AFP

30 pour un grand chelem

Trente pour un grand chelem
Par Rugbyrama

Le 20/03/2010 à 20:07Mis à jour

Ce samedi contre l'Angleterre, le XV de France a décroché le neuvième grand chelem de son histoire. Si seulement 22 joueurs étaient retenus pour cette rencontre, ils sont 30 au total à avoir participé à l'aventure. 30, comme le nombre de Tricolores qui seront retenus pour le prochain Mondial…

Le staff tricolore a utilisé 30 joueurs pour construire le neuvième grand chelem de l'histoire du rugby français. 30 joueurs qui sont entrés en jeu, que ce soit pour deux minutes seulement comme ce fut le cas de l'ailier Aurélien Rougerie ou à chaque match, comme le deuxième ligne Lionel Nallet. Et quand on sait que la liste des pour la Coupe du monde comptera aussi 30 noms, le lien est vite fait. Le raccourci est un peu rapide mais il pose question, forcément, à un an et demi de la grande aventure en Nouvelle-Zélande.

Des certitudes

Le fait que Marc Lièvremont ait effectué très peu de changements dans ses XV de départ tout au long de la compétition va dans le même sens. L'encadrement l'a dit et répété : il veut travailler dans la continuité désormais et il était à la recherche de certitudes durant ce Tournoi. Ce grand chelem prouve qu'il en a trouvé. Au niveau des avants particulièrement. Le huit de devant a été extraordinaire durant cette campagne européenne et la mêlée française a retrouvé son lustre d'antan. Des réponses se sont imposées à la charnière aussi, qui posait problème à Marc Lièvremont depuis sa prise de fonctions en 2008. Parra et Trinh-Duc ont franchi un pas durant ce Tournoi, c'est incontestable. Derrière, Jauzion et Poitrenaud ont su se replacer tandis que Bastareaud a su saisir sa chance après son éviction l'été dernier.

Cette édition 2010, auréolée de ce grand chelem historique, sera donc riche en enseignements pour l'équipe de France qui, pour la première fois depuis 2008, a réussi à enchaîner plus de trois victoires consécutives. Certes, on ne peut pas oublier les joueurs blessés comme Mermoz, Traille, Barcella Millo-Chluski ou Elissalde, les suspendus comme Dupuy ou ceux qui sont aux portes de l'équipe de France, tels Picamoles, Médard ou David. Mais force est de constater que ceux qui ont fait partie de l'aventure ont gagné de précieux points. "Il est certain que si nous réalisons le Grand Chelem samedi, ce sera aussi individuellement quelque chose de bien, ce groupe aura créé une histoire commune, expliquait l'arrière Clément Poitrenaud cette semaine. Si le collectif reste le plus important, nous avons tous une carte personnelle à jouer pour l'avenir et notamment la Coupe du monde 2011". Pour rappel, en 2008, le staff des Bleus avait utilisé 56 joueurs dans l'année.

Les trente joueurs utilisés pendant le Tournoi 2010.-
5 matches (15): Nicolas Mas, Thomas Domingo, William Servat, Lionel Nallet, Thierry Dusautoir, Imanol Harinordoquy, Morgan Parra, François Trinh-Duc, Yannick Jauzion, Clément Poitrenaud (titulaires), Mathieu Bastareaud (dont 4 comme titulaire), Pierre, Bonnaire (dont 3 comme titulaires), David Marty (dont 1 comme titulaire), Dimitri Szarzewski (remplaçant)
4 matches (2): Alexis Palisson (titulaire), Julien Malzieu (dont 1 comme titulaire)
3 matches (4): Marc Andreu (dont 2 comme titulaire), Sébastien Chabal, Alexandre Lapandry, Frédéric Michalak (remplaçants)
2 matches (5): Pascal Papé, Fulgence Ouedraogo (titulaires), Vincent Clerc (dont 1 comme titulaire), Jean-Baptiste Poux (remplaçant), Dimitri Yachvili (dont 2 comme remplaçant)
1 match (4): Aurélien Rougerie, Benjamin Fall (titulaires), Sylvain Marconnet, Luc Ducalcon (remplaçants)

Contenus sponsorisés