Icon Sport

L'Ecosse évite la cuiller de bois

L'Ecosse évite la cuiller de bois
Par Rugbyrama

Le 13/03/2010 à 13:58Mis à jour

En accrochant le match nul (15-15) contre l'Angleterre à Murrayfield, l'Ecosse a évité le naufrage. Et donc de terminer le Tournoi des 6 Nations 2010 avec uniquement des défaites. De leurs côtés, les Anglais ont quasiment annihilé leurs dernières chances de remporter la compétition.

Andy Robinson peut être soulagé. Les Ecossais ne termineront pas ce tournoi 2010 sans avoir marqué le moindre point. Sur le pré de Murrayfield, les meilleurs ennemis n'ont pas réussi à se départager cet après-midi, au terme d'un match où les défenses auront pris le pas sur l'attaque. Ecossais et Anglais se quittent sur un score de parité, 15-15. Le résultat le plus juste, compte tenu de la physionomie d'une partie équilibrée dans l'ensemble, entre deux équipes combatives mais manquant parfois de créativité. L'Angleterre conserve donc la Calcutta cup, mais n'a quasiment plus d'espoir en ce qui concerne la victoire finale. L'Ecosse, elle, évite la cuiller de bois.

Pieds et poings liés

A la maison, devant leur public déchaîné, les Ecossais rentraient mieux dans la partie. Plus vifs, plus prompts et plus agressifs dans les zones de ruck, ils tentaient de mettre de la vitesse dans leur jeu et essayaient d'attaquer balle en main, constatant que leur jeu au pied manquait cruellement d'efficacité. En face, les Anglais se contentaient d'attendre, bien en place et solides en défense, jouant quelques ballons de contre. Les joueurs du quinze du Chardon affichaient donc leurs ambitions offensives, mais sans parvenir toutefois à trouver la faille. Ils s'en remirent donc à la botte de Dan Parks, auquel répondait aussitôt Jonny Wilkinson, puis Toby Flood, suite à la sortie de l'ouvreur toulonnais à la 45ème minute, assommé après un plaquage sur Max Evans. Les buteurs des deux équipes se rendaient ainsi coups pour coups, laissant le suspense entier. Les avants décidaient alors de se faire remarquer, Ford et Hartley, les deux talonneurs, s'échangeant leurs amitiés par quelques marrons. M. Jonker avertit simplement les deux compères qui se calmèrent sur le champ.

Organisation contre euphorie

Au cours de la seconde période, les troupes de Johson se montraient plus agressives et plus volontaires au combat. La mêlée anglaise prit légèrement le dessus à moment donné. Les Ecossais ne lâchaient pas et essayaient toujours de produire du jeu. Mais de façon beaucoup trop désorganisée pour espérer déstabiliser une défense anglaise vigilante et rigoureuse. Des Anglais qui prirent même le dessus en fin de match dans l'animation offensive, plus précis et plus percutants au moment d'attaquer la ligne. Dan Parks et Toby Flood se neutralisaient, l'ouvreur anglais se faisant contrer sur une dernière tentative de drop dans les arrêts de jeu. Les deux coachs anglais, Johnson et Robinson, pouvaient se serrer la main en partageant les points. Score final, 15-15. Ces deux équipes n'ont quasiment plus rien à jouer dans ce tournoi si ce n'est leur honneur.

Contenus sponsorisés
0
0