Icon Sport

Un plan anti-Bastareaud

Les Gallois ont un plan anti-Bastareaud
Par Rugbyrama

Le 26/02/2010 à 11:07Mis à jour

Le Parisien Mathieu Bastareaud est en forme en ce moment, il l'a prouvé contre l'Ecosse et l'Irlande. Cela n'a bien sûr pas échappé à l'encadrement gallois qui a mis en place un plan spécifique, destiné à museler le puissant centre de l'équipe de France ce vendredi au Millennium. Détails.

Que ce soit pour une sombre histoire de table de nuit ou pour ses performances sur le terrain, Mathieu Bastareaud est toujours au centre des attentions….Et cette semaine n'a pas dérogé à la règle, jusqu'au pays de Galles. Auteur de deux très bons matchs contre l'Ecosse et l'Irlande, le puissant Parisien inquiète les Diables rouges. Au point que leur sélectionneur Warren Gatland a imaginé un plan pour l'empêcher de sévir.

En gros, il s'agira de faire courir le Français jusqu'à l'épuisement. Tout un programme… "C'est un homme massif mais je ne sais pas si c'est le plus en forme au niveau international, a expliqué le Néo-Zélandais à la BBC. Nous devons envoyer beaucoup de jeu et on verra bien si on arrive à l'essouffler un peu. Nous devrons nous assurer de ne pas lui laisser trop d'espace. Il est solide et très physique, alors il faut l'enfermer au maximum et éviter de se retrouver en situation de un contre un face à lui."

24 kg de plus que son vis-à-vis

D'autant que son vis-à-vis, James Hook, fera figure de petit poucet malgré ses 90 kg. Il rend en effet 24 kg au Parisien, qui avait déjà fait parler sa puissance lors de sa première sélection contre les Gallois l'an dernier… "Ce sera difficile pour lui mais je suis sûr qu'il peut s'acquitter de cette tâche", assure Warren Gatland. L'autre centre gallois Jamie Roberts, lui aussi connu pour ses qualités de perforateur, fera face à Yannick Jauzion. Et il se méfie beaucoup de la paire très puissante que forment les deux Français. "Bastareaud est un coureur très fort et si on ne l'arrête pas d'entrée, il va faire avancer les Français. Mais il ne faut pas oublier Jauzion. Il est là depuis des années et il a beaucoup d'expérience. Ils forment une très bonne association, ce sont deux joueurs puissants et il va falloir s'employer en défense. Ils nous avaient dominé l'an dernier au Stade de France."

Au CNR cette semaine, Yannick Jauzion se réjouissait justement de l'attention portée par les défenseurs à Bastareaud, qui lui libère des espaces en attaque. Mais le plan de Warren Gatland doit également prévoir cela…

Contenus sponsorisés