Icon Sport

Joseph : "Ce sont les avants qui gagnent les matchs"

Joseph : "Ce sont les avants qui gagnent les matchs"

Le 08/02/2020 à 10:50Mis à jour Le 08/02/2020 à 11:18

TOURNOI DES 6 NATIONS U20 2020 - S’il reconnaît que son équipe a beaucoup douté avant de finalement aller chercher une victoire bonifiée en fin de match contre l’Italie, le capitaine des U20 Jordan Joseph se satisfaisait de l’état d’esprit d’un groupe qui n’a rien lâché, et su imposer ses points forts avec patience.

Si on vous avait dit, alors que vous étiez menés à un quart d’heure de la fin, que vous alliez finalement remporter cette contre contre l’Italie avec bonus (31-19)...

Jordan Joseph : On y aurait pas forcément cru, c’est sûr. Les Italiens nous ont rendu la tâche très dure, même si il faut dire qu’on se l’est aussi compliquée en début de match. Par contre, je suis fier du comportement des gars sur la fin. Lorsque nous avons obtenu la pénalité de la gagne sur cette mêlée dans nos cinq mètres, personne ne s’est enflammé. Nous avons parfaitement su faire les choses dans l’ordre. D’abord, bien sortir du camp. Ensuite, les mettre à la faute. Et si nous y parvenions, oui, on pouvait se permettre d’aller chercher le bonus, ce que nous avons réussi à faire.

Qu’avez-vous dit à vos partenaires à la mi-temps ?

J.J : Je ne suis pas du genre à élever la voix ou à m’exciter. J’ai essayé de rester le plus calme et le plus lucide possible. Sur la fin de la première période, nous avions su redresser la tête en faisant des choses simples : une bonne mêlée, des ballons portés conquérants. Il s’agissait simplement d’insister là-dessus et de se montrer patient, en donnant tout ce qu’on avait.

N’y a-t-il pas eu de la place pour le doute en deuxième période, lorsque vous confisquiez le ballon aux Italiens sans pour autant réussir à marquer ?

J.J : C’était frustrant, car ils défendaient bien, sans se mettre beaucoup à la faute. Mais il s’agissait de croire en nous, c’est ce que je n’ai pas cessé de répéter aux joueurs. Ça devait passer. Et on y parvient en plus sur une belle séquence, où nous avons su alterner plusieurs formes de jeu.

La domination du pack fut totale en deuxième période dans les secteurs de la conquête directe, après avoir été beaucoup moins performante lors du premier acte. Faut-il voir là la clé de la victoire ?

J.J : C’est ce qu’on dit dans le rugby depuis toujours : ce sont les avants qui gagnent les matchs, les trois-quarts ne décident que du score (sourire). On s’est un peu fait peur, mais la force mentale qu’a démontré l’équipe est plutôt un bon signal avant de se rendre au pays de Galles.

Propos recueillies à Aix-en-Provence

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés