9-13). Nous avions alors décidé entre nous de ne plus parler à la presse et de laisser les Anglais s’exprimer pour les laisser se griser eux-même ou se faire griser par la presse."

Vidéo - Vivez le Flower of Scotland à l'intérieur de Murrayfield

01:33

En décrétant le silence-radio absolu, David Sole avait lancé la première phase de l’opération commando. Mais il avait une autre arme dans son arsenal, un atout énorme mais qu’on ne peut utiliser qu’une fois par siècle environ : un nouvel hymne, rien que ça ! Sole avait obtenu de sa fédération qu’une nouvelle chanson soit entonnée, "Flower of Scotland". Une sorte de ballade composée par un groupe folk vingt-quatre ans auparavant, les Corries.

Car aussi incroyable que ça puisse paraître, l’Ecosse n’avait pas d’hymne attitré jusqu’alors. Pendant plus d’un siècle, elle n’avait répondu qu’au "God Save the Queen". "Un chant que qui ne représentait pas notre pays et dans lequel nous ne nous reconnaissions pas."

Contenus sponsorisés
0
0