Top 14 – "Je suis moyennement content de mes matchs", assume Émilien Gailleton (Pau)

  • Émilien Gailleton a inscrit cinq essais cette saison en Top 14
    Émilien Gailleton a inscrit cinq essais cette saison en Top 14 Icon Sport - Scoop Dyga
Publié le
Partager :

Le centre de la Section paloise Émilien Gailleton évoque les ambitions collectives de son équipe avant d’affronter La Rochelle pour un match capital en vue du top 6. Il reconnaît aussi avoir eu un coup de mou cette saison et affirme son ambition de retrouver le XV de France.

Après votre large victoire face à Oyonnax samedi et les résultats de vos concurrents directs, Pau a fait la bonne opération au classement puisque vous avez désormais votre destin entre vos mains dans la course au top 6. C’est important pour vous ?

Avec les cinq points que nous avons pris contre Oyonnax, nous avons toutes les chances de rêver pour cette fin de saison. Depuis quelques semaines, on se dit que le maintien est "acquis" et qu’il faut chercher plus haut. Le week-end dernier a vraiment été très bon pour nous avec les défaites du Racing 92, de La Rochelle et de Perpignan. Nous sommes dans de très bonnes conditions mais ce sont de gros matchs qui nous attendent.

Cela fait seulement quelques semaines que vous assumez de viser le top 6. Pourtant, depuis le début de la saison, vous êtes en haut du classement. Est-ce que cela a parfois été difficile de se canaliser à propos de cela ?

C’était le souhait de notre manager et de nos dirigeants de garder en tête que nous n’étions pas non plus une équipe qui roulait sur le championnat. Nous avons connu un début de saison très positif mais le championnat est très serré et chaque match peut nous mettre en difficulté. Du coup, nous préférions dire que nous étions en survie, plutôt que de dire que nous pouvions aller chercher quelque chose. Mais depuis deux ou trois semaines, le maintien est acquis et nous pouvons basculer sur une autre partie du championnat.

Au terme d’un match maîtrisé, Pau s’impose face à Oyonnax et remonte au classement.

Plus d'infos : https://t.co/pTjK7PmI40 pic.twitter.com/Npw7mj78Gp

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) May 11, 2024

Jamais la Section ne s’est qualifiée en phase finale de Top 14…

Aller chercher quelque chose, ce serait extraordinaire. Mais nous n’avons pas pris beaucoup de bonus et il y a deux défaites à domicile (La Rochelle et Castres, NDLR) qui nous mettent un peu dedans. On se dit quand même que nous sommes près d’un top 6 que le club n’a encore jamais connu et je pense qu’on est dans une situation où on ne veut pas gâcher cette opportunité. On veut aller chercher plus haut.

Évoquons le match face à La Rochelle samedi. Même si la dynamique parle pour vous, gagner à Marcel-Deflandre serait-il vu comme un exploit ?

Ce serait un très gros exploit de gagner à La Rochelle. Malgré leur défaite à Bordeaux, c’est une équipe qui reste très compétitive, c’est la meilleure défense du championnat, une équipe très massive avec un pack d’avants monstrueux. C’est une équipe très bien managée aussi mais nous avons de la chance de dire que c’est un concurrent direct et nous avons tout à gagner. Nous y allons sans pression et pour faire quelque chose là-bas.

Avez-vous vu UBB – La Rochelle ?

Non, juste le résumé.

Pour dominer les Rochelais, les Bordelo-Béglais ont rivalisé devant mais ont surtout amené beaucoup de folie dans le jeu sur certaines séquences, ce qui a surpris les Maritimes. Le fait de tenter des coups fait aussi partie de l’ADN palois depuis le début de la saison, est-ce que ça pourrait être la solution ?

Peut-être. Après, tous les matchs sont différents et ce sera un contexte un peu particulier. Peut-être aussi que les Rochelais ont vu qu’ils avaient une faiblesse là-dessus et qu’ils vont essayer de changer les choses. Mais c’est vrai que nous avons une grosse force là-dessus et il faudra être très bons tactiquement pour ne pas laisser leurs bulldozers nous rouler dessus.

Émilien Gailleton face à Clermont
Émilien Gailleton face à Clermont Icon Sport - Icon Sport

Le match aller avait engendré beaucoup de frustration de votre côté. Est-ce que gagner là-bas serait une belle revanche ?

Nous n’avons pas cela en tête mais à l’aller nous avions pris un sacré coup de massue. Nous gagnions pendant une grande partie du match et au final, ils ont très bien joué pour inverser la tendance. C’était un gros coup dur et avoir un résultat positif samedi pourrait nous réconforter.

Avez-vous un souvenir du match à Marcel-Deflandre de la saison dernière (victoire paloise 21 à 38) ?

Oui, c’était pas mal pour moi…

Vous aviez marqué un doublé et la Section avait réalisé un grand match. Vous pourriez vous inspirer de cette performance ?

