Tournoi des 6 nations U20 - Fabien Pelous: "Au Mondial, on jouera notre chance crânement"

Pelous: "Au Mondial, on jouera notre chance crânement"

Le 23/03/2015 à 11:04Mis à jour Le 23/03/2015 à 11:09

Malgré la déception de la défaite en Angleterre vendredi soir (24-11), le manager de l’équipe de France -20 ans, Fabien Pelous, tire un bilan plutôt satisfaisant du Tournoi des Bleuets. Prochain échéance pour eux: le Mondial en Italie en juin, où ils feront le maximum pour "aller le plus loin possible".

Quel sentiment domine après cette défaite en Angleterre (24-11) vendredi soir ?

Fabien PELOUS: C’est la déception. On s’était donné les moyens en première mi-temps d’être dans le match. Je crois qu’on a perdu le bras de fer que nous ont imposé les Anglais en nous mettant beaucoup de pression par du jeu au pied haut. On a flanché sous cette pression-là.

Malgré tout, vous n’étiez pas si loin de pouvoir l’emporter…

F.P: Bien sûr. En début de saison, on se demande toujours quel va être le niveau de notre équipe. Finalement, on se rend compte qu’on est au niveau des Anglais, qui ont une des meilleures formations au monde. C’est rassurant, mais malgré tout on n’y est pas encore tout à fait dans la quantité de joueurs et dans la qualité physique. Physiquement, les Anglais ont été assez impressionnants. Nos joueurs ont compensé par l’envie qu’ils y ont mis.

" Au niveau des statistiques (en attaque), on finit sur les mêmes chiffres que les Anglais"

Vous meniez à la mi-temps (6-11), les Anglais semblaient douter. Est-ce que vous vous dites que finalement vous avez raté le coche ?

F.P: Non, parce qu’ils ont changé de jeu. Ils ont beaucoup joué au pied, ils ont changé leur numéro 9 qui a eu un jeu au pied de pression de qualité. En fait, ils ont un peu transformé leur équipe et leurs ambitions aussi en faisant ça. Encore une fois, nous, on n’a pas su résister à cette pression dans la mesure où on a fait des fautes. On fait des fautes de règlement qui leur donnent l’occasion de repasser devant par des pénalités (12-11 à la 51e minute, NDLR). Ensuite, on fait des petites fautes techniques qui ne nous permettent pas de ressortir de notre camp. Avec le ballon glissant, c’était la priorité. C’est ce qu’ont compris les Anglais et qu’ils ont bien effectué. Après, il y a eu une domination en mêlée de leur part en fin de match, quand on a fait du coaching, qui les a bien aidés aussi.

Fabien Pelous (France -20 ans)

Fabien Pelous (France -20 ans)Icon Sport

Même sans la victoire dans le Tournoi, il y a quand même pas mal de satisfactions au niveau individuel et dans le jeu, non ?

F.P: Oui. Je crois qu’on est l’équipe qui a marqué le plus d’essais (19) avec les Anglais (18). Au niveau des statistiques (en attaque), on finit sur les mêmes chiffres qu’eux (145 points marqués pour les deux équipes). C’est satisfaisant même s’il y a eu deux défaites (avec celle en Irlande) dans ce Tournoi. Ce Tournoi est plein d’enseignements et nous laisse plein d’espoirs pour la prochaine compétition.

Sur quels points, il faudra vraiment s’améliorer en vue du Mondial en juin ?

F.P: Tous les points (rires), parce qu’il faut toujours progresser dans une équipe. Sur le fait de mieux résister à cette pression, s’adapter un peu mieux aux conditions. Après, les joueurs sont ce qu’ils sont: on a de très bons joueurs, certains sont meilleurs en mêlée, d’autres sont meilleurs sur le jeu au pied, etc. Tous ont des qualités et des défauts. On va essayer d’ici le mois de juin de travailler sur ces défauts-là. On a encore deux stages avant la Coupe du monde, du temps pour bosser.

" Les joueurs sortent d’une saison difficile. Ils ont besoin de régénération"

Vous avez plus ou moins votre groupe en tête pour ce Mondial ? Le Tournoi vous a permis d’y voir plus clair ?

F.P: Oui, il y a une grosse ossature. On a fait quand même une revue d’effectif assez large. Il peut y avoir des blessures qui peuvent modifier le groupe mais, effectivement, il y aura la quasi-totalité du groupe qui a fait ce Tournoi, même si ce n’est pas rédhibitoire. Des joueurs peuvent se révéler ou certains qui étaient blessés sur ce Tournoi auront peut-être leur mot à dire.

Olivier Magne, l'entraîneur des U20 français - février 2015

Olivier Magne, l'entraîneur des U20 français - février 2015Icon Sport

Quand débutera la préparation de la Coupe du monde ?

F.P: On a un stage en avril de quatre jours puis à partir du 18 mai, on a les joueurs jusqu’à la fin de la Coupe du monde.

On imagine qu’après les bonnes choses vues dans Tournoi, vous espérez faire une belle Coupe du monde…

F.P: Oui, même si ce sont souvent des circonstances difficiles pour l’équipe de France. Les joueurs sortent d’une saison difficile. Ils ont besoin de régénération. C’est une compétition très difficile, on joue tous les quatre jours. Les Anglais ont un mois et demi de préparation avant et les Sud-Africains deux mois. Physiquement, c’est souvent un peu difficile, mais on jouera notre chance crânement comme on l’a fait en Angleterre. Même si on a quelques déficits sur certains points, on est capables de faire des choses très intéressantes. On ira pour aller le plus loin possible sachant que la tâche sera difficile. En poules, on jouera les Gallois au premier match, le Japon et l’Angleterre. Le Japon monte de la deuxième division. Généralement, ce sont des équipes qui sont un peu moins bonnes. Il y aura déjà deux gros rendez-vous.

Vous pensez que les Anglais ont pris un avantage psychologique avec leur victoire sur vous ?

F.P: Je n’y crois pas trop aux avantages psychologiques. Il n’y a pas deux matches de rugby qui se ressemblent. Je ne sais pas si l’avantage psychologique, ce n’est pas nous qui l’avons pris. Je pense qu’on les a fait douter sur cette première mi-temps. Pour avoir discuté avec les entraîneurs anglais à la fin du match, je pense qu’ils ne s’attendaient pas à ce genre de match. Ils ont été surpris par notre niveau d’opposition.

L'essai de Sanconie (France U20) face à l'Angleterre - 20 mars 2015

L'essai de Sanconie (France U20) face à l'Angleterre - 20 mars 2015Icon Sport

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés