Icon Sport

Wesley Fofana: "J'ai envie d'aller plus loin que de faire trois percées dans un match..."

Fofana: "J'ai envie d'aller plus loin que de faire trois percées dans un match..."

Le 07/02/2014 à 16:48

Le centre du XV de France Wesley Fofana a évoqué vendredi les évolutions qu'il cherche à apporter à son jeu, soulignant son désir d'"étoffer" sa palette, avant d'affronter l'Italie dimanche dans le Tournoi des six nations.

L'entraîneur Patrice Lagisquet a loué votre performance contre l'Angleterre. Quel oeil portez-vous sur votre match ?

Wesley FOFANA: Si j'en parle avec des entraîneurs, forcément je suis content de ce que j'ai fait. Après, si on parle avec des journalistes ou des supporters qui ne voient pas forcément les mêmes choses, c'est sûr que pour eux, ce n'était pas un grand match. Il n'y a pas de grande envolée, de grands essais de 70 m. Je peux le comprendre. Moi j'essaye de travailler depuis l'année dernière pour avoir un jeu beaucoup plus complet. Dès que ça marque, je suis très heureux. Et tant pis si ça ne fait pas plaisir aux gens.

Évoluer dans un registre moins "visible", cela ne vous dérange pas ?

W.F: Non. Justement. Il y a de ça aussi, se faire oublier des adversaires en début de match ou sur un début de saison, histoire qu'ils se focalisent sur d'autres personnes. Et moi, dans le même temps, j'essaye de travailler sur la création du jeu, faire jouer beaucoup, peut-être même être un deuxième n°10 pour étoffer mon jeu. Pour l'avenir ce sera quelque chose de très important pour moi et l'équipe. Je m'inspire beaucoup d'un mec comme Regan (King, son partenaire à Clermont). Il m'impressionne beaucoup dans sa façon de jouer. Il joue beaucoup pour l'équipe avant tout, avant lui-même. J'ai vécu beaucoup de choses en étant jeune, frais, sans me poser de questions, à prendre le ballon, à avancer le plus possible. A un moment donné, soit tu restes sur cet état d'esprit, soit tu as envie d'aller chercher plus loin. J'en ai beaucoup discuté avec les entraîneurs à Clermont et ici. Personnellement, j'ai plus envie d'aller plus loin que de faire trois percées dans un match et dire que j'ai fait un bon match. Ce week-end je n'ai pas marqué, je n'ai pas fait de grandes percées mais je pense que pour les autres, j'étais présent.

Le fait que la satisfaction ne passe plus uniquement par l'essai, c'est quelque chose que vous découvrez ?

W.F: C'est quelque chose auquel je m'attendais. C'est pour ça que quand des journalistes me voyaient déjà faire des records en équipe de France au nombre d'essais, je savais très bien que les défenses s'adapteraient. Les deux-trois premières années tu as toujours des espaces et puis au bout d'un moment les mecs en ont marre. Ils se disent: 'lui, ça ne passe plus'. J'ai donc essayé d'anticiper la chose. Maintenant, je prends beaucoup de plaisir à fixer deux défenseurs sur une simple passe, à libérer un espace pour Brice (Dulin, l'arrière) ou un ailier.

Que vous inspire l'Italie ?

W.F: C'est une équipe en grand progrès. On a pu voir qu'ils ont encore changé de défense par rapport à la tournée. Ils sont encore mieux en place. On essaye de se préparer au mieux pour trouver des failles.

Fofana - Italie France - Février 2013

Fofana - Italie France - Février 2013Icon Sport

Contenus sponsorisés