Icon Sport

6 nations 2014, Ecosse-France - Philippe Saint-André parle de "sanctions" envers certains joueurs

Saint-André parle de "sanctions" envers certains joueurs

Le 06/03/2014 à 11:11Mis à jour Le 06/03/2014 à 11:24

Le manager du XV de France Philippe Saint-André a expliqué jeudi que certains des sept changements opérés dans l'équipe qui débutera le prochain match du Tournoi en Ecosse étaient des "sanctions" après la cinglante défaite (27-6) au pays de Galles il y a deux semaines.

"Certains (changements) sont dus aux blessures de joueurs comme Dimitri Szarzewski, Yannick Nyanga, Wesley Fofana (...) A partir du moment où d'autres joueurs qui étaient titulaires ne le sont plus, automatiquement c'est une sanction ou par rapport à leurs performances ou à leur manque de maîtrise", a déclaré Philippe Saint-André, le manger des Bleus, en conférence de presse après avoir largement remanié son équipe pour aller en Ecosse samedi. "On attend une grosse, grosse rébellion sur les vertus de notre sport. On attend une grosse remise en question des joueurs pour que nos supporters soient fiers de leur équipe de France à Murrayfield", a-t-il ajouté.

" On a eu beaucoup trop de pleureuses"

"On peut encore gagner le Tournoi, beaucoup de gens l'oublient donc on va se concentrer sur ce match", a-t-il poursuivi. "Il va falloir du courage, du pétillant, une envie énorme d'avancer, individuellement et collectivement. On va essayer d'être intelligents et surtout de jouer en équipe", a-t-il ajouté. "A Cardiff, on est passé complètement à côté du sujet, sûrement nous le staff dans la préparation du match mais aussi les joueurs en début de match dans ce qui est l'essence de notre sport: le combat, la conquête ainsi que la maîtrise et de la discipline", a-t-il détaillé.

La manager a réaffirmé que ses joueurs devaient être "irréprochables" envers l'arbitre. "Notre sport est un sport de combat, viril mais un sport où l'on doit respecter les décisions de l'arbitre, qu'elles soient bonnes ou mauvaises. (A Cardiff) On a eu beaucoup trop de pleureuses, beaucoup trop de joueurs qui ont parlé et n'ont pas facilité le capitanat de Pascal Papé. Samedi, Pascal aura le droit de parler à l'arbitre mais les quatorze autres vont travailler pour l'équipe en gardant de la maîtrise", a-t-il expliqué. Saint-André a opéré sept changements dans son XV de départ dont certains apparaissent comme des sanctions comme celui du N.8 Louis Picamoles, évincé du groupe des 30 pour ses mauvais choix de jeu et son attitude insolente envers l'arbitre, par Damien Chouly, ou du demi de mêlée Jean-Marc Doussain, apparu fatigué à Cardiff, par Maxime Machenaud.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés