Icon Sport

L'homme du match : Nolann Le Garrec, la constance retrouvée

L'homme du match : Nolann Le Garrec, la constance retrouvée
Par Rugbyrama

Le 01/07/2021 à 21:08Mis à jour Le 02/07/2021 à 08:13

FRANCE -20 ANS - Dans un match vital pour conserver le droit de rêver au Tournoi des Six Nations, les Bleuets se sont imposés avec le bonus offensif (36-19). Au milieu de cette performance dominatrice, le demi de mêlée retrouvait sa place de titulaire et n'a pas déçu.

Malgré plusieurs ballons échappés et certaines pénalités évitables, les Français ont dominé leur sujet face à des Gallois trop brouillons pour recoller en fin de match. Pour sa première rencontre en tant que titulaire dans le Tournoi, Nolann Le Garrec a répondu aux attentes et a mené ses coéquipiers vers un succès essentiel.

Le joueur du Racing devait accélérer le jeu et développer l'attaque française. Durant 66 minutes (remplacé par Théo Idjellidaine), Le Garrec a parfaitement alterné le jeu des Bleuets. Dès la 15e minute et après un en-avant de l'ouvreur gallois Will Reed, il joue vite une pénalité dans les vingt-deux mètres gallois, provoquant un carton jaune contre le troisième ligne Mann. Deux minutes plus tard, suite à une mêlée, Le Garrec porte le ballon à moins de cinq mètres de la ligne et sert d'une passe après contact l'arrière Alexandre Tchaptchet.

11 points et un bol de confiance

Bien lancé après vingt minutes dans le premier acte, et malgré une pénalité et une transformation égarées, le numéro 9 s'est révélé être le plus constant de son équipe. Après avoir réglé la mire au pied (il finit à 5/7 face aux perches), Le Garrec et son équipe sortent des vestiaires avec un écart de 19 points (26-7). Avec une pénalité à l'entame de la seconde période, le Racingman continue d'avoir la mainmise sur la rencontre. À la 45e minute, il est à l'origine du cinquième essai français en partant dans le côté fermé, à cinquante mètres de l'en-but gallois, et créant une percée sur une vingtaine de mètres. L'action s'est ensuite poursuivie avec Louis Beille-Barrey qui a retrouvé Thibault Debaes, finissant sous les perches galloises.

À l'heure de jeu, Le Garrec a cédé sa place à Idjellidaine à 36-7. Les Bleuets se sont ensuite relâchés en encaissant deux essais dans les dix dernières minutes, mais en préservant l'essentiel. Barré par la concurrence de Maxime Machenaud et de Teddy Iribaren avec le Racing, le Breton d'origine a pu reprendre de la confiance dans un succès probant et bonifié. Avec 11 points au pied, Le Garrec a bien retrouvé le rythme, après son match face à l'Italie.

Contenus sponsorisés