Icon Sport

N'Diaye : "J'espère que cela va se jouer à pas grand-chose"

N'Diaye : "J'espère que cela va se jouer à pas grand-chose"
Par Rugbyrama

Le 24/04/2021 à 10:17Mis à jour Le 24/04/2021 à 16:56

6 NATIONS FEMININ - Safi N'Diaye, deuxième ligne du XV de France Féminin est revenue sur la préparation des Bleues avant cette finale. Pas de pression pour le groupe qui aborde cette rencontre avec beaucoup de plaisir. Mais elles le savent, l'enjeu est de taille ce samedi et les Françaises semblent prêtes pour le combat qui les attend au Twickenham Stoop.

La Coupe du monde féminine a été reportée, ce France - Angleterre est donc un grand rendez-vous pour vous ?

Un France-Angleterre c’est vrai que c’est toujours un grand rendez-vous, d’autant plus que cette fois, cela sera pour la finale. Tous les matchs sont importants mais voilà avec le format de ce Tournoi des 6 Nations 2021, ce match sera très très important oui.

Avez-vous le sentiment que l’écart se réduit avec cette équipe d’Angleterre ?

Oui tout à fait, on a ce sentiment-là. Au cours des deux derniers matchs cela s’est joué à pas grand-chose, du détail ou des petites erreurs en fin de match. On travaille vraiment très dur pour pouvoir gagner cette équipe. Maintenant on se connaît bien, on veut produire du beau jeu pour battre les Anglaises. C’est une équipe avec laquelle il ne faut pas faire d’erreurs dans son camp. Il faut aussi être vigilantes jusqu’à la 80e. En dix minutes le score du match peut changer, on l’a vu pendant la tournée d’Automne à Twickenham. Cela nous a permis d’apprendre énormément et de travailler sur nos points faibles.

Y a-t-il un peu de pression avant cette finale ?

Personnellement, c’est vrai que je ne vois que le côté positif. On est dans une période très compliquée et je suis très heureuse d’être à Marcoussis et d’avoir pu commencer ce tournoi des 6 Nations. La France a déjà deux belles victoires. On se régale, jouer le tournoi au mois d’avril ce n’est pas si mal ! On est dans de super conditions, on est au soleil, entre nous, on ne peut pas se plaindre de cette physionomie. Je n’aborde pas ce match avec de la pression et je ne pense pas que le groupe l’aborde avec de la pression non plus. Aujourd’hui c’est juste le plaisir d’être ensemble et de pouvoir jouer une finale contre l’une des meilleures nations du monde. C’est du pur bonheur ! On est des privilégiés et on le ressent vraiment.

Vous faite partie des cadres de cette équipe, cette année il y a eu pas mal de nouvelles arrivantes, comment vous positionnez-vous par rapport à elles ?

J’essaie de mettre beaucoup de sérénité dans le groupe, beaucoup de positivité. J’essaie de dédramatiser aussi en leur disant qu’il faut profiter de l’instant présent. Elles savent qu’il ne faut pas qu’elles hésitent à nous solliciter nous les anciennes, quand elles ont des doutes ou des questionnements. Il faut les mettre à l’aise avec un discours fluide, sans non dits. Les jeunes se sont très bien intégrées au groupe. Elles apportent autant que moi à toute l’équipe.

Les deux essais encaissés sur ballon portés lors du match contre l’Irlande sont-ils une sorte d'avertissement sans frais en vue de cette finale contre les Anglaises ?

C’est sûr que contre les Irlandaises on a eu une très bonne défense mais on a péché en touche. De toute façon c’est une énorme arme des Anglaises donc on a vraiment travaillé cette semaine pour les contrer sur ce plan. On a également travaillé pour nous, pour avoir cette arme en plus offensivement parce qu’on en est capable aussi. On a envie de jouer à armes égales samedi et il faudra les contrer en l’air, puis les perturber en bas.

Finalement, qu’est-ce qui va faire la différence face aux Anglaises ?

J’aimerais bien le savoir (sourire). Ce qui va faire la différence je pense que c’est la fraîcheur physique et mentale de chaque équipe pendant la rencontre. L’équipe qui prendra le moins de pénalités et qui marquera dès qu’elle rentrera dans le camp adverse. J'espère que cela va se jouer à pas grand-chose. Ça va se jouer aussi sur la fraîcheur du moment et celle qui aura le plus envie.

Contenus sponsorisés