Top 14 - Laurent Labit : "Jack Willis a fait exploser tous nos rucks. Sa performance est exceptionnelle"

Par Jérôme PREVOT
Publié le Mis à jour
Partager :

Les leaders parisiens, volontairement amoindris, ont souffert dans ce match au sommet (défaite 49 à 18, six essais à deux). Leur entraîneur a reconnu la supériorité toulousaine avec une mention spéciale au travail de sape du troisième ligne anglais du stade.

Le Stade Français n’a pas vraiment justifié son statut de leader du Top 14 en s’inclinant lourdement à Toulouse 49 à 18. Le résultat est forcément à prendre avec des pincettes car les Parisiens n’avaient pas envoyé leur meilleure équipe. Les Ward, Macalou, Paul Alo-Emile, Hirigoyen, Azagoh étaient restés à la maison, ce qui démontrait que ce prétendu choc au sommet n’était pas une priorité pour Laurent Labit et son staff.

Une équipe qui s’est épuisée à défendre

Le manageur du Stade Français est venu s’exprimer avec sa franchise coutumière après la rencontre ; fort de son expérience aussi. Il sait comment préparer une équipe pour des phases finales. "On savait très bien que Toulouse était déjà en mode phase finale et sprint lancé, contrairement à nous. Nous n’avons pas été surpris, pas surpris non plus par notre niveau par rapport aux Toulousains…. On ne peut pas passer un match à défendre, il faut savoir aussi porter le ballon".

Laurent Labit pas inquiet

Les Parisiens ont été clairement en dessous de leurs dauphins sur le plan offensif. Ils n’ont pas su construire de séquences vraiment dangereuses, même s’ils ont su marquer deux essais, le premier par le talonneur Peyresblanques en solo sur une pénalité jouée rapidement, le second par Lester Etien après une magnifique relance de Joris Segonds. Mais sur du jeu placé, ils n’ont guère fait trembler les champions de France. "Nous avons eu la possession pendant une assez longue période, mais c’était une possession stérile. Nous avons été gênés dans les rucks, les nôtres. Jack Willis a fait un match exceptionnel, comme il le fait depuis qu’il est arrivé à Toulouse d’ailleurs. À lui seul, je pense qu’il a fait exploser tous nos rucks..."

Les Parisiens étaient connus pour être la meilleure défense du championnat et ils ont encaissé 90 points en deux matchs à l’extérieur, 41-18 à Clermont et donc 49-18 à Toulouse. "Mais je ne suis pas inquiet. Sur les trois matchs qui nous restent, il nous en reste deux à domicile et un déplacement à Castres au milieu qui sera précédé par un stage d’une semaine. Nous avons identifié ces rencontres et nous avons commencé par laisser des joueurs à la maison en vue du match face à Bordeaux dimanche prochain. On sait que l’UBB a un profil similaire à celui de Toulouse mais avec moins de maturité et d’expérience collective…" 

L’entraîneur fut interrogé pour savoir s’il ne craignait pas d’avoir donné trop de repos à certains joueurs sachant que le Stade Français ne s’est pas qualifié pour les phases finales européennes. Ils n’ont eu que deux matchs à jouer en cinq semaines. Ne risquent-ils pas de manquer de rythme ? "Non, je ne pense pas. Physiquement, nous sommes plutôt bien, c’est l’un des secteurs qui nous est favorable. Évidemment, tout le monde nous voyait en demi-finale directement, mais on sait que ce sera difficile. Si nous devons passer par un barrage, on pourrait avoir un enchaînement de cinq matchs. Et ça, il faut le gérer. Mais je répète, la priorité, c’était la réception de Bordeaux, ce sera un match bien sûr vraiment très important."

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (15)
Mojacquot6556 Il y a 10 jours Le 14/05/2024 à 22:56

Il est mieux à Toulouse et au moins l'équipe de France n'aura pas à se le coltiner face à l'Angleterre. J'attends de le voir faire déjouer le Leinster sur les phases de rucks et peser sur leurs demis.

PRESIDENT Il y a 11 jours Le 13/05/2024 à 17:19

En plus il est venu à Toulouse pour l attrait de la Garonne... il restait de la place dans le salary cap ... quel joueur extraordinaire

Alain65 Il y a 11 jours Le 13/05/2024 à 14:08

Comme il a raison Laurent LABIT ! Jack WILLIS a été le meilleur joueur hier soir avec une activité de très haut niveau. Il a effectivement fait très mal sur les phases de rencontre avec des démolitions en règle ! Le S.F. a explosé et a eu du mal à lancer des attaques efficaces grâce à ce "poison". Merci à Jack WILLIS et à ses co-équipiers pour cette prestation de toute beauté.