AFP

Les Bleus ne doivent pas tomber dans le piège, au risque de plonger dans une crise sans précédent

La victoire ou le chaos !

Le 11/03/2017 à 10:00Mis à jour Le 11/03/2017 à 11:32

TOURNOI DES 6 NATIONS - Ce samedi à Rome (14h30), l'équipe de France va devoir se relever après la grosse déception de Dublin. Et surtout allier la manière au résultat. Tout ce qu'il faut savoir avant Italie - France.

Le contexte

"Si on peut gagner 3 à 0, on gagnera 3 à 0, même si vous ne serez pas contents". Cette décla de Jeff Dubois résume bien l'état d'esprit des Bleus à la veille de leur 4e match du Tournoi à Rome. Elle résume également bien le nôtre. L'entraîneur des trois-quarts tricolores n'a pas tort : on attend beaucoup du XV de France. Et pas seulement un résultat. Les élus de Guy Novès doivent produire un contenu de qualité pour nous faire oublier la copie sans saveur de Dublin.

L'ancien manager toulousain, lui, redoute cette équipe d'Italie pourtant totalement dépassée depuis le début du Tournoi, mis à part pendant une heure à Twickenham où sa malice a perturbé le XV de la Rose. "Toutes les équipes nous font peur", expliquait-il ce vendredi. Ce sont donc sur la pointe des pied que nos Français vont se présenter au Stade olympique samedi. Pourtant, il y a un Tournoi qui peut encore être sauvé. Et surtout, un piège dans lequel il ne faut surtout pas tomber. Car en cas de mésaventure romaine, le rugby français plongerait dans une immense crise.

Guy Novès (XV de France) - 10 mars 2017

Guy Novès (XV de France) - 10 mars 2017AFP

Face-à-face : 3 défaites pour les Bleus contre l'Italie

La France et l'Italie se sont affrontées à 38 reprises depuis 1937. Les Français l'ont emporté à 35 reprises, les Italiens 3 fois. Les Bleus ont chuté en 1997, 2011 et 2013. Les Tricolores ont depuis remporté les 4 dernières confrontations face à la Squadra Azzura.

Les joueurs à suivre : Dulin, une chance à saisir

Brice Dulin a un énorme coup à jouer samedi. Scott Spedding décevant depuis 2 matches, Guy Novès a décidé de relancer l'arrière du Racing. Le Francilien, qui n'a joué que contre les All Blacks depuis la prise de pouvoir de Guy Novès, doit saisir cette opportunité pour bouleverser la hiérarchie des numéros 15 en équipe de France. On observa aussi forcément avec beaucoup d'attention la première sélection de Fabien Sanconnie, titulaire en troisième ligne à la suite du forfait de Charles Ollivon. Tout comme les éventuelles entrées en jeu du novice Antoine Dupont et du revenant François Trinh-Duc.

Brice Dulin (XV de France)

Brice Dulin (XV de France)AFP

Côté italien, l'âme de cette formation est bien entendu l'emblématique Sergio Parisse. Le principal danger pour les Bleus sera par contre Michele Campagnaro.

4 stats à avoir en tête

2. L'équipe de France a perdu 2 de ses 3 derniers déplacements en Italie, en 2011 et 2013. Ses 2 seules défaites face à elle dans le Tournoi.

4. 4 joueurs du XV de France présents sur la feuille de match samedi (Yoann Maestri, Louis Picamoles,François Trinh-Duc et Yoann Huget) l'étaient déjà lors de la dernière défaite des Bleus en Italie, en 2013. Ils sont 7 survivants côté italien (Giovanbattista Venditti, Tommaso Benvenuti, Sergio Parisse, Simone Favaro, Leonardo Ghiraldini, Lorenzo Cittadini et Edoardo Gori).

Sergio Parisse (Italie) - février 2017

Sergio Parisse (Italie) - février 2017Icon Sport

10. L'Italie a perdu ses 10 derniers matches dans le Tournoi. Sa dernière victoire remonte au 28 février 2015 en Écosse.

44. Depuis le début de cette édition 2017 du 6 Nations, la Squadra Azzurra a encaissé 132 points en 3 rencontres. Soit une moyenne de 44 points par match.

Ils ont dit :

  • Guy Novès (sélectionneur du XV de France)
" A-t-on les moyens de prendre cette équipe de haut ? Sincèrement, non"
  • Yoann Maestri (deuxième ligne du XV de France)
" Qui remettait en question la présence de l’Italie ? Vous, les journalistes. Il faut toujours prendre un peu de recul. L’Italie vous a très bien répondu. C’est une Italie qui aura les crocs, qui aura à cœur de faire un gros match"
Yoann Maestri (XV de France)

Yoann Maestri (XV de France)Icon Sport

  • Sergio Parisse (capitaine de l'Italie)
" En France, il y a besoin de résultats et il n'y a pas beaucoup de temps"
  • Conor O'Shea (sélectionneur de l'Italie)
" On doit devenir l'équipe contre qui personne ne veut jouer"

Conor O'Shea (Italie) - février 2017

Conor O'Shea (Italie) - février 2017Icon Sport

Notre avis

4 de nos journalistes ont donné leurs pronos. Et ils voient un succès plutôt tranquille du XV de France.

Le bonus

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés