Icon Sport

L'Ecosse sort sur un exploit

L'Ecosse sort sur un exploit
Par Rugbyrama

Le 20/03/2010 à 14:04Mis à jour

L'Ecosse a créé la sensation en s'imposant 23-20 ce samedi à Croke Park pour le dernier match de l'rlande sur sa pelouse d'emprunt. Les hommes d'Andy Robinson ont arrraché la victoire grâce à une pénalité de Parks à la 79e minute de jeu et laissent la dernière place du classement à l'Italie.

Ironie de l’histoire, l’Irlande aura connu deux humiliations dans le court chapitre de Croke Park. Défaits pour son premier match dans le temple du foot gaélique par la France (17-20) en 2007, les Irlandais ont connu la même déconvenue pour leur dernier match sur cette pelouse devant l’Ecosse (20-23) dans une rencontre ayant atteint des sommets. Encore en course pour une hypothétique victoire dans le Tournoi des 6 Nations et pour le gain de la Triple couronne, le XV du Trèfle entama la rencontre sur les chapeaux de roue sans pour autant concrétiser au score. L’Ecosse plia mais ne rompit pas. Mieux, elle débloqua le score grâce à la botte de Dan Parks (6e).

Ceci ne découragea pas une seule seconde les intentions des locaux qui trouvèrent la faille peu de temps après. Sur une touche perdue par les Ecossais (la seule de la rencontre !), Sexton redoubla avec Darcy et prit l’intervalle. Vingt mètres plus tard, il fixa Southwell pour offrir l’essai à O’Driscoll (11e). Malgré un en-avant de passe, M.Kaplan accorda l’essai. L’Ecosse sortit alors de sa torpeur en se montrant d’un réalisme glacial. Sur un ballon perdu par O’Leary, Morrison lança le contre et trouva intérieur son numéro 8 Beattie qui résista à deux plaquages pour aplatir en coin (15e). Le XV du Chardon surfa sur cette dynamique pour prendre le dessus sur l’Irlande et continua son travail de sape, notamment en mêlée fermée où Euan Murray mit au supplice son vis-à-vis Healy.

Parks en sauveur

L’ouvreur écossais Dan Parks enquilla un drop et une pénalité pour creuser un break quelque peu inattendu à la pause (7-14). Dominés au niveau de l’impact physique, de l’agressivité dans les rucks et la conquête, les Irlandais se devaient de réagir au retour des vestiaires. Le problème, c’est que le buteur Sexton ne fut guère dans son assiette en ratant deux pénalités, pourtant dans ses cordes. L’Ecosse n’en demanda pas tant et Parks continua au contraire son récital (47e). Ne pouvant perdre autant de points au pied, Declan Kidney fit alors rentrer Ronan O’Gara, l’idole des supporters. Et le changement fut radical, notamment dans l’animation offensive.

Après un long pilonnage des avants, O’Driscoll joua un surnombre sur le côté ouvert et servit Bowe qui déploya son bras droit pour aplatir en coin (64e). O’Gara transforma pour ramener les deux équipes à égalité. Le suspense fut à son comble mais l’Irlande fléchit en conquête, bousculée en mêlée et maladroite en touche (6 lancers perdus sur 10 !). La fin de match tourna même à un scénario incroyable où tour à tour Parks (74e) et O’Gara (76e) passèrent une pénalité. Et dans les ultimes secondes, Parks récompensa sur pénalité (79e) les efforts de ses coéquipiers qui enregistrent un succès retentissant (20-23).

En effet, le XV du Chardon restait sur huit revers de suite face à l’Irlande dans le cadre du Tournoi. Et ce succès permet aux protégés d’Andy Robinson d’éviter la dernière place, la laissant aux Italiens. L’Irlande, pour sa part, vit une triste fin à Croke Park et ne conservera pas son titre acquis l’an passé. Vivement le retour à Lansdowne Road…

Contenus sponsorisés
0
0