Abonnés

XV de France – Pour les Bleus, la tournée d’été en Argentine doit réellement lancer le second mandat de Fabien Galthié

Par Arnaud Beurdeley
  • Pour Fabien Galthié et le staff des Bleus, le casse-tête ne fait que commencer afin de constituer le groupe des Bleus qui partira en tournée en Argentine et en Uruguay.
    Pour Fabien Galthié et le staff des Bleus, le casse-tête ne fait que commencer afin de constituer le groupe des Bleus qui partira en tournée en Argentine et en Uruguay. Icon Sport - Icon Sport
Publié le Mis à jour
Partager :

Dans un mois et demi, le XV de France s’envolera vers l’Argentine pour y disputer deux test-matchs, sans les finalistes du Top 14 ni les cadres "premiums". Un casse-tête pour le staff des Bleus. Présentation d’une tournée qui doit véritablement lancer le second mandat du sélectionneur Fabien Galthié.

Le Tournoi des 6 Nations devait marquer le début d’un nouveau cycle, il n’aura finalement servi qu’à solder les comptes d’une coupe du monde ratée, à digérer l’indigeste. "On a vécu un Tournoi d’enfer, au sens propre comme au figuré, disait le sélectionneur Fabien Galthié au soir du succès sur l’Angleterre, clôturant l’édition 2024 sur une note positive. C’était brûlant, sans répit. On était parfois sur la brèche, la cime, la tranche…" Un sentiment très éloigné de ce que beaucoup avaient imaginé en amont de la compétition, notamment au sein du staff. Et si, finalement, cette tournée d’été en Argentine et en Uruguay, avec un groupe de joueurs profondément renouvelé en raison d’une convention entre la FFR et la LNR empêchant le staff de retenir les finalistes du Top 14, n’était autre chose que le vrai départ d’une aventure devant mener les Bleus jusqu’en Australie où se déroulera le Mondial 2027 ? Se poser la question, c’est sans doute déjà un peu y répondre.

Le Mondial est désormais loin derrière, le traumatisme aussi. Surtout, Fabien Galthié a tranché : le sélectionneur n’emmènera pas non plus, sauf exception, les cadres, non qualifiés pour l’épilogue du Top 14. "Nous avions conscience que certains joueurs n’avaient pas purgé la défaite, digéré la douleur, qu’ils n’étaient pas régénérés physiquement, pas préparés", a confié Galthié à l’issue du Tournoi en évoquant ses choix pour affronter l’Irlande en ouverture. Il avait alors décidé de faire confiance aux "perdants" de l’Afrique du Sud. Les "Premiums", ceux-là mêmes qui ont vécu un été 2023 sous le sceau de la préparation du Mondial et qui n’ont pas coupé depuis, vont profiter d’une période de régénération. Loin, très loin, du tumulte des Bleus et de la compétition. S’attendre à une large revue d’effectif pour ces deux tests-matchs de l’autre côté de l’Atlantique, d’autant que le XV de France partira avec un groupe de 42 joueurs, sonne comme une évidence (lire page 3). Après l’annulation de la rencontre du 22 juin à Bilbao contre un "XV mondial", le staff des Bleus compte aussi sur un troisième match que les joueurs retenus joueront sous la bannière "France Développement", le 10 juin contre l’Uruguay. Pour une véritable revue d’effectif.

XV de France – Quels choix fera Fabien Galthié cet été ?
XV de France – Quels choix fera Fabien Galthié cet été ? PA Images / Icon Sport - Andrew Matthews

De nouveaux joueurs au révélateur

Fabien Galthié et ses adjoints ont devant eux un véritable casse-tête. D’abord, constituer une première liste probablement composée de 28 joueurs. Ce groupe devrait être réuni dès le 17 juin au CNR de Marcoussis, à l’issue des matchs de barrage de Top 14. Puis, dans un second temps, quatorze autres joueurs seront retenus après les demi-finales. Un véritable exercice d’équilibriste pour lequel le staff s’est remis au travail au début du mois de mai.
Les premières visioconférences ont alors repris dans cette perspective après que chacun des membres a exposé son bilan du Tournoi des 6 Nations. Depuis, il n’est question que des joueurs à suivre, à superviser. Les échanges avec les managers des clubs de Top 14 sont constants afin d’évaluer les potentiels des uns et des autres.

