AFP

6 NATIONS - Yann David (Toulouse) : "Je ne me suis jamais pris la tête avec l’équipe de France"

David : "Je ne me suis jamais pris la tête avec l’équipe de France"

Le 18/01/2017 à 16:44Mis à jour Le 19/01/2017 à 10:21

6 NATIONS - Le centre toulousain est la surprise de la liste de Guy Novès. Alors qu'il n'avait plus porté les couleurs du XV de France depuis 2009, Yann David (28 ans, 4 sélections), fait partie du groupe de 32 joueurs appelés pour disputer le Tournoi des 6 Nations.

Yann, quelle est votre réaction à la suite de votre convocation par le staff de l’équipe de France pour préparer le prochain Tournoi des 6 Nations ?

Yann DAVID : C’est une super nouvelle (il sourit). Je suis vraiment très content et très surpris aussi. Je ne m’attendais pas du tout à être pris pour préparer ce Tournoi. Je ressens beaucoup d’honneur et de fierté .

Comment avez-vous appris la nouvelle. Avez-vous avez reçu un coup de fil du staff des Bleus ?

Y.D : Non, c’est Ugo (Mola, ndlr) qui me l’a appris ce matin (mercredi, ndlr). Je n’ai pas eu le staff de l’équipe de France au téléphone. Pour le moment je suis surtout focalisé sur notre match face au Connacht. Je savourerai ça dimanche, surtout si on se qualifie.

Plus de sept ans après votre dernière sélection, aviez-vous fait un deuil de l’équipe de France ?

Y.D : Un deuil, non, car une fois qu’on y goûte on n’a qu’une seule envie c’est d’y retourner. Là je suis très fier et très content, je me répète, mais pendant tout ce temps-là je ne me suis jamais non plus pas pris la tête avec l’équipe de France.

" Je vais y aller sur la pointe des pieds mais je me donnerai à fond"

Pensez-vous plus mériter cette sélection aujourd’hui qu’il y a quelques années ?

Y.D : Je ne sais pas. C’est le choix des sélectionneurs. On verra ce qu’il adviendra pendant le stage et éventuellement le Tournoi. Je vais vivre les jours les uns après les autres et on verra bien. Je vais essayer d’apporter ma fraîcheur.

Dans quel secteur estimez-vous avoir progressé depuis votre première convocation ?

Y.D : Même si c’est toujours mon petit défaut, j’essaie de faire vivre le ballon le plus souvent possible. C’est un secteur que je travaille beaucoup.

Vivez-vous cela comme une récompense de vos dernières prestations et notamment votre gros match le week-end dernier face aux Wasps ?

Y.D : C’est la récompense du staff et aussi des prestations collectives du Stade toulousain. Face aux Wasps, j’avais à cœur de faire un gros match pour l’équipe et pour essayer de nous qualifier. Si cela a fait pencher la balance tant mieux mais franchement je ne me suis jamais posé cette question car dans ma tête je ne pensais pas du tout à cette convocation.

Yann David (Toulouse) face à Brive

Yann David (Toulouse) face à Brive AFP

Vous avez suivi les Tests de novembre de cette équipe de France. Estimiez-vous à l’époque qu’il y avait une place pour vous dans ce groupe ?

Y.D : J’ai vu tous les matchs et ceux qui y étaient ont vraiment fait de très bons matchs. Moi, je vais y aller sur la pointe des pieds mais je me donnerai à fond. Comme d’habitude (il sourit).

Vous êtes convoqué même temps que Gaël Fickou. Le duo que vous formez au Stade toulousain est-il un avantage à vos yeux ?

Y.D : On se connaît très bien. Avec Gaël et avec Jean-Marc (Doussain, ndlr) aussi. C’est peut-être un avantage oui. Après je vais découvrir le discours de Guy (Noves, ndlr) et du staff et on verra bien à ce moment-là.

Contenus sponsorisés
0
0