Abonnés

Top 14 - L'enseignement de la 23e journée : Il va y avoir du sport pour la qualification…

  • Les Palois n'ont pas encore abdiqué et visent toujours une qualification historique.
    Les Palois n'ont pas encore abdiqué et visent toujours une qualification historique. Icon Sport - Icon Sport
Publié le
Partager :

Cette année encore, la course à la qualification s’annonce plus acharnée que jamais. En voici les forces en présence…

Il y a peu, l’attaquant du Racing 92, Henry Arundell nous confiait ceci : « Le Top14 est à mes yeux le meilleur championnat de la planète parce qu’il propose une lutte pour la qualification sans nulle autre pareille. » Ce printemps, les propos de l’international anglais sont naturellement confirmés par la course folle à laquelle se livrent une nouvelle fois les cadors de la poule unique, en vue d’arracher leur place parmi les six qualifiés. À l’avant, et juste derrière Toulouse et Paris, Bordeaux-Bègles continue sa montée en puissance et, logique vainqueur du Stade rochelais (celui-ci, qui recevra Pau samedi, doit réagir au plus vite) au gré de mouvements pour la plupart magnifiques, semble avoir pris une option solide pour la troisième place, qui leur permettrait de recevoir en barrage dans un stade Chaban-Delmas que l’on imagine ras-la-gueule, ce n’est pas nouveau mais parcouru d’une ambiance encore plus électrique qu’à l’accoutumée…

À portée de fusil des Girondins, on retrouve l’armada toulonnaise de Pierre Mignoni, montée sur le plus gros paquet d’avants du territoire et bien décidée à goûter à nouveau au parfum de la phase finale : les Varois, qui se déplaceront samedi à Oyonnax et devraient s’y imposer sans trembler, disputeront ensuite face à l’ASMCA puis le Stade français deux « huitièmes de finale » consécutifs, serait-on tenté de dire.

Clermont y croit encore

Quoique fessés samedi dernier par l’Aviron bayonnais à Auxerre et bien médiocres ces dernières semaines, les Ciel et Blanc, actuels cinquièmes, doivent accélérer dans la dernière ligne droite s’ils souhaitent valider leur ticket dans les six : à ce titre, une victoire à Lyon ce week-end serait judicieuse… Parce que derrière, ça cavale : la Section paloise, qui jouera probablement à Auxerre sur l’avant-dernière journée et face à ces mêmes Ciel et Blanc la première qualification de leur histoire en Top 14, est à portée de fusil et surtout dans une excellente dynamique. Quant au Castres olympique, il doit à sa récente victoire à l’arraché face au MHR l’espoir de croire encore à une fin de saison similaire à 2022, qui l’avait vu se hisser jusqu’en finale du championnat. De toute évidence, le prochain déplacement des Tarnais au stade Michelin, où ils croiseront la route de Christophe Urios et Benjamin Urdapilleta, vaudra son pesant d’or…

Mathématiquement, Clermont, l’Usap et Bayonne ont encore des chances de voir les barrages mais si on avait aujourd’hui une pièce à mettre sur l’une de ces troiséquipes, on la placerait plus volontiers sur les Jaunards, particulièrement séduisants depuis deuxsemaines...

Vous êtes hors-jeu !

Cet article est réservé aux abonnés.

Profitez de notre offre pour lire la suite.

Abonnement SANS ENGAGEMENT à partir de

0,99€ le premier mois

Je m'abonne
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (9)
Passelabeuchigue Il y a 12 jours Le 13/05/2024 à 18:45

@Chris UK. Cela ferait autant de matchs pour les internationaux, mais au moins cela supprimerait les doublons...

loverugby Il y a 12 jours Le 13/05/2024 à 18:26

Pau est en embuscade.

Jerome64100 Il y a 13 jours Le 13/05/2024 à 14:45

Bayonne peut regretter ses 10 dernières secondes a Paris sans le refus de l'arbitre de consulter la vidéo (on se demande encore pourquoi) Bayonne avec 3 points de plus avait de belles choses a aller chercher...

Passelabeuchigue Il y a 12 jours Le 13/05/2024 à 18:43

l'UBB peut les regretter aussi, le SF ne serait qu'à un point...

Kounak Il y a 12 jours Le 13/05/2024 à 20:28

Pau peut regretter la non pénalité sifflée à la demande de l'arbitre de touche contre Castres, la cécité de Praderie et Ramos ne voyant pas la faute su Whitlock par Dilane contre La Rochelle
- 7 points et La Rochelle en aurait 3 de moins

La vie d'une saison