Icon Sport

6 NATIONS - Le XV de France battu par l'Irlande à Dublin (19-9)

Les Bleus ont pris une petite leçon de rugby...

Le 25/02/2017 à 19:50Mis à jour Le 25/02/2017 à 20:32

6 NATIONS - Privé de ballon et dominé dans l'engagement, le XV de France s'est logiquement incliné en Irlande (19-9). Un voyage à vide à Dublin bien décevant. Les Bleus courent toujours après un exploit sous l'ère Novès et celui-ci se fait sérieusement attendre désormais...

L'espoir a existé trente minutes avant de laisser place à la dure réalité de Dublin. Le XV de France chute pour la deuxième fois en trois matchs dans ce Tournoi (19-9) et peut déjà pratiquement dire adieu à ses rêves de titre. Méthodique et hermétique, l’Irlande a fait la différence grâce à un essai litigieux de Connor Murray (30e) et s’est ensuite nourrie des fautes tricolores pour éteindre les Bleus, par la botte du revenant Jonathan Sexton. Pour la première fois depuis 1958, la France enchaîne une cinquième défaite d’affilée dans le Tournoi hors de ses bases. Et cette dernière n’était pas encourageante.

Les Bleus nous ont fait rêvé. En mettant une pression défensive de tous les instants aux hommes de Joe Schmidt, en se montrant redoutables dans le jeu au sol sous l’impulsion de locomotives de combat telles Vahaamahina, Guirado, Gourdon ou Lamerat, ils ont relevé le défi de l’Aviva…mais seulement une demi-heure. Car après, rideau, fin du spectacle. Etouffés par la pression renversée des Celtes et réduits à l’état de spectateurs par la gestion scientifique du match de la charnière Sexton-Murray, les partenaires de Louis Picamoles ont dû reconnaître leur impuissance. Entre la deuxième et la troisième pénalité de Camille Lopez, cinquante-cinq minutes se sont écoulées. Et pas une petite miette à se mettre sous la dent.

Les Bleus se sont brisés sur le mur de Verts

Certes, l’essai de Conor Murray qui permet à l’Irlande de lancer son match est litigieux et change la physionomie de la rencontre. Élu homme du match, le demi de mêlée irlandais a aplati en deux temps mais cela n’a guère questionné Nigel Owens, qui a validé l’essai sans même la vidéo (30e). Après cela, la confiance a changé de camp, les Français ont rapidement décliné physiquement et n’ont plus avancé d’un pouce face au mur vert irlandais.

Sexton et Kearney lors de la victoire contre la France - 25/02/2017

Sexton et Kearney lors de la victoire contre la France - 25/02/2017Icon Sport

L’écart n’était que d’un point à la pause (7-6), simplement parce que Sexton et ses partenaires ont jugé préférable d’aller chercher des essais plutôt que de prendre les points. Une erreur d’appréciation rectifiée après la pause, tandis que la prise de pouvoir physique dans les vingt dernières minutes grâce à l’apport du banc compact espérée par Guy Novès n’a pas vraiment eu lieu. La pénalité inscrite par Lopez à six minutes de la fin porte à 9 le nombre de points encaissés par l’Irlande en seconde mi-temps en trois matches de Tournoi. Même s’il est moins génial que l’Angleterre, le XV du Trèfle se révèle cette année une mécanique bien difficile à enrayer et peut rêver de la couronne. Les Bleus, eux, ne rêvent plus. Leur Tournoi sera au mieux moyen.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés