Icon Sport

Novès tacle Lièvremont

Bleus : Novès tacle Lièvremont
Par Rugbyrama

Le 14/03/2011 à 17:52Mis à jour Le 14/03/2011 à 18:01

Le manager du Stade toulousain Guy Novès, est sorti de sa réserve après la défaite de l’équipe de France samedi en Italie et sur les mots très durs employés par Marc Lièvremont au sujet des joueurs. Novès remet aussi en cause les personnes qui ont placé Lièvremont à la tête des Bleus en 2007.

Guy Novès n’a jamais sa langue dans sa poche. Ce lundi, le manager de Toulouse s’est ouvertement interrogé sur la survie de Marc Lièvremont à la tête de l'équipe de France après la terrible défaite encaissée en Italie (22-21). Il a également remis en question le bien-fondé du choix fait en 2007 par la fédération de cet entraîneur inexpérimenté au plus haut niveau international. "On ne sent pas de cohérence. Le vécu de l’entraîneur est en train de se construire, mais on ne devient pas un grand entraîneur en quatre ans", a déclaré Guy Novès, qui s'est dit "désolé du résultat" du quinze tricolore contre l'Italie.

"Tout le monde est dans l’incertitude. Quand Marc Lièvremont dit qu’il repart à zéro, c’est effectivement ce que l’on ressent. On a l’impression que ce qui a été fait depuis trois ans et demi ne sert à rien. La responsabilité incombe à ceux qui l’ont mis en place. Quand ils l’ont fait, ils devaient être compétents pour dire que c’était l’homme de la situation", a précisé Guy Novès. Bref, la manager des champions d’Europe n’y va pas par quatre chemins et souligne que le fond du problème est bien plus ancien que cela ne parait.

"Plus dur pour Yannick Jauzion"

Dimanche, deux Toulousains, Clément Poitrenaud et Yannick Jauzion, ont payé au prix fort le revers à Flaminio en étant écartés du groupe pour affronter le pays de Galles samedi. "C’est un peu plus dur pour Yannick, à qui on a dit que sa carrière internationale était terminée. Peut-être que cet entraîneur est très proche de sa fin de carrière d’entraîneur et que Yannick redeviendra international avec le suivant", a ironisé Guy Novès.

Le président du Stade Toulousain René Bouscatel s’est aussi exprimé sur le sujet et a pointé du doigt le manque d'expérience du trio d'entraîneurs de l'équipe de France. "On ne peut pas prendre trois néophytes d'un coup", a-t-il dit au sujet de Lièvremont, Retière et Ntamack. Emu du manque de continuité dans le choix des joueurs à quelques mois de la Coupe du monde, Bouscatel regrette que le staff des Bleus "change de politique tous les 15 jours". Ambiance…

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0