Top 14. Louis Bielle-Biarrey : "J’essaie de m’inspirer de Damian Penaud !"

  • Louis Bielle-Biarrey s’est une nouvelle fois illustré face au Stade rochelais.
    Louis Bielle-Biarrey s’est une nouvelle fois illustré face au Stade rochelais. Icon Sport - Anthony Dibon
Publié le Mis à jour
Partager :

L’ailier international de l’UBB a conclu un essai de cent mètres, symbole de l’euphorie des Bordelais samedi soir. Il nous a livré ses analyses alors que la qualification semble avancer à grand pas.

L’UBB a nettement dominé La Rochelle 34-14. Quand on sait que vous n’aviez plus battu ce club chez vous depuis 2019, on imagine que c’était plus qu’une simple victoire pour vous ?

C’est vrai. On voulait gagner ce match sur le plan comptable, mais aussi pour nous. Nous étions conscients que l’UBB avait beaucoup de mal à battre La Rochelle à Bordeaux depuis quelques années. C’est chose faite, on sait désormais qu’on peut battre ce genre d’équipes.

Vous gagnez aussi avec la manière, c’est indéniable…

Oui, on a peut-être un peu souffert sur les zones de rucks, le point fort de l’adversaire, mais on avait mis l’accent sur ce secteur pour leur résister. On a réussi à les contrer notamment sur les phases défensives car ils ont beaucoup tenu la balle. Et en plus ils sont puissants, alors notre boulot en défense au sens large, ça reste un point très positif

Votre essai extraordinaire juste avant la pause, sur une action de cent mètres, vous le voyez venir ?

Oui, quand je vois Damian qui joue vite pour s’échapper, je me dis que ça peut potentiellement rebondir sur mon aile. Mais sur cette action, Damian et Matthieu ont joué très bien joué le coup, Yoram Moeafana aussi, et moi je n’avais plus qu’à finir.

Vous étiez-vous préparé à vivre ce genre d’actions ?

On s’était dit qu’il fallait mettre du rythme face à une équipe comme ça, très costaude. Il ne fallait pas aller les chercher sur leurs points forts. Mais c’est sûr que jouer une pénalité comme ça rapidement dans ses cinq mètres, c’est une grosse prise de risque. Ça aurait pu mal se finir mais au final, ce fut très audacieux.

On a l’impression que vous êtes meilleurs quand le jeu se débride ?

Oui, on arrive à bien se trouver dans ce jeu-là. Tout le monde est câblé pour ce genre d’actions. Et je crois que nous y prenons tous beaucoup de plaisir.

Avez-vous atteint une forme de perfection ce soir ?

Non, puisque nous avons encaissé un essai sur une interception. Et c’est bien la preuve que tout n’est pas parfait. Mais je pense que plus ça va aller, plus on va se trouver et je pense que nous allons gommer toutes ces imperfections.

Les Bordelais ont déroulé face à un Stade rochelais complètement dépassé. Un festival offensif qui permet à l’UBB de s’offrir un bonus qui pourrait être précieux dans ce sprint final...

Le film du match : https://t.co/RghgwuQVHe pic.twitter.com/xtV6cqI3Sa

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) May 11, 2024

Vous sentez-vous déjà qualifiés pour les phases finales ?

Non, il nous reste trois matchs, dont deux déplacements à Perpignan et au Stade Français qui seront très difficiles. Mais c’est vrai, on veut se qualifier le plus haut possible. Nous avons eu peu d’avance, mais on sait que ça peut revenir très vite.

Cette saison, on se souvient de vos succès marquants contre Toulouse au Matmut, puis contre les Saracens, cette victoire face à la Rochelle est-elle comparable à ces performances passées ?

Oui, mais après les Saracens on s’est cassé la gueule contre les Harlequins. On n’arrive pas à enchaîner les grosses performances, et c’est ça qui importe quand on veut chercher des titres. Donc on ne va pas s’enflammer.

Quid du match de vos avants ?

On loue souvent les mérites des trois quarts de l’US, mais nous n’aurions pas pu nous exprimer si nos avants n’avaient pas été aussi performants ce soir en défense de maul, en touche et en mêlée. Eux aussi, ils ont été énormes.

Êtes-vous épaté par Damian Penaud ?

Oui, ce qui m’impressionne chez lui, c’est sa science du timing. Il est toujours bien placé, toujours dans la bonne course et dans le bon espace. Et je m‘inspire toujours de lui, du moins j’essaie.

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
PhM-du-Var Il y a 12 jours Le 12/05/2024 à 17:42

Il a raison de s'inspirer de lui, c'est un super joueur...à une nuance près : la défense. Parce que ce que l'on a toujours reproché à Teddy Thomas (autre attaquant irrésistible quand il est dans un bon jour), eh bien, Damian Penaud... pas mieux. Et alors même que depuis quelques temps Teddy Thomas s'est pas mal amélioré dans ce domaine.