Icon Sport

Le plus dur reste à venir pour les Bleues

Le plus dur reste à venir pour les Bleues
Par Rugbyrama

Le 04/04/2021 à 20:14

TOURNOI DES 6 NATIONS FÉMININ - Les Françaises se sont brillamment imposées face à une trop faible équipe Galloise ce samedi (53-0). Une entrée en lice plus que réussie qui ne doit pas faire oublier que des échéances encore plus importantes arrivent.

Quasiment parfaite. C'est comme cela qu'on pourrait décrire l'entrée en lice du XV de France Féminin dans ce Tournoi des 6 Nations un peu particulier. Divisé en deux poules de trois, il n'y a que deux matchs à jouer avant une éventuelle finale pour le titre. Face aux Galloises samedi donc, les joueuses d'Annick Hayraud ont déroulé leur jeu d'entrée de match pour s'assurer une victoire tranquille, sans encombre particulières (53-0). Les Françaises ont fait plaisir à leur public, qui a dû se contenter de rester devant sa télévision, avec huit essais.

D'ailleurs, les trois premières réalisations sont l'œuvre de l'ailière Caroline Boujard, très à son aise sur le côté droit du terrain. Les grosses performances d'Émeline Gros, Gabrielle Vernier ou encore Madoussou Fall viennent aussi alimenter la bonne impression que nous ont faite les Bleues. Collectivement dominantes, elles ont cependant aussi pu apercevoir des axes de progression dans le jeu, avant des rencontres face à des Nations certainement mieux armées que l'étaient ces pâles Galloises, hier à La Rabine.

Masquer les petites fautes

Parce que même s'il faut souligner la belle performance française, il faut aussi avouer que tout n'a pas été parfait. Sanctionnée à plusieurs reprise pendant le match, la mêlée des Bleues a connu une soirée paradoxale. D'abord dominée donc, elle s'est reprise par la suite, profitant aussi de la fatigue adverse pour avancer sur chaque phase de conquête. Deux des mêlées ont d'ailleurs donné lieu directement aux essais de Gros. Outre cet aspect là du match, il y a aussi eu de l'indiscipline dans le jeu et dans les rucks. Heureusement sans conséquences. Autre petit bémol, le manque de réalisme.

Plusieurs fois, les Bleues se sont retrouvées dans l'en-but Gallois, sans pour autant parvenir à marquer. Les raisons sont diverses : un en-avant de Deshaye avant d'aplatir, un autre de Gros juste avant d'arriver en terre promise, ou encore un passage en ballon mort pour Trémoulière en fin de match. Ces "scories" s'ajoutent aussi aux nombreuses fautes de main commises durant le match, qui ont eu tendance à hacher le jeu en début de seconde période notamment. Les Galloises, outrageusement dominées physiquement, n'ont pas su profiter de ces petites erreurs, mais les reproduire dans le futur pourrait être une mauvaise idée.

L'Angleterre en point de mire

Dès la semaine prochaine d'ailleurs, le niveau adverse va, normalement, sensiblement augmenter. Ce sera d'abord l'Irlande qui se dressera devant Gaëlle Hermet et les siennes, dans deux semaines. Le XV du Trèfle ne fera son entrée en lice que le week-end prochain, face à ces mêmes Galloises, et pourrait emmagasiner de la confiance. Les Irlandaises, plus solides, sont capables de poser quelques problèmes aux Bleues pour acquérir la première place de la poule. L'équipe qui remportera ce duel sera aussi très certainement celle qui jouera la finale, face à la première Nation de l'autre groupe.

Et pour le moment, ce sont les Anglaises qui ont tout pour accéder à cette finale. Les vice-championnes du Monde en titre se sont facilement imposées contre l'Écosse, samedi après-midi (52-10) et s'affichent comme les favorites. Tombeuses des Bleues lors de l'édition 2020, elles donnent une nouvelle fois rendez-vous "aux affamées" dans cette édition 2021. Cette fois-ci pour le titre.

Par Yanis GUILLOU

Contenus sponsorisés