Icon Sport

Galles : Gatland face à l'hécatombe

Galles : Gatland face à l'hécatombe

Le 13/01/2018 à 13:09

A quelques jours de l'annonce du groupe qui disputera le prochain Tournoi des 6 Nations, le pays de Galles connaît une véritable hécatombe, qui frappe notamment bon nombre de ses cadres.

Néo-zélandais de naissance, le sélectionneur du pays de Galles Warren Gatland va avoir l'occasion de vérifier si sa sélection possède la même profondeur d'effectif que celle de son pays de naissance, les All Blacks. Pourquoi ? Parce qu'à un peu plus de deux semaines de son entrée en lice dans le Tournoi des Six nations, le boss des Gallois sait déjà qu'il va devoir se passer d'un grand nombre de ses joueurs clé.

La liste ? Elle est édifiante. Commençons par rien de moins que le co-capitaine, le flanker Sam Warburton, dont on sait déjà que sa saison est terminée. Opéré du genou au mois de décembre, Warburton en a pour six mois. Gatland devra aussi se passer de son alter-ego, le flanker Dan Lydiate, qui s'est sérieusement blessé au biceps il y a peu avec les Ospreys contre les Dragons, et devrait passer sur la table d'opération.

Sam Warburton (Galles)

Sam Warburton (Galles)Icon Sport

Dans le couloir, l'excellent Taulupe Faletau se remet d'une entorse du genou et, dans le meilleur des scénarios, ne devrait pas disputer le premier match des Diables Rouges qui recevront l'Ecosse. Son remplaçant, Ross Moriarty a manqué le début de la saison en raison d'une blessure au dos. Même si il est aujourd'hui apte, il n'a joué qu'un seul match depuis le début de la saison, et ce n'était qu'une rencontre de Coupe Anglo-Galloise...

Taulupe Faletau (Galles) face à James Haskell (Angleterre) - 2015

Taulupe Faletau (Galles) face à James Haskell (Angleterre) - 2015AFP

Pour terminer le tour d'horizon de ce pack d'éclopés, citons enfin le deuxième ligne Jake Ball qui s'est fracturé l'épaule contre les Blacks en novembre dernier.

Davies, North, Amos... une ligne de trois-quart diminuée

La ligne d'attaque galloise est elle aussi touchée. Warren Gatland savait déjà qu'il devrait se passer de celui qui a été élu meilleur joueur de la tournée des Lions britanniques, le centre Jonathan Davies.

Warren Gatland (pays de Galles) - 1er octobre 2015

Warren Gatland (pays de Galles) - 1er octobre 2015Icon Sport

L'ex-clermontois s'est gravement blessé au pied face à l'Australie lors des tests de novembre et doit observer une convalescence de six mois... Par ailleurs, l'ailier star des Gallois George North s'est encore blessé au genou en fin d'année avec Northampton contre les Harlequins et n'est pas sûr d'être remis à temps, tout comme l'ailier Hallam Amos, touché à la cheville avant Noël.

Enfin, l'excellent arrière Liam Williams, en délicatesse avec cuisse, n'a pas joué depuis le 28 octobre dernier. Même si il est remis, on peut imaginer que Williams manquera cruellement de temps de jeu pour retrouver le niveau qui fut le sien pendant la tournée des Lions britanniques en Nouvelle-Zélande.

En résumé, la liste des blessés gallois est aussi longue qu'inquiétante. Certes, la Principauté ne manquent pas de talent : devant, Navidi ou Shingler ont déjà prouvé leur valeur, tout comme le jeune ailier Steff Evans. Mais ces jeunes talents ont-ils déjà l'expérience suffisante pour se passer de leurs leaders ? Réponse le 3 février prochain, au Principality Stadium de Cardiff, face aux redoutables Ecossais qui, rappelons-le, ont signé de brillantes prestations lors des tests de novembre.

Steff Evans

Steff EvansIcon Sport

Contenus sponsorisés
0
0