Icon Sport

Tournoi des 6 nations 2014: Irlande-Ecosse (28-6) - L'Irlande à sa juste main

L'Irlande à sa juste main

Le 02/02/2014 à 17:50Mis à jour Le 02/02/2014 à 18:23

Bien plus puissante et dominatrice dans le jeu au sol, l'Irlande s'est logiquement imposée devant une Ecosse joueuse mais toujours aussi brouillonne (28-6).

Pour le match de clôture de la première journée du Tournoi des VI Nations, la bataille des Celtes a été remportée par les "Diables Verts irlandais" (28-6) face à de pâles Ecossais. Supérieurs en conquête et surtout réalistes dans leurs temps forts (trois essais marqués), les coéquipiers de Brian O’Driscoll lancent parfaitement leur Tournoi et prennent la première place du classement. Pour le XV du Chardon, il y a énormément de travail, notamment au niveau de l’animation offensive.

Un Aviva Stadium comble, un bel-après midi ensoleillé… Le premier match du dernier Tournoi des VI Nations du trois-quarts centre emblématique, Brian O’Driscoll, se devait d’être une fête pour les Irlandais. Et pourtant… Il a fallu attendre le temps additionnel de la première période pour voir le XV du Trèfle prendre le large au score face à de valeureux Ecossais. Plus appliqués en conquête et plus forts physiquement que leurs adversaires, les avants Vert multipliaient les pick andgo sur la ligne d’en-but pour décaler l’ailier Andrew Trimble (40e). L’action était superbement amenée par une percée plein champ de l’ouvreur du Racing-Métro, Jonathan Sexton, plutôt à son avantage ce dimanche après-midi, lequel avait permis à son numéro 8, Jamie Heaslip (élu homme du match) de venir échouer à quelques centimètres de la ligne. Le score passait alors de 6-3 à 11-3 en quelques secondes et sonnait le glas d'un XV du Chardon pourtant dominateur lors du premier acte (55% de possession et d’occupation pour les hommes de Scott Jonhson).

La froide anesthésie des avants irlandais

Cet essai venait plomber le dynamisme d’Ecossais toujours aussi entreprenants, à l’image de l’arrière Stuart Hogg, excellent sur les ballons hauts et relanceur parfait, mais totalement dépourvus d’imagination offensive (la partition de l’ouvreur écossais, Duncan Weir, fait froid dans le dos). Il n’en fallait pas tant aux Irlandais pour prendre les rênes du match en s’appuyant sur leur point fort: la conquête. Impérial en mêlée fermée (4/4 + deux gagnées), précis en touche (13/15 dont cinq prises du deuxième ligne gigantesque, Devin Toner), toujours aussi féroce dans les rucks (96% de ballons propres à jouer), le pack irlandais n’a fait qu’une bouchée de son adversaire. L’essai d’Heaslip (46e) était d’ailleurs magnifiquement amené suite à un ballon porté.

Malgré la bonne entrée en jeu du deuxième ligne castrais, Richie Gray (auteur de sept plaquages en 25 minutes !), les Ecossais baissaient lentement la garde. Le dernier essai de l’arrière irlandais, Rob Kearney (70e), venait définitivement clore les débats. Grâce à cette victoire maîtrisée, le XV du Trèfle peut recevoir les doubles champions d’Europe gallois en confiance. Pour l’Ecosse, la réception d’Anglais revanchards après le coup de massue reçu samedi au stade de France s’annonce des plus difficiles. Les coéquipiers de David Denton devront revoir leur partition.

Contenus sponsorisés
0
0