Icon Sport

6 Nations 2017 - France - Pays de Galles : des arrêts de jeu qui n'en finissaient pas

France - Pays de Galles 2017 : des arrêts de jeu qui n'en finissaient pas
Par Jérôme Prevot via Midi Olympique

Le 31/01/2019 à 13:43Mis à jour Le 31/01/2019 à 17:06

TOURNOI DES 6 NATIONS 2017 - Il y a deux ans, la France avait battu les Gallois in extremis au bout de vingt minutes d'arrêts de jeu et douze mêlées successives sur la ligne adverse. Jamais M. Barnes ne siffla l'essai de pénalité. Mais les français surent arracher la victoire in extremis.

Le France - Galles 2017 restera dans les mémoires comme le match le plus long de l’histoire du Tournoi : vingt minutes d’arrêts de jeu, vingt minutes passées sur la ligne galloise à faire douze mêlées. Devant 78000 personnes qui demandent un essai de pénalité et l’arbitre anglais Wayne Barnes qui, imperturbable, s’en tient à la règle stricto sensu.

À deux minutes de la sirène, les Français étaient menés 18-13 quand ils obtinrent une mêlée près de la ligne. Il fallait marquer à tout prix un essai transformé. Les Bleus allaient s'acharner à faire exploser la mêlée galloise. Spectateurs et téléspectateurs allaient assister à un spectacle inédit. Onze pénalités de rang que les Français obstinément transforment en mêlées pour obtenir une récompense. Ce fut un vrai capharnaüm avec des bisbilles, des énervements, des trépignements. Barnes dut aussi superviser le carton jaune au pilier Samson Lee, son retour, la sortie provisoire de Halfpenny pour compenser l’arrivée d’un nouveau pilier ; puis le remplacement "classique" de deux piliers (Rob Evans et Uli Atonio) pour des blessures contestées par l’adversaire.

Tournoi des 6 Nations 2017 - George North (Pays de Galles) se plaint à Wayne Barnes d'avoir été mordu par un Français

Tournoi des 6 Nations 2017 - George North (Pays de Galles) se plaint à Wayne Barnes d'avoir été mordu par un FrançaisIcon Sport

Les Gallois restèrent persuadés que Rabah Slimani, pilier droit de mêlée par excellence, n'aurait jamais dû revenir en jeu. Mais Atonio fut déclaré "commotionné". Jamais un arbitre n’a eu autant de choses à surveiller dans une ambiance aussi électrique. La scène avait quelque chose de pathétique, elle témoignait aussi d’une obsession très française de la mêlée. Comme si ça ne suffisait pas, George North vint trouver l'arbitre pour se plaindre d'une morsure, ce qui aboutit à une consultation de la vidéo, infructueuse.

Chouly marque... en aplatissant

Finalement, Damien Chouly marqua en bonne et due forme — en aplatissant — et la France s’imposa 20-18 dans un Stade de France transformé en cocotte-minute. On oublia même qu’il restait une transformation à tenter pour Camille Lopez. Il finit par le faire pour sceller la victoire la plus laborieuse de tous les temps des Bleus. M. Barnes fut très critiqué après cet épisode infernal, Yohann Maestri écopa d'une forte amende. Mais plusieurs connaisseurs du rugby vinrent à son secours et notamment Yannick Bru, très élégant sur ce coup-là. Ce fut aussi le dernier match de Guy Novès dans le Tournoi, mais il ne le savait pas évidemment.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0