Icon Sport

TOURNOI DES 6 NATIONS - XV de France : Brice Dulin, une occasion en or de convaincre Guy Novès

Dulin, une occasion en or de convaincre Novès

Le 09/03/2017 à 17:44Mis à jour Le 09/03/2017 à 17:50

TOURNOI DES 6 NATIONS - Préféré à Scott Spedding pour affronter à l’Italie (samedi, 14h30), Brice Dulin a l’opportunité de bouleverser la hiérarchie au poste d’arrière. Avec un seul match disputé sous l’ère Novès, le joueur du Racing 92 doit encore démontrer qu’il peut s’inscrire dans le projet de jeu du sélectionneur.

C’était le changement le plus prévisible. Et Scott Spedding y a largement contribué. A la peine face à l’Irlande (19-9), notamment dans le jeu aérien avec une succession d’en-avant, l’arrière de l’ASM a perdu des points, incontestablement. Même si Guy Novès, toujours aussi habile dans sa communication, balaye illico l’idée d’un rappel à l’ordre.

"Je n’appelle pas ça des sanctions", a insisté le sélectionneur. "Scott a besoin un peu de souffler même si notre confiance est toujours la même. Le joueur que vous remettez momentanément en question, il n’est pas écarté totalement. Il revient dans quelques temps. Sanctionner quelqu’un, c’est l’écarter définitivement. Non, tant que je serai à la tête de l’équipe de France, il n’y aura pas de sanctions. Il y a un accompagnement. Un joueur brillant peut être momentanément moyen".

" Tant que je serai à la tête de l’équipe de France, il n’y aura pas de sanction (Novès)"

Pour le moment, donc, le Sud-Africain (21 sélections) qui, jusqu’à présent, était installé en numéro 15, regardera ses coéquipiers depuis les tribunes du Stadio Olimpico de Rome. Un retrait qui pourrait bien profiter à Brice Dulin (26 ans, 25 sélections) dont la dernière apparition remontait face aux All Blacks en novembre dernier (19-24). "On considère que Brice est prêt pour assumer ce poste", précise Guy Novès. "Il n’était pas au début de l’aventure, il a gagné sa place dans ce groupe de 32. Il est logique après la performance très modeste de Scott qu’on donne la chance à Brice de montrer qu’il est capable de rester avec nous".

Brice Dulin (XV de France)

Brice Dulin (XV de France)AFP

Dulin à son tour blanchi dans l’affaire de l’higénamine ?

Juste avant le début du Tournoi des 6 Nations, Guy Novès avait volontairement écarté le Racingman du stage préparatoire pour "le laisser se concentrer" sur sa convocation, à l’instar de son coéquipier Yannick Nyanga, devant la Commission de première instance de lutte contre le dopage après avoir obtenu des résultats anormaux (higénamine) à la suite d’un contrôle en novembre 2016. Ce mardi, l’arrière du Racing 92 est passé devant la dite Commission et Guy Novès, s’il n’a pas souhaité s’étendre sur le sujet, ne semble pas trop inquiet sur l’issue de ce dossier. "Apparemment, les choses avancent", a commenté brièvement le sélectionneur. "Les petits problèmes évoqués s’éloignent sérieusement".

Guy Novès (XV de France)

Guy Novès (XV de France)AFP

Sur le terrain, Brice Dulin devra en tout cas tenter de reproduire ses prestations observées ces derniers temps en Top 14. Franchisseur de premier rang, l’ancien Agenais affiche toujours des stats solides sur le nombre de défenseurs battus même si sa faculté à faire jouer autour de lui reste encore perfectible. Mais pour la ligne de trois-quarts tricolore, ce changement ne devrait pas bouleverser les automatismes.

"Ce sont deux joueurs qui remontent beaucoup les ballons, qui jouent, qui sont rapides", souligne le trois-quarts centre Gaël Fickou. "Ils se ressemblent énormément. Il n’y aura pas trop de changement pour nous derrière". Mais un changement de plus longue durée pourrait peut-être s’opérer au poste d’arrière.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0