Icon Sport

6 NATIONS - Et si l’Italie nous refaisait le coup des rucks fantômes ?

Et si l’Italie nous refaisait le coup des rucks fantômes ?

Le 07/03/2017 à 18:34Mis à jour Le 08/03/2017 à 10:04

6 NATIONS - Dimanche dernier à Twickenham (36-15), l’Italie a déstabilisé l’Angleterre en évitant de former des regroupements. Une tactique que les Transalpins pourraient bien être tentés de reproduire face au XV de France. Décryptage.

La question est sur toutes les lèvres : vont-ils le refaire ? "C’est une bonne question. On aimerait bien avoir des indications", sourit Baptiste Serin. Comme tous les observateurs du match Angleterre-Italie (36-15), dimanche dernier à Twickenham, le demi de mêlée du XV de France a quelques peu été stupéfait par la stratégie des hommes de Conor O’Shea.

Et pour cause ! En évitant de former des regroupements, les Italiens ont donné un sacré mal de tête aux coéquipiers de Dylan Hartley complètement paumés. Petit rappel de la règle : à la suite d’un plaquage, si aucun défenseur ne vient se lier à un adversaire en soutien qui couvre le ballon, il n’y a pas de ruck, et il n’y a donc pas de lignes de hors-jeu. Par conséquent, les défenseurs ont le droit de s’avancer dans le camp adverse pour couper les lignes de passes.

Angleterre-Italie

Angleterre-ItalieRugbyrama

Un cauchemar pour le demi de mêlée

Pendant 70 minutes, cette stratégie a bien failli avoir raison du XV de la Rose. Mais cette option de jeu, qui s’appuie avant tout sur l’effet de surprise, peut-elle être rééditée samedi prochain face au XV de France ? "Si on les y autorise, ils auraient tort de s’en priver", souligne le deuxième ligne Yoann Maestri. "L’effet de surprise ? Les Anglais ont eu 15 minutes à la pause pour en discuter mais ils ont quand même eu du mal en seconde période. Même en le sachant, croyez-moi c’est compliqué. Si les Italiens nous le font c’est qu’ils savent pertinemment que c’est compliqué à contrer…"

Et pour le numéro 9, qui voit systématiquement un adversaire contrarier ses transmissions, ces rucks fantômes sont un casse-tête permanent. "En regardant le match, je me suis dit que ça devait être terrible pour le 9 anglais mais ils ont quand même su bien gérer", confie Serin. "Dans ce genre de situation, il faut prendre le temps et trouver le moyen de ne pas trop ralentir les ballons tout en avançant parce qu’on ne peut pas vraiment faire de passes. Il faut garder de la vitesse mais en étant discipliné et sans faire n’importe quoi." Les Bleus pourraient ainsi s’inspirer des Anglais dont le choix d’insister dans l’axe en passant les bras – tout en déblayant les défenseurs qui s'approchent trop près – s’est finalement avéré payant.

Yoann Maestri (XV de France) - 25 février 2017

Yoann Maestri (XV de France) - 25 février 2017Icon Sport

L'Italie a répondu aux critiques

Alors qu’Eddie Jones, le sélectionneur anglais, s’était agacé après le match en lançant, "ce n’est pas du rugby" et que Bill Beaumont, le président de World Rugby, a annoncé qu'il allait réfléchir en compagnie de spécialistes de l'arbitrage sur cette tactique, les Italiens pourraient également surprendre les Français en mettant justement l’accent sur le combat dans le jeu au sol. "Ils peuvent aussi nous faire une guerre de folie dans les rucks pour nous déstabiliser", prévient le deuxième ligne Julien Le Devedec. "On en a parlé entre nous. Il y a une sacrée vigilance. On connaît leur caractère. Quand je regardais les matches, j’ai bien vu qu’ils se transcendent quand ils jouent la France."

Ruck ou pas ruck, les coéquipiers de Sergio Parisse ont en tout cas démontré que leur présence dans le Tournoi des 6 Nations n’était pas si imméritée que cela. "Mais qui remettait en question la présence de l’Italie ?", coupe Maestri. "Vous, les journalistes. Il faut toujours prendre un peu de recul. L’Italie vous a très bien répondu. C’est une Italie qui aura les crocs, qui aura à cœur de faire un gros match." Il est vrai qu’avec deux revers en 2011 et 2013, les Bleus savent qu’un déplacement à Rome peut très vite devenir synonyme de fiasco.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés