Abonnés

Pro D2 – Maxime Delonca (Dax) – "L’impression que rien ne peut nous perturber…"

  • Delonca heureux de la qualification de l'USD.
    Delonca heureux de la qualification de l'USD. Icon Sport - Eddy Lemaistre
Publié le
Partager :

Après le succès face à Agen (30-16), l’expérimenté Landais est revenu sur la qualification historique de son équipe en phase finale.

Que retenez-vous de ce succès, en deux temps, contre Agen ?

Il faisait très chaud en première mi-temps, il y avait beaucoup de trentenaires sur la pelouse. La chaleur a fait que c’était dur. Agen a envoyé du jeu mais nous avons su les contenir. Nous avons un point d’avance à la pause et les entrants ont fait le job. C’est top.

Dax est le premier promu de l’histoire de Pro D2 à se qualifier en phase finale. Qu’est-ce que cela vous inspire ?

Je parle au nom du groupe mais au lendemain de cette victoire, il y a beaucoup de fierté. On a cravaché dur toute la saison. Nous avons très bien bossé, n’avons jamais lâché. Notre groupe est uni, soudé et je pense que cette qualification est méritée pour le club, les mecs, les supporters. On a fêté ça comme il se doit. C’est bien, c’est une étape de plus. Il reste un match à Nevers avant la phase finale.

Depuis quelques semaines, on avait l’impression que cette qualification ne pouvait plus vous échapper, non ?

J’en parlais, vendredi, avec Arnaud Aletti. J’ai l’impression que nous sommes insubmersibles, que rien ne peut nous perturber… C’est incroyable. Ça peut paraître un peu prétentieux de dire ça mais on a vraiment un groupe qui, à la fois, s’en fiche, mais qui est aussi concerné par le truc. C’est bizarre. On s’est dit qu’on allait se qualifier pour cette phase finale et nous l’avons fait. C’est top. Le travail de tout un club fait que les performances nous sourient.

Tout ce qu’il faut savoir de l’avant-dernière journée de Pro D2 \ud83d\udc47https://t.co/tQ2PMPiMWU

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) May 10, 2024

Pensez-vous être capable d’aller chercher un barrage à domicile ?

Le rêve, c’était cette qualification. C’est historique pour le club, qui bosse dur depuis deux ans. Vendredi encore, le stade était archicomble. Retrouver cet engouement, à Dax, c’est beau à voir. Que le barrage ait lieu à la maison ou à l’extérieur, c’est déjà une saison pleinement réussie.

Qu’attendez-vous du match à Nevers, vendredi ?

Face à Agen, Jeff et le staff avaient laissé beaucoup de cadres au repos. Jean-Baptiste Barrère, Singer, Aletti… À Nevers, nous allons envoyer une équipe compétitive. On se déplacera dans la Nièvre pour essayer de gagner ce match car l’Uson peut encore espérer rentrer dans les six. Les mecs iront à Nevers sans pression et feront tout pour essayer de l’emporter.

En sachant que vous n’aurez pas de pression en phase finale, jusqu’où l’USD pourrait-elle aller ?

Je pense que nous sommes le promu qui joue le mieux au rugby. Contre Agen, en première mi-temps, on ne finit pas les coups, mais on perce quatre ou cinq fois, on fait vivre le ballon. Moi, j’aimerais aller jusqu’au bout (sourire) mais ce sera très difficile. Je pense que les équipes nous craignent un peu plus qu’avant, vu notre jeu et nos résultats.

Pouviez-vous rêver mieux, pour une dernière saison ici ?

C’est une saison de rêve car c’est mon club de cœur. C’est magnifique. Ici, les supporters m’ont apporté leur soutien toute l’année. Je les en remercie encore. Je suis très heureux pour le club et les gens qui suivent Dax. Des garçons comme Théo Trémeau ont connu la misère, ils ont galéré pendant cinq ou six ans.

À quoi avez-vous pensé en quittant la pelouse ?

À ma femme, mes enfants, mes parents. Je pense qu’ils devaient être fiers d’être là. Ce n’était pas la fin de la saison, il y avait des émotions partagées. On ne sait pas de quoi sera fait demain, qui recevra le barrage. Mais il n’y avait pas l’émotion de la fin de carrière car la saison peut être encore longue.

Raccrocherez-vous les crampons cet été ?

Non. Je vais filer un coup de main dans un club pas trop loin, avec un boulot à côté.

Vous êtes hors-jeu !

Cet article est réservé aux abonnés.

Profitez de notre offre pour lire la suite.

Abonnement SANS ENGAGEMENT à partir de

0,99€ le premier mois

Je m'abonne
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?