Icon Sport

Chabal a son avocat

Bleus : Chabal a son avocat
Par Rugbyrama

Le 27/02/2011 à 13:30Mis à jour Le 27/02/2011 à 16:06

Très peu en vue à Twickenham pour sa première titularisation dans ce Tournoi des 6 Nations samedi, Sébastien Chabal, le numéro huit de l'équipe de France, a trouvé un avocat en la personne de Marc Lièvremont. Le sélectionneur des Bleus lui a trouvé des circonstances atténuantes.

La prestation de Sébastien Chabal à Twickenham a une nouvelle fois alimenté un débat sans fin. Le joueur du Racing-Metro peut-il prétendre à une place de titulaire au sein du quinze de France ? Les faits ne plaident pas en sa faveur et de nombreuses preuves ont été apportées au dossier ce samedi en Angleterre. Loué pour sa puissance, il a connu un réel déficit à l'impact qui ne lui a pas permis de gagner du terrain. Sans oublier une faute de main grossière et une technique individuelle brouillonne pour sortir le ballon derrière une mêlée française plus chahutée qu'à l'accoutumée. Mais sa présence en équipe de France ne peut pas être remise en cause pour son avocat, le sélectionnneur Marc Lièvremont : "Globalement, je n'ai pas vu de grosses contre-performances sur ce match qui a été d'un très bon niveau. Je ne dis pas que Sébastien a fait un grand match mais sa prestation est correcte."

Voici le début du plaidoyer du sélectionneur ce dimanche matin à Londres après avoir revu deux fois le match à la vidéo. L'icône médiatique du rugby français est épargnée : "Je n'ai vraiment pas le sentiment qu'il ait fait un mauvais match. Je prends en considération qu'il est actuellement moins bien physiquement mais j'avais envie de l'intégrer et je n'ai pas de regrets par rapport à ce choix." Effectivement, Sébastien Chabal manque de compétition car les mois de décembre et janvier ont été marqués par plusieurs arrêts maladie (blessures et virus). Il était d'ailleurs le premier à reconnaître avant la rencontre qu'il ne savait pas combien de temps il pourrait rivaliser.

"Pas de regrets"

Icon Sport

Juge et partie dans cette affaire, Marc Lièvremont a donc rendu son verdict. En maintenant sa confiance à Sébastien Chabal, ainsi qu'à l'ensemble de son groupe, le sélectionneur a fait comprendre qu'il n'était plus envisageable de remettre en question un effectif en partance pour la Nouvelle-Zélande. Qu'importe si avec Chabal, le concept de régularité est à oublier définitivement. En 2009, après la déroute de Twickenham il se disait que sa meilleure place était sur les abri-bus. En 2011 avec Chabal, il est encore impossible de savoir à quel joueur on aura affaire. Marc Lièvremont compose ainsi.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0