Abonnés

Top 14 – "Jauneau est le symbole du renouveau clermontois" : la chronique de Xavier Garbajosa

  • Baptiste Jauneau a une nouvelle fois fait un match plein avec Clermont.
    Baptiste Jauneau a une nouvelle fois fait un match plein avec Clermont. Icon Sport - FEP
Publié le Mis à jour
Partager :

Xavier Garbajosa, notre consultant Midi Olympique a choisi de revenir sur l’éclatante prestation des Clermontois à Aimé-Giral et notamment celle du demi de mêlée Baptiste Jauneau, chef de file de cette équipe auvergnate rajeunie et décomplexée.

On aurait pu parler de la performance des Bayonnais au stade l’Abbé Deschamps et l’essai de cent mètres de Guillaume Martocq, ou encore de la résilience des Montpelliérains qui ne sont vraiment pas passés loin d’une victoire à Pierre-Fabre, mais j’ai préféré mettre en lumière la prestation de cette équipe clermontoise et de sa jeunesse. L’équipe était en grande difficulté, on se demandait comment elle allait réagir après cette défaite en demi-finale de Challenge Cup et cette énorme frustration. On se demandait quel visage elle allait avoir, surtout sur un déplacement chez un Perpignan euphorique, lancé dans la course à la qualification.

Comme toujours, l’Usap s’est montrée très joueuse et a été fidèle à son ADN. Juste avant la mi-temps, on se dit que Perpignan avait fait sauter le verrou clermontois, même si les Auvergnats étaient exemplaires dans l’engagement. En plus, les Catalans remarquent juste au retour des vestiaires : là je me suis dit que les carottes étaient cuites. Sauf qu’ils ont encaissé 26 points en infériorité numérique. Les Perpignanais peuvent donc regretter ces trois cartons jaunes reçus… Mais en face, il fallait aussi une équipe qui se montre capable de saisir ces opportunités. Et quand on voit la jeunesse du XV de départ… Béria doit avoir entre 24 et 25 ans mais c’est jeune pour un pilier, Fall a 21 ans, Jauneau aussi, le petit Giral, pareil, Belaubre, 19 ans, Tixeront 22 ans… Tu te demandes si on ne tient pas les figures du renouveau clermontois ! Quand tu connais l’accueil qu’ils ont reçu à Aimé-Giral, la pression du public, sans oublier l’absence de plusieurs joueurs importants, qui rassurent l’équipe comme les George Moala, Alivereti Raka ou Fritz Lee… Ce qu’ils ont fait, c’est fort !

"En défense, Jauneau est une machine de guerre"

Et en chef de file de cette jeune garde clermontoise, on trouve Baptiste Jauneau. Pour moi, c’est le symbole de cette jeunesse et de ce renouveau. Depuis qu’il a enlevé son casque, je trouve qu’il ressemble encore plus à Antoine Dupont. D’abord parce qu’ils ont le même morphotype : ils sont tous les deux très athlétiques, forts du haut, forts sur leurs appuis, explosifs, avec un jeu au pied qui fait du bien à leurs équipes…

JAUNEAU OFFRE LA VICTOIRE À CLERMONT ?

L'@ASMOfficiel réalise l'exploit en s'imposant à Perpignan \ud83d\ude4c
#USAPASM pic.twitter.com/QVHTVmCLUS

— CANAL+ Rugby (@CanalplusRugby) May 11, 2024

Samedi, Jauneau a fait un match admirable. Car au-delà de son magnifique essai marqué en toute fin de rencontre où il saute au milieu de trois Catalans, pique le ballon et trouve encore l’énergie, après 75 minutes, de sprinter et de mettre un cadrage-débordement à Jake McIntyre, il a produit un énorme effort durant toute la rencontre : dans les passes, la circulation, dans les contests… Je me souviens notamment qu’il conteste un ballon hyper chaud à cinq mètres de sa ligne sur Veredamu. Sans oublier que défensivement, c’est une machine de guerre, il secoue les mecs.

Résultat, il se retrouve, à 21 ans seulement, capitaine d’une équipe où l’on trouve des mecs qui seraient certainement plus armés pour l’être à sa place, comme des Rabah Slimani ou des Peceli Yato… Le staff a fait le choix de la jeunesse, du renouveau, et a envoyé un message en disant que ces gosses sont l’avenir de l’ASM, même si tu as toujours besoin des anciens bien sûr. Les Clermontois ne vivent pas une saison facile, mais ils s’accrochent. Et à mon sens, Baptiste Jauneau est le symbole de cette équipe parce que sur le terrain, il se donne sans compter. Comme cette jeunesse clermontoise.

Vous êtes hors-jeu !

Cet article est réservé aux abonnés.

Profitez de notre offre pour lire la suite.

Abonnement SANS ENGAGEMENT à partir de

0,99€ le premier mois

Je m'abonne
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (5)
jaco63 Il y a 11 jours Le 13/05/2024 à 12:54

On dirait Toto Jauneau. Vous croyez pas ?

Perillos Il y a 11 jours Le 13/05/2024 à 09:19

En fait il faut lire l'éclatante victoire de l'arbitre

Dan1959 Il y a 11 jours Le 13/05/2024 à 11:50

Pourquoi ? Les cartons jaunes étaient pourtant bien justifiés, il faut dire merci à l'indiscipline Perpignanaise.

Vidocq33 Il y a 12 jours Le 12/05/2024 à 19:19

ne pas se griller. Que les médias le laissent tranquille afin qu'il puisse s'affiner, s'aguerrir au plus haut niveau en toute sérénité