Icon Sport

Ferer : "On a les moyens de battre les Anglaises"

Ferer : "On a les moyens de battre les Anglaises"
Par Rugbyrama

Le 26/04/2022 à 08:19Mis à jour Le 26/04/2022 à 08:59

6 NATIONS FÉMININ - En s'imposant face à l'Italie et l'Irlande ainsi qu'en Écosse et au pays de Galles, les Bleues ont pour l'heure fait un sans faute dans ce tournoi. Ce samedi, c'est un tout autre défi qu'il faudra relever, car pour faire le grand chelem, Céline Ferer et ses coéquipières devront s'imposer face à leur bête noire, l'Angleterre !

Ce week-end vous vous êtes imposées face au pays de Galles, êtes-vous satisfaite de ce match ?

Je dirais oui et non. La première mi-temps nous convient, la deuxième un peu moins. Il reste tout de même encore des choses à valider et à revoir. Après, on s'est très vite projetées sur ce dernier match face aux Anglaises, sur notre stratégie et comment les jouer. Il faut vraiment que l'on arrive à se connecter.

Une victoire face à l'Angleterre serait synonyme de grand chelem, on suppose que c'est encore un peu plus de pression ?

Il y a forcément plus de pression oui, qui n'aurait pas cette petite boule au ventre avant de jouer une finale. On souhaite avant tout bien se concentrer sur nous pour que tout se passe pour le mieux. Il faut qu'on soit sûre de nos forces. Comme on dit, une finale cela ne se perd pas.

Justement, le grand chelem, y pensez-vous ?

Bien sûr que l'on y pense, c'est l'objectif ultime, c'est un rêve. En plus d'avoir l'opportunité de battre les Anglaises, il peut y avoir le grand chelem au bout...

Ces dernières années, les défaites face aux Anglaises se sont accumulées, c'est un peu votre bête noire ?

Oui c'est un peu ça, c'est vrai. Sur ce match on souhaite vraiment oublier les défaites et repartir à zéro. Dans le groupe il y a quand même beaucoup de filles qui n'ont pas connu ces défaites donc déjà elles n'arriveront pas avec la même pression sur le terrain. Honnêtement, on a les moyens de battre les Anglaises, le tout c'est de bien faire les choses et de se concentrer sur ce que l'on aura travaillé. Elles vont nous embêter dans tous les secteurs de jeu, elles vont parler... On sait comment cela va se passer.

" Je sais qu'on va être galvanisées par l'importance de ce match"

Techniquement avez-vous travaillé quelque chose en particulier pour contrer les Anglaises ?

Pas vraiment car notre projet de jeu reste flexible. Notre idée est quand même de leur mettre la pression avec du jeu au pied et de venir sur les couloirs. Les espaces ils y sont mais il va falloir être rapide car elles montent très vite en défense.

Qu'est-ce qui peut réellement faire la différence dans ce Crunch ?

Notre mental. Il faudra y mettre beaucoup d'envie et surtout il ne faudra pas craquer. Je sais qu'on va être galvanisées par l'importance de ce match. Il ne faudra pas faire les mêmes erreurs que face au Pays de Galles parce que contrairement à nous qui avons plus de temps forts en première mi-temps, les Anglaises ont tendance à scorer plus facilement en deuxième période.

Ce match aura un goût particulier puisqu'il se jouera à Bayonne, sur vos terres ?

Oui il y aura toute ma famille, mes amis, c'est une fierté. J'essaie de ne pas trop me mettre la pression. Si on gagne cela sera juste encore plus beau. C'est vrai que Bayonne reste mon club de cœur donc ça fait toujours quelque chose d'y revenir surtout dans ce contexte.

Contenus sponsorisés