Les contextes ne sont pas les mêmes. Là-bas, nous étions partis avec rien à perdre, en faisant tourner des mecs. Moi le premier, je n’avais que quelques matchs dans les jambes. Cette victoire était très spectaculaire et nous avons réussi à être très propres sur le match. Si cela peut se reproduire, je serais très content. Rien qu’une petite victoire ferait de moi le plus heureux.

Émilien Gailleton avait inscrit un doublé face à La Rochelle la saison dernière
Émilien Gailleton avait inscrit un doublé face à La Rochelle la saison dernière Icon Sport - Hugo Pfeiffer

Sur le plan personnel, vous sentez-vous plus en cannes qu’en début de saison ?

Oui. J’essaie de travailler sur mes points forts alors que c’est quelque chose que je ne faisais pas en début de saison. Il y a quelques mois, j’essayais surtout de combler mes difficultés. De pouvoir reprendre confiance là où je suis le meilleur, ça peut me rendre plus fort. Après, je suis quand même moyennement content de mes matchs. À Lyon, je suis passé à travers… Je suis très irrégulier en fait. Je suis content de quelques matchs mais sur l’ensemble, j’ai encore beaucoup à travailler.

Pensez-vous avoir eu les jambes coupées puisque vous avez fait la préparation à la Coupe du monde cet été et que vous avez manqué seulement deux matchs de Top 14 sur l’ensemble de la saison ?

Ce n’est pas trop ça je pense. J’ai essayé de combler tout ce qui était force du bas du corps, travail de force en musculation et je pense que ce n’est pas moi. Il faut que je reste sur ma vitesse donc je l’ai beaucoup travaillée ces derniers temps et j’ai touché mes vitesses max ces dernières semaines. Mon jeu, c’est l’évitement et il ne faut pas que je change trop.

Évoquons le XV de France. Vous avez manqué la Coupe du monde U20 comme Louis Bielle-Biarrey pour faire la préparation à la "grande" Coupe du monde. Au final, "LBB" a été sélectionné par Fabien Galthié et pas vous. Nicolas Depoortere a fait la Coupe du monde U20 avant de jouer sous le maillot bleu lors du Tournoi des 6 Nations. Est-ce que cela a été dur à vivre pour vous, alors qu’en fin de saison dernière, vous sembliez avoir une longueur d’avance sur les deux ?

C’est vrai que lorsqu’on regarde comme ça avec les deux joueurs cités, j’ai été celui qui a commencé en premier les stages avec le XV de France. J’avais fait beaucoup de rassemblements pour engranger de l’expérience mais au final, j’ai moins joué qu’eux. C’est sûr que ça peut être dur mentalement. J’ai eu des coups durs. C’est normal dans la vie d’un sportif, il y a toujours des moments de doutes, des moments un peu plus faibles. C’est à moi de voir ce que je peux faire avec les entraîneurs pour revenir plus fort.

Emilien Gailleton face à l’Ecosse.
Emilien Gailleton face à l’Ecosse. Patrick Derewiany - MO

Votre seule sélection en bleu (face à l’Écosse en match de préparation) vous a en plus été plutôt favorable. Avez-vous le sentiment de ne rien avoir fait de mal mais d’avoir manqué de timing ?

Non. Je ne sais pas me trouver des excuses. Je ne peux pas maîtriser le choix des coachs et je sais que j’ai encore des lacunes. Je dois les travailler pour être plus performant. L’équipe de France est mon objectif donc je vais tout faire pour que cela arrive rapidement.

Dès cet été ? Il ne faut pas que Pau aille en finale du Top 14 alors…

(Rires) Si je suis en finale, je serai très content ! Je pense que je préfère aller en finale que d’aller en tournée. Après, c’est un objectif d’aller dans cette tournée. Il me reste trois matchs au moins pour prouver que je peux faire partie de cette sélection. Ce serait une belle récompense.

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (17)
Labacoue Il y a 10 jours Le 15/05/2024 à 18:12

C'est vrai qu'il n'y a plus de "petites équipes dans le top 14 sauf pour les journalistes. Mais il est quand même plus "facile" de briller à Toulouse qu'à Oyonnax avec tout le respet que j'ai pour Oyonnax.

bearny Il y a 11 jours Le 15/05/2024 à 11:02

La section cette année est pas sûre de se qualifier...tout comme La Rochelle principal pourvoyeur de l'Edf....
Donc en gros, seuls les gros clubs peuvent fournir des internationaux ???

JamyRdd Il y a 11 jours Le 15/05/2024 à 11:09

Je ne vois pas le rapport... Qui a dit ça ? Et entre nous je ne vois plus de "petits" clubs en top14, les temps ont changé...

bearny Il y a 11 jours Le 15/05/2024 à 11:00

Surtout que Galthié a préféré prendre Arthur Vincent pour je ne sais quelle raison...joueur largement en dessous de Gailleton...