"Rester positif"

Lièvremont : "Rester positif"
Par Rugbyrama

Le 15/03/2008 à 23:00Mis à jour

L'entraîneur du XV de France, Marc Lièvremont, s'avouait bien sûr déçu après la défaite des Bleus au pays de Galles (29-12) et surtout la troisième place des siens dans le Tournoi 2008. Mais il se voulait malgré tout positif.

Qu'avez-vous pensé de cette rencontre ?

Marc LIEVREMONT: Je pense que pendant une heure de jeu, nous avons été courageux, mais sans trouver la solution face à cette très bonne équipe galloise que je félicite pour sa victoire et son Grand Chelem. Nous existons jusqu'à ce que j'appellerais le tournant du match, cet essai en contre de Shane Williams. Le match bascule à ce moment-là. Il a longtemps été indécis. A la fin, c'est la lente descente aux enfers pour mes joueurs qui terminent sur un score que je trouve un petit peu lourd.

Que retenez-vous ?

M.L. : Nous étions venus pour rivaliser, je crois que nous l'avons fait. Nous avons été coupable de laisser les Gallois prendre confiance et le score. Nous savions qu'il fallait rivaliser d'entrée dans ce stade chauffé à blanc et rouge. Nous avons rivalisé une heure, mais une heure seulement.

Quelle qualité des Gallois a selon vous le plus pesé dans le match ?

M.L. : Ils ont été extrêmement patients, nous renvoyant constamment dans notre camp avec le très bon pied gauche de leur arrière. Ils ont contrôlé nos attaques, très bien fini le match comme ils l'avaient déjà fait d'ailleurs au cours de ce Tournoi. Shane Williams a su être opportuniste et décisif à l'image de son équipe. Ils ont été meilleurs stratégiquement que nous. Les sorties de balles ont été très lentes. Nous n'avons eu que des demi-solutions. Nous n'avons que très peu joué au pied par-dessus. C'était certainement l'une des clés.

Qu'est-ce qui sépare le XV de France du XV gallois ?

M.L. : Leur cheminement est complètement différent. Ils ont travaillé avec un groupe homogène, cohérent qui est monté en puissance. Leur système de fonctionnement est différent du nôtre. Mais nous assumons nos choix et nos décisions et le faisons encore ce soir. Ils ont su accumuler des repères collectifs. Il y a eu des ballons importants qui ont manqué, des touches perdues, mais aussi quelques mauvais timings...

Y a-t-il tout de même du positif?

M.L. : Je tiens encore une fois à rendre hommage aux joueurs qui ont su rivaliser contre une équipe en pleine possession de ses moyens. Encore une fois, il n'y a pas vraiment de hasard là-dedans, mais le tournant du match vient d'une faute de timing avec un décalage fait sur l'extérieur… C'est ce qui nous a manqué aujourd'hui, mais je veux croire en un avenir plus souriant pour l'équipe de France.

Finir deuxième ou troisième, y a-t-il une différence pour vous ?

M.L. : Entre les deux, j'aurai préféré terminer deuxième. Mais en fait, j'aurai voulu gagner ce soir à la place des Gallois ! En tant que compétiteur, nous sommes déçus de finir troisième mais aussi de l'ampleur du score. Mais je me répète, il y a beaucoup de positif à retirer de ce Tournoi. Quand on voit par exemple, l'extraordinaire présence de Fabien Barcella… Mais il y a un manque de cohésion que nous assumons. Pour l'avenir, nous verrons, mais il arrivera certainement un moment où nous fermerons le groupe.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0