AFP

6 nations - Passé le temps du rodage, les Gallois ont surclassé les Italiens (7-33)

Passé le temps du rodage, les Gallois ont surclassé les Italiens

Le 05/02/2017 à 16:57Mis à jour Le 05/02/2017 à 17:46

6 NATIONS - S'ils ont mis du temps à prendre la mesure des Italiens, les Gallois ont finalement passé trois essais à leurs adversaires à l'extérieur (7-33). Le XV du Poireau est en tête du classement à l'issue de la 1re journée.

Que ce fut dur pour le XV du Poireau ! Après le feu d'artifice de la veille entre l'Ecosse et l'Irlande, et le bras de fer titanesque que se sont livrés Anglais et Français, la barre était placée bien haut pour Italiens et Gallois. Trop haut, pendant une bonne heure qui voyait les deux équipes se renvoyer la balle à grands coups de pied et rivaliser de timidité et de maladresse.

Menés pendant la majeure partie du match, les joueurs de la principauté ont fini par accélérer lors des vingt dernières minutes avec trois essais de Jonathan Davies, Liam Williams et George North, échouant à une réalisation du point de bonus offensif. Ils prennent néanmoins la tête du classement et laissent les Italiens à la dernière place après cette première journée.

Pendant une soixantaine de minutes, il faut avouer que l’on a eu un peu de mal à reconnaitre les Gallois, qu’on connaissait joueurs, aimant balayer le terrain de gauche à droite presque à l’excès. Pourtant, les test de novembre avaient laissé entrevoir cette frilosité malgré de bons résultats. Ce premier match du Tournoi des 6 Nations l’aura confirmée, avec notamment une première période à la limite de l’indigence, symbolisée par un Rhys Webb totalement hors du coup. Le demi de mêlée enchainait les passes dans les chaussettes pour un Dan Biggar pas non plus dans un grand jour, qui de sucroit souffrait des côtes suite à un gros contact. L’Italie menait à la pause grâce à l’essai de gori. Bref, ce n’était pas une bonne journée pour le rugby gallois.

Edoardo Gori (Italie) - 5 février 2017

Edoardo Gori (Italie) - 5 février 2017Icon Sport

Sam Davies transfigure le Poireau

Trop sévèrement secoué en première période, Dan Biggar devait laisser sa place au jeune Sam Davies. Ce qui allait, à terme, s’avérer être un des tournants de la rencontre. Mais le vrai tournant, c’était surtout le carton jaune infligé à Lovotti sur une mêlée à 5 mètres. Le staff italien faisait le choix de sortir un ailier plutôt qu’un troisième ligne. Avec le recul, pas sûr que Conor O’Shea refasse le même. Quelques minutes plus tard, le pays de Galles, qui venait de passer en tête pour la première fois, allait inscrire son premier essai après une passe sur un pas magistrale de Sam Davies et un numéro de soliste de Scott Williams parfait pour décaler Jonathan Davies. Le match avait définitivement basculé.

Jonathan Davies (pays de Galles) - 5 février 2017

Jonathan Davies (pays de Galles) - 5 février 2017Icon Sport

Toujours en infériorité numérique derrière, les Italiens encaissaient un deuxième essai aplati par l’ailier Liam Williams encore une fois libéré par le travail somptueux de ses centres. Volontaires, les Italiens venaient en moins de dix minutes de perdre totalement pied et subissaient la fin de la rencontre face à des Gallois qui étaient enfin lancés. L’essai en contre de North laissait même penser qu’ils allaient pouvoir aller chercher le bonus offensif… que Liam Williams laissait échapper sur la ligne d’en-but italienne à la sirène. En tout cas, si les Gallois se remettent à jouer comme ils l’ont fait dans cette fin de rencontre, il faudra compter sur eux !

Contenus sponsorisés
0
0