AFP

TOURNOI DES 6 NATIONS - XV de France : Les 5 choix forts de Guy Novès pour l’Italie

Le Roux, Spedding, Vakatawa... les 5 choix forts de Guy Novès pour l’Italie

Le 09/03/2017 à 15:23

TOURNOI DES 6 NATIONS - Guy Novès a dévoilé ce jeudi la composition du XV de France qui affrontera l’Italie samedi à Rome (14h30). La première de Sanconnie, la sanction pour Spedding, le retour de Vakatawa ou la disparition de Chat… voici ce qu’il faut retenir des choix du sélectionneur.

Le Roux a déçu Novès…qui offre sa première cape à Sanconnie

Le malheur des uns fait souvent le bonheur des autres et le naufrage de Bernard Le Roux à Dublin fait bien les affaires Fabien Sanconnie. Le jeune Briviste (22 ans) se voit propulsé dans le XV de départ tricolore pour sa première sélection : "Fabien est un garçon qui a un peu le même profil que Charles Ollivon, grand et adroit en touche", argumente Guy Novès.

"On attend de lui ce qu’on attend d’un jeune, à savoir qu’il joue sans pression et puisse exprimer son talent en sélection". Sanctionné pour sa prestation en Irlande, Le Roux doit sa place sur la feuille de match au forfait d’Ollivon : "Bernard est passé à côté contre l’Irlande. Tout le monde le sait, lui le premier. Il aurait été écarté si Ollivon n’avait pas été forfait". Le flanker francilien devra recoller les morceaux lorsqu’il entrera en jeu au Stadio Olimpico, s’il veut s’éviter de longues semaines de placard.

Spedding aussi fait les frais de la claque de Dublin

Scott Spedding était en danger après ses deux dernières prestations contre l’Écosse et l’Irlande et Guy Novès a tranché. L’arrière clermontois va faire un tour en tribunes : "Scott a besoin de souffler même si notre confiance reste la même", justifie diplomatiquement Novès. S"es deux derniers matches n’étaient pas à la hauteur de ce qu’il a pu montrer avec nous et il en est conscient. Il était donc logique de permettre à Brice de nous rejoindre. On le considère prêt à assumer ce poste".

Réputé excellent sous les ballons hauts, ce que n’a pas été Spedding en Irlande, l’arrière du Racing est aussi récompensé pour ses bons matches en club. Sa dernière titularisation dans le Tournoi des 6 Nations remonte à février 2015 (France - pays de Galles, 13-20).

Novès ne pouvait pas punir Lopez

François Trinh-Duc devra patienter encore un peu avant de reprendre les clés du camion bleu blanc rouge promises par Guy Novès. Quatre mois après sa fracture au bras survenue contre les Samoa, le Toulonnais a bien été rappelé malgré un seul petit match de Top 14 - où il a joué centre - mais il se contentera du banc de touche. En son absence, Camille Lopez, revenu sur la pointe des pieds dans le groupe France à l’automne, n’a pas déçu à l’inverse de Jean-Marc Doussain, et Novès a soigneusement évité un déclassement brutal.

Camille Lopez (XV de France)

Camille Lopez (XV de France)Icon Sport

"On est satisfait de Camille", réaffirme l’ancien professeur de sport. "Le fait que François nous rejoigne nous a paru logique car il a pu rejouer, même s’il n’était pas à l’ouverture et dans un contexte difficile. On a voulu lui montrer qu’on avait toujours confiance en lui. On garde cependant une logique sportive et on va laisser bosser Camille et Baptiste (Serin, ndlr)". La charnière Serin - Lopez enchaîne ainsi sa quatrième titularisation d’affilée.

Confiance renouvelée à Vakatawa

Touché au genou, Virimi Vakatawa avait dû déclarer forfait contre l’Irlande. Une blessure qu’on pensait alors bienvenue pour celui qui n’avait vraiment pas convaincu depuis le début du Tournoi. Remis, l’ancien Racingman retrouve pourtant le XV de départ, aux dépends de Yoann Huget : "On espère qu’il sera beaucoup plus performant défensivement car ce n’est que là qu’il a pêché ces derniers temps" commente à son sujet Guy Novès, qui l’avait remplacé tôt dans la seconde période de France - Écosse, une première depuis sa prise de fonction.

Virimi Vakatawa (XV de France) - mars 2017

Virimi Vakatawa (XV de France) - mars 2017AFP

Chat disparait des radars

Son absence de la feuille de match en Irlande avait déjà interpellé. Cette fois, c’est sûr, Camille Chat est bien sorti des petits papiers de Guy Novès. Promu talonneur numéro 2 du XV de France par le sélectionneur dès son arrivée à la tête des Bleus, le Racingman s’est fait souffler la place par Christopher Tolofua. Novès a-t-il été sensible à la progression du futur joueur des Saracens, qu’il a fait éclore à Toulouse ? Chat a-t-il déçu ou est-il la victime des récentes tensions entre le staff du Racing et celui des Bleus ? Toujours est-il que la hiérarchie des talonneurs, derrière l’inamovible Guilhem Guirado, semble bien avoir évolué dans la tête du patron des Bleus.

Clément Ric, Camille Chat et Charles Ollivon (XV de France) - 8 novembre 2016

Clément Ric, Camille Chat et Charles Ollivon (XV de France) - 8 novembre 2016Icon Sport

Contenus sponsorisés
Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0