Icon Sport

Les Gallois sur une bonne note

Les Gallois sur une bonne note
Par Rugbyrama

Le 20/03/2010 à 10:59Mis à jour

Au terme d'un Tournoi décevant, les Gallois ont remporté leur dernier match contre l'Italie 33-10 à Cardiff. Dominateurs de bout en bout, ils ont définitivement pris le dessus en deuxième période grâce à trois essais. Les Italiens, de leur côté, n'ont pas relevé la tête après la claque parisienne.

Les Italiens, qui avaient laissé entrevoir quelque espoir après leur défaite encourageante contre l'Angleterre et leur victoire contre l'Ecosse, se sont définitivement effondrés à Cardiff. Secteur symptomatique de leur déliquescence en cours de compétition : la défense. Alors qu'ils avaient encaissé seulement quatre essais lors de leurs trois premiers matchs, ils en ont pris neuf pendant les deux derniers, en France et au pays de Galles. Malgré un début de rencontre courageux ce samedi, ils n'ont pas fait le poids une minute face à la densité physique de leurs adversaires. Mus de très bonnes intentions, ils ont encore affiché les limites de leur rugby, incapables de construire des actions dangereuses, en raison de sorties de balles très lentes sur les rucks notamment.

Les Gallois, pour leur part, quittent ce Tournoi 2010 sans gloire particulière. Défaits en Angleterre, en Irlande et à domicile par la France, ils avaient à cœur de se racheter devant leur public pour le dernier match de la compétition. Ce qu'ils firent, peu ou prou. Gênés en début de match par la fougue italienne, ils ont mis plus d'une mi-temps à inscrire le premier essai de la rencontre, par Hook à la 51e. Ils dominaient largement mais peinaient à mettre leur jeu en place face à des adversaires piqués au vif après la déculottée reçue à Paris voilà une semaine. Ils s'appuyaient donc sur la botte de l'ancien Clermontois Stephen Jones pour scorer en première période et rentraient aux vestiaires sur le score de 12-0.

51e essai de Shane Williams

Le premier essai d'Hook (51e) leur permettait d'entrer véritablement dans la partie, d'autant que le joueur des Ospreys récidivait six minutes plus tard, après un coup-franc joué rapidement par Phillips. Les Diables rouges avaient définitivement pris le dessus, bien aidés il faut le dire par l'indiscipline des Italiens (pénalisés 13 fois à la 56e minute de jeu, contre quatre pour les locaux). Le meilleur marqueur d'essais de l'histoire du rugby gallois Shane Williams y allait même de sa 51e réalisation à dix minutes de fin du match.

McLean sauvait l'honneur des Transalpins en franchissant la ligne à la 75e mais l'addition restait salée pour les "macaronis". Ils s'inclinaient finalement 10-33 et quittaient la tête basse un Tournoi 2010 pourtant prometteur. Ils terminent encore à la dernière place du classement, après la victoire surprise des Ecossais en Irlande samedi soir.

Contenus sponsorisés
0
0