Ce n’est pas la première fois que le XV de France est confronté à ce type de problématique. Fabien Galthié en a pris acte, lui qui a déjà été défier l’Australie à trois reprises avec un groupe "remodelé" à l’été 2021. Une tournée qui avait permis de révéler plusieurs joueurs encore aujourd’hui sur les tablettes du staff, à l’image de l’arrière Melvyn Jaminet.

Déjà en 2016, lors de la dernière escapade française en Argentine, sous l’ère Guy Novès, les Bleus s’étaient présentés lors du premier test à Tucuman avec de nombreux néophytes (Xavier Mignot, Julien Rey, William Demotte, Fabrice Metz, Rémi Bonfils ou encore Lucas Pointud…). Jules Plisson avait alors été intronisé capitaine pour l’occasion (défaite 30-19). Le deuxième test, avec de nombreux joueurs arrivés en milieu de tournée, avait permis aux hommes de Novès de ne pas rentrer bredouilles (0-27). Cette année, les Bleus affronteront des Pumas avec à leur tête un nouveau sélectionneur, Felipe Contepomi. Deux oppositions qui marqueront un anniversaire : les 75 ans de la première rencontre entre les deux nations, disputée en 1949 au stade GEBA de Buenos Aires.

Le déroulé de la tournée

Départ de Paris le 26 juin

Les Bleus s’envoleront pour Buenos Aires le mercredi 26 juin avec un groupe de 42 joueurs. Ils resteront dans la capitale argentine jusqu’au jeudi 4 juillet où ils prépareront le premier test-match face aux Pumas. Ils ne rallieront Mendoza que deux jours avant le premier rendez-vous de cette tournée.

Mendoza du 4 au 7 juillet

Le premier test-match des Bleus se déroulera à Mendoza au stade Malvinas Argentinas d’une capacité de 48 000 places. Coup d’envoi à 21 h 00 heure française (16 h 00, heure locale). Les Bleus regagneront Buenos Aires dès le lendemain, le dimanche 7 juillet.

Uruguay les 9 et 10 juillet

Entre les deux rencontres face aux Pumas, les Bleus joueront un match supplémentaire le mercredi 10 juillet contre l’Uruguay, à Montevideo. Le groupe tricolore sera alors scindé en deux parties, l’une restant à Buenos Aires pour préparer la deuxième rencontre face à l’Argentine, l’autre pour affronter "Los Teros" le mercredi 10 juillet à 20 h 00, heure française (15 h 00, heure locale).

Deuxième test le 13 juillet

Le XV de France affrontera l’Argentine à Buenos Aires au stade de Vélez Sarsfield, d’une capacité de 50 000 places. Coup d’envoi de la rencontre à 21 h 00, heure française (16 h 00, heure locale). Les Bleus quitteront l’Argentine le dimanche 14 juillet.

Vous êtes hors-jeu !

Cet article est réservé aux abonnés.

Profitez de notre offre pour lire la suite.

Abonnement SANS ENGAGEMENT à partir de

0,99€ le premier mois

Je m'abonne
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (5)
PurFan41 Il y a 5 jours Le 21/05/2024 à 00:17

La coupe du monde n'a pas été ratée, elle a été perdue, petite nuance sportive. Ah ! Si tout était joué d'avance... En route pour 2027!

Cartonzm Il y a 11 jours Le 15/05/2024 à 00:01

On va me dire que les joueurs jouent trop mais la convention LNR FFR qui interdit aux finaliste du Top 14 de faire la tournée c'est du n'importe quoi je trouve la priorité doit être donné au XV de France. On verra si on maintient cette règle en 2026 pour coupe des nations qui oblige a jouer a fond pour la fenêtre international de juillet sinon cela te saborde pour les matchs internationaux de Novembre.

envoituresimone Il y a 12 jours Le 14/05/2024 à 03:49

Pour son second mandat, il ne faudra pas qu'il hésite à trancher sur certains qui sont à la limite avec leur age et leur potentiel. Les résultat n'attendent pas les passes droit, mais des acteurs d'un jeu fluide.

CUBITUS Il y a 12 jours Le 14/05/2024 à 11:52

vous ne le changerez pas ; les Woki, Danty, Atonio , Flikou même finis sont toujours ses incontournables

unquartdecentre Il y a 12 jours Le 14/05/2024 à 13:18

Fickou a encore de beaux restes, il porte le Racing