Icon Sport

6 nations 2015 - L'Angleterre veut d'ores et déjà marquer les esprits

L'Angleterre veut d'ores et déjà marquer les esprits
Par Clément Mazella via AFP

Le 06/02/2015 à 09:24

Pour le dernier Tournoi avant "Sa" Coupe du monde, l'Angleterre a la ferme ambition de montrer qu'elle sera prête et très dure à battre.

  • L'Angleterre en quelques mots

Sélectionneur: Stuart Lancaster (depuis décembre 2011)
Capitaine: Chris Robshaw (28 ans, 32 sélections, troisième ligne, Harlequins)
Palmarès: 26 victoires
12 Grands Chelems (1913, 1914, 1921, 1923, 1924, 1928, 1957, 1980, 1991, 1992, 1995, 2003)
Tournoi 2014: 2e (4 victoires, 1 défaite)

  • Le contexte

Alors qu'elle semblait sur une phase ascendante jusqu'à fin 2013, l'Angleterre paraît stagner avant l'immense échéance qu'elle organise à la fin de l'année, la Coupe du monde 2015 qu'elle s'est mis en tête de remporter. Deuxième pour la troisième fois de suite lors du Tournoi-2014, le XV de la Rose, frustré, a enchaîné ensuite cinq défaites d'affilée, pour la première fois depuis 2006, dont quatre, certes, contre les All Blacks. L'Angleterre s'est ensuite reprise à la fin de l'automne, notamment contre l'Australie (26-17), mais la pression montante semble l'empêcher de se libérer. Alors qu'elle entame le Tournoi par un déplacement au pays de Galles, grosse répétition du choc en poule du Mondial, l'équipe se présente également avec un groupe affaibli par plusieurs absences (Farrell, Tuilagi, Morgan, Launchbury).

  • L'homme à suivre: George Ford (ouvreur)

Le joueur de 21 ans, surprenant deuxième du Championnat anglais et brillant avec Bath, peut et doit profiter de l'absence sur blessure d'Owen Farrell, qu'il a avantageusement concurrencé cet automne, pour s'imposer à l'ouverture. Le N.10 aux 6 sélections a fait ses débuts internationaux à la fin du Tournoi-2014, comme remplaçant. Dans un contexte différent, débarrassé de la concurrence, il doit confirmer. Aussi précis au pied face au but que Farrell, il semble moins sujet aux sautes de concentration et avoir plus de dispositions pour faire jouer l'équipe que l'ouvreur des Saracens.

George Ford, l'ouvreur de l'Angleterre

George Ford, l'ouvreur de l'AngleterreIcon Sport

  • L'objectif

Avant "Sa" Coupe du monde, c'est une répétition grandeur nature pour le XV de la Rose. Battu sur le fil dans le Tournoi 2014, il fera partie bien évidemment des favoris. Attention toutefois à une certaine pression, qui pourrait demeurer négative. Et puis, l'Angleterre sera privée de plusieux éléments-clés: un inconvénient à gérer. "On arrive à un point du cycle où le développement de l'équipe, c'est fini. Le premier match est vital. L'an passé, on l'a perdu et même si on a pris notre élan ensuite, cela nous avait fait mal à la fin. Gagner à Cardiff lancerait donc idéalement notre campagne. Malheureusement, il nous manque plusieurs cadres qui sont blessés à des degrés divers. C'est une grosse déception, mais c'est une opportunité pour les autres. En interne, on garde confiance, on aura une grosse équipe", a déclaré le sélectionneur Stuart Lancaster.

  • L'équipe-type

Brown - Watson, Joseph, Burrell, May - (o) G. Ford, (m) B. Youngs - Robshaw (cap.), B. Vunipola, Haskell - Attwood, Kruis (ou Croft) - Brookes, Hartley, Marler

  • Notre avis

Bien évidemment, l'Angleterre fait partie des favoris. Et jouera la gagne dans ce Tournoi. Surtout pour engranger de la confiance avant Son Mondial. Si le XV de la Rose passe sans encombre le déplacement à Cardiff, il sera dur de les priver de le première place. 1er ou 2e.

Jonny May, l'ailier de l'Angleterre - novembre 2014

Jonny May, l'ailier de l'Angleterre - novembre 2014Icon Sport

Contenus sponsorisés
0
0