Icon Sport

Irlande-France (18-11) - Leurs seules vingt bonnes minutes ont permis aux Bleus de soigner les stats

Leurs seules vingt bonnes minutes ont permis aux Bleus de soigner les stats

Le 15/02/2015 à 13:20Mis à jour Le 15/02/2015 à 14:40

Si on se réfère uniquement aux statistiques brutes, les Bleus ont rendu une copie plutôt correcte en Irlande. Mais cela est parfois bien trompeur...

Philippe Saint-André et son staff s’appuient régulièrement sur les statistiques individuelles et collectives pour commenter la copie rendue par leur équipe. Force est de constater que dans bon nombre de domaines, les Bleus ont fini avec des chiffres supérieurs aux Irlandais. Jugez du peu: 54% de possession et d’occupation, 344 mètres parcourus ballon en mains (contre 237), 24 défenseurs battus (contre 14), 11 passes après contact (contre seulement 2 pour le XV du Trèfle). Et face à des défenses qui ont largement pris le dessus, le XV de France peut se targuer d’avoir réussi le seul franchissement de la partie (par Lamerat). Mais attention, ces statistiques sont trompeuses: il a juste fallu aux Bleus d’effectuer vingt minutes de grande qualité - entre la 60e et la 80e - pour rendre leur copie meilleure. Car dans la première heure, il ne faut pas se le cacher, les hommes de Philippe Saint-André n’ont pas été au niveau.

Neuf en-avant et dix-huit ballons perdus

A la pause, la possession et l’occupation étaient nettement en faveur des Irlandais (62% de possession et 65% d’occupation). Preuve de l’apathie des Bleus, très maladroits, avec neuf en-avant au cours de la partie, contre seulement quatre pour leur adversaire. Brouillons, les tricolores ont perdu également trop de ballons (18), subissant la loi de Paul O’Connell et consorts dans les rucks et phases de combat (une leçon dans les mauls). On passera bien évidemment sur l’indiscipline des Français, sanctionnés à 14 reprises, offrant de ce coup le bâton pour se faire battre par la botte de Sexton. C’est toutefois dommage, car pour le reste, il y a des motifs de satisfaction. A commencer par la conquête (une mêlée et une touche perdues) mais aussi la défense (87% d’efficacité, contre 86% pour l’Irlande). A confirmer face au pays de Galles. Et surtout sur la durée.

Les statistiques de Irlande-France
Contenus sponsorisés