Icon Sport

Bastareaud d'entrée

Bleus : Bastareaud d'entrée
Par Rugbyrama

Le 03/02/2010 à 09:00Mis à jour

Le staff de l'équipe de France a dévoilé le XV de départ retenu pour le premier match du Tournoi, en Ecosse dimanche. Le centre parisien Mathieu Bastareaud et l'ailier clermontois Aurélien Rougerie font leurs retours comme titulaires. Ducalcon, pour sa première, prendra place sur le banc.

Mathieu Bastareaud (21 ans, 4 sélections) est de retour et par la grande porte. Le trois-quarts centre parisien retrouve une place de titulaire au sein de la ligne d'attaque du quinze de France. Profitant de la blessure du Perpignanais Maxime Mermoz, il formera une paire de centres musclée avec le Toulousain Yannick Jauzion. L'incident estival est clos et ce premier rendez-vous du Tournoi 2010 a été l'occasion pour le staff technique de démontrer qu'il lui faisait "confiance. Cela confirme tout le bien qu'on pense de lui. En plus, il effectue de bonnes prestations en club. Il aura le sentiment légitime d'être attendu mais on veut qu'il joue sur ses qualités. Il a su faire évoluer son jeu. J'espère que ce qui s'est passé il y a quelques mois lui a permis de grandir et de gagner en maturité."

Le choix de Mathieu Bastareaud au centre est révélateur de la volonté du sélectionneur d'apporter de la puissance pour affronter des Ecossais comparés "aux All Blacks du Nord" par Marc Lièvremont. Ce dernier a privilégié la puissance avec notamment les titularisations de Benjamin Fall (20 ans, 1 sélection) et d'Aurélien Rougerie (29 ans, 55 sélections) aux ailes. "Cest un mélange de complémentarité, d'expérience et puissance. Le talent de Clément Poitrenaud sera entouré par l'expérience d'Aurélien Rougerie, qui nous paraît affûté et déterminé, et de la fougue de Benjamin Fall que nous voulons revoir à ce niveau", a souligné le patron des Bleus qui a renouvelé sa confiance à la charnière Parra/Trinh-duc même si le demi d'ouverture montpelliérain est incertain en raison de douleurs à une épaule. Le Berjallien Benjamin Boyet se tient prêt à intégrer le groupe en cas de forfait.

Picamoles absent

Cette première composition d'équipe a aussi livré des verdicts. En troisième ligne, Imanol Harinorodoquy a retrouvé son poste de numéro huit pour se caler au milieu des deux joueurs indispensables aux yeux du sélectionneur : Fulgence Ouedraogo et Thierry Dusautoir. Sur le banc, le staff technique a décidé de faire confiance à Julien Bonnaire, auteur d'un très bon match face aux Samoa en novembre : "Nous avons opté pour une troisième ligne plus coureuse et plus sauteuse que dense. Il a une plus grande maîtrise du poste et une grosse maturité. Au-delà, il fait preuve d'excellence et de constance en club." Le grand perdant se nomme donc Louis Picamoles, acclamé après sa performance face aux Sud-Africains, mais qui n'arrive toujours pas à s'imposer comme quelqu'un d'indispensable dans l'esprit du staff technique des Bleus.

Le Castrais Luc Ducalcon (zéro sélection) et le Clermontois Julien Pierre (2 sélections) profitent des nombreuses absences au niveau du cinq de devant pour trouver une place sur le banc des remplaçants. Ducalcon débutera sa carrière internationale à Edimbourg en poussant en tribune Sylvain Marconnet (23e homme) : "On souhaitait l'intégrer au groupe des 22. Sylvain Marconnet a beaucoup joué ces derniers temps. On se passe de sa polyvalence mais on compte sur celle de Nicolas Mas."

Un cinq de devant avec de nombreuses retouches (deuxième titularisation de Thomas Domingo) qui n'inquiète pas le staff technique : "On ne manque pas non plus de puissance même si l'absence de Millo-Chluski dans son rôle de poutre en mêlée peut être préjudiciable. La puissance a été déplacée au niveau des lignes arrières."

Elissalde en joker

Enfin, Jean-Baptiste Elissalde (32 ans, 35 sélections) fera son grand retour sous le maillot de l'équipe de France après quinze mois d'absence. Le toulousain débutera sur le banc des remplaçants et il pourrait entrer en jeu à n'importe quel poste de la charnière : "Sa polyvalence est un avantage, comme son expérience et sa vista. C'est le complément idéal de notre jeune charnière. Mais en termes de coaching, nous le considérons plutôt comme un demi de mêlée." Le banni de 2009 aura aussi la responsabilité de remplacer Morgan Parra dans les tirs au but.

Le XV de départ tricolore.- Poitrenaud (Toulouse) ; Rougerie (Clermont), Bastareaud (Paris), Jauzion (Toulouse), Fall (Bayonne) ; (o) Trinh-Duc (Montpellier), (m) Parra (Clermont) ; Dusautoir (Toulouse), Harinordoquy (Biarritz), Ouedraogo (Montpellier) ; Nallet (racing-Metro), Papé (Paris) ; Mas (Perpignan), Servat (Toulouse), Domingo (Clermont).

Remplaçants : Szarzewski (Paris), Ducalcon (Castres), Pierre (Clermont), Bonnaire (Clermont), Elissalde (Toulouse), Marty (Perpignan), Clerc (Toulouse).

23e homme : Marconnet (Paris).

Contenus sponsorisés