AFP

6 NATIONS - Le projet de jeu de Guy Novès ? Les Bleus persistent et signent !

Le projet de jeu de Novès ? Les Bleus persistent et signent !

Le 07/03/2017 à 09:25Mis à jour Le 07/03/2017 à 09:30

6 NATIONS - Au soir de la défaite face à l’Irlande (19-9), Guy Novès laissait entendre, à chaud, qu’il pourrait modifier son projet de jeu. Avec le recul, le sélectionneur du XV de France effectuera-t-il effectivement des ajustements ? Peut-être mais l’ADN ne changera pas.

"Je pense que vous connaissez Guy… Souvent, quand il parle en conférence de presse, il faut pondérer un peu." Yoann Maestri esquisse un sourire comme pour nous dire que Guy Novès nous a bien eu. Samedi dernier à l’issue de la défaite du XV de France en Irlande (19-9), le sélectionneur était apparu face aux médias un brin impuissant en laissant glisser cette phrase : "Il y a dans notre projet une petite évolution à amener pour rivaliser avec les meilleurs." Devant le constat que son équipe stagne et ne parvient pas à contrer les formations les plus pragmatiques, l’ancien manager général du Stade toulousain envisageait de revoir ou du moins d’ajuster ses plans.

Le Devedec : "On est très heureux avec ce projet de jeu. On y adhère à 100%"

Avec une semaine de recul, Guy Novès est-il encore poursuivi par ces interrogations sur la bonne direction à donner au XV de France ? "Guy est loin de se poser les questions que les médias se posent", assure Maestri. "Le connaissant, il sait très bien qu’un groupe nouveau et qu’une aventure se construit dans des moments intéressants de progression, comme on l’a connu en juin dernier (Argentine) et en novembre, mais aussi avec des moments un peu plus durs de stagnation et de questionnement. Ils durent plus ou moins longtemps. A nous de les traverser sereinement pour avancer."

Julien Le Devedec - XV de France

Julien Le Devedec - XV de FranceIcon Sport

Guy Novès est trop attaché à ses idées pour les renier aussi vite. Mais il est évident que le jeu de mouvement tricolore doit désormais s’orchestrer avec cette intelligence stratégique qui fait encore défaut aux Bleus. Lors du debrief d’Irlande-France, le sélectionneur n’a pas été "tendre", dixit Julien Le Devedec. Une intransigeance dans laquelle se retrouve tout le groupe pour porter les idées du staff. "Le projet de jeu, on y adhère à 100%", insiste le deuxième ligne briviste. "Mais il faut être plus lucide, plus pragmatique en fonction de la défense adverse et des conditions climatiques. Mais il ne nous a jamais dit que ça allait être interdit de se faire des passes. Il a toujours prôné le jeu de mouvement et de vitesse et on est très heureux comme ça."

Serin : "Il faut persister et ne pas écouter ce qui se dit autour"

Vendredi dernier, lors d’une opposition raisonnée sur un terrain synthétique du CNR de Marcoussis, les Bleus ont mis l’accent sur la vitesse des libérations et des enchaînements derrière les rucks. Entre deux mouvements, Guy Novès prenait le temps de discuter avec Baptiste Serin pour corriger ses options de jeu.

Baptiste Serin - XV de France

Baptiste Serin - XV de FranceIcon Sport

Mais en aucun cas, les Bleus donnaient l’impression de tâtonner, de douter ou de tout reprendre à zéro. "Il ne faut pas cogiter", confie le demi de mêlée de l’UBB. "Je pense que les progrès vont venir rapidement. On travaille dur à l’entraînement, on fait beaucoup de séances vidéo pour se focaliser sur ces détails qui nous feront engranger des victoires. On en a besoin. Mais il n’y a aucun doute sur notre projet de jeu. On est sûr de ce qu’on veut mettre en place. Ce n’est pas un match qui va nous faire changer d’avis. J’entends qu’il y a une grosse remise en question sur le projet de jeu mais je pense qu’il faut rester souder et sûr de ce qu’on propose. Il faut persister et ne pas écouter ce qui se dit autour… "

Le XV de France va-t-il s'imposer samedi en Italie ?

Sondage
15804 vote(s)
Oui
Non
Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0