Icon Sport

6 Nations U20 2019 - Les notes des Bleuets : Carbonel, seul ou presque...

Les notes des Bleuets : Carbonel, seul ou presque...
Par Marc DuzanPar Emilie Dudon via Midi Olympique

Le 10/02/2019 à 16:55Mis à jour Le 10/02/2019 à 17:26

TOURNOI DES 6 NATIONS U20 2019 - Les Bleuets, champions du monde au printemps dernier, avaient été plutôt convaincants face au pays de Galles la semaine dernière. Las, ils ont été broyés par le pack anglais à Exeter. Outre Manche, Louis Carbonel, Vincent Pinto et Jordan Joseph sont à peu près les seuls joueurs à avoir su tirer leur épingle du jeu.

15. Alexandre De Nardi : 4,5/10

Autant il avait été très en vue face aux Gallois une semaine plus tôt (32-10), autant il fut très effacé dans le secteur offensif à Exeter. On attend mieux de l'attaquant montois dans quinze jours, face à l'Ecosse.

14. Vincent Pinto : 7/10

Rapide, intelligent dans ses courses, le trois-quarts de la Section paloise fut l'un des rares joueurs français à s'illustrer balle en mains en Angleterre. Auteur d'un essai finalement refusé par l'arbitre en fin de match, il fut victime sur cette action d'un violent coup de genou de la part d'Ollie Lawrence, la pépite de Worcester. Le Comité des 6 Nations va certainement diligenter une enquête à ce sujet et, de ce fait, Lawrence devrait être prochainement suspendu.

13. Arthur Vincent : 4,5/10

Le capitaine des Bleuets n'eut que peu d'occasions de briller en attaque. Plutôt solide en défense, le Montpelliérain eut fort à faire au milieu du terrain face à l'ouvreur des Harlequins Marcus Smith et le trois-quarts centre de Worcester Olie Lawrence, un temps suivi par le Racing 92 puis verrouillé par la fédération anglaise.

12. Julien Delbouis : 5,5/10

Le trois-quarts centre du Stade français, considéré par Heyneke Meyer comme la doublure officielle de Gaël Fickou à Paris, fut moins renversant qu'à son habitude mais aplatit néanmoins un bel essai en fin de première période.

11. Mathis Lebel : 4,5 / 10

Il avait été omniprésent face aux Gallois, désertant souvent son aile pour créer le surnombre. Il fut plus timide contre l'Angleterre, commettant par ailleurs un en-avant près de l'en-but anglais. Il fut remplacé en fin de match par le Toulonnais Erwan Dridi: dynamique, explosif, celui-ci montra un beau visage malgré quelques scories, dont un en-avant.

Matthis Lebel (France U20)

Matthis Lebel (France U20)Icon Sport

10. Louis Carbonel : 7,5 / 10

L'ouvreur toulonnais est vif, attaque la ligne à propos et possède une lecture du jeu bien meilleure que la majorité de ses contemporains. A Exeter, derrière un pack largement dominé, Louis Carbonel fut très bon. De fait, on comprend aujourd'hui pourquoi les dirigeants du Rct ne devraient pas prolonger pas le contrat de François Trinh-Duc sur la Rade: à l'ouverture, la relève semble prête !

9. Quentin Delord : 4,5 /10

Derrière un paquet d'avants archi dominé, le Lyonnais ne parvint que trop rarement à mettre de la vitesse au jeu tricolore.

7. Maxence Lemardelet : 4,5 / 10

Face à la puissance de son vis à vis Aaron Hinkley, le Clermontois a parfois souffert de la comparaison. Il fut néanmoins présent au large, lorsque les rares attaques tricolores parvinrent à se déployer dans les Midlands.

8. Jordan Joseph : 6,5 / 10

On vous l'accorde: Jordan Joseph commet encore quelques en-avants assez balourds et sur le terrain, il pêche trop souvent par désinvolture, ou "je m'en foutisme". Mais dès que le numéro 8 du Racing 92 (18 ans) se saisit de la balle, il emporte toujours trois adversaires et crée quelque chose. Quand il s'agace -trop peu souvent encore à notre goût- Joseph a quelque chose d'un géant dans une cour d'école.

Tournoi des 6 Nations U20 2019 - Joel Kpoku (Angleterre) résistant au plaquage de Jordan Joseph contre la France

Tournoi des 6 Nations U20 2019 - Joel Kpoku (Angleterre) résistant au plaquage de Jordan Joseph contre la FranceGetty Images

6. Mathieu Hirigoyen : 4,5 / 10

Le Biarrot fut présent dans les rucks et en défense. Mais son énergie fut parfois désordonnée.

5. Florent Vanverberghe : 4,5 / 10

Assez propre en touche, le Toulonnais fut néanmoins trop discret dans le combat.

4. Gauthier Maravat : 4,5/10

Longtemps blessé au pied, le deuxième ligne agenais faisait samedi son grand retour en équipe nationale. Comme son camarade Vanverberghe, il eut du mal à répondre à la furia anglaise dans les regroupements.

3. George Beria : 3/10

Du jeune Clermontois, on sait tous que la grande force reste la solidité en mêlée fermée. Au Sandy Park, il fut néanmoins régulièrement emporté dans ce secteur de jeu par la première ligne anglaise. Remplacé par le Montpelliérain Akim Bouzhir, celui-ci ne connut guère plus de réussite. Il fut même sanctionné d'un carton jaune.

2. Rayne Barka : 3/10

Peu de choses à dire sur le match du talonneur palois, pris en mêlée fermée et dans le jeu courant par la puissance anglaise. Il fut remplacé en début de deuxième période par le Columérin Pierre Jutge. Celui-ci n'eut guère plus d'impact.

1. Jean-Baptiste Gros : 3/10

Le pilier du Rct, comme ses partenaires du cinq de devant tricolore, ne fut pas à la fête en mêlée fermée,où les Bleuets furent sanctionnés douze fois (!) par l'arbitre du match. Son remplaçant, le Grenoblois Eli Eglaine, ne fut pas plus heureux.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0