Pro D2 – L’étoile de la semaine : Otonuku Pauta (Béziers), l’homme à tout bien faire

  • Otunuku Pauta auteur d’un essai contre Nevers.
    Otunuku Pauta auteur d’un essai contre Nevers. Icon Sport - Alexandre Dimou
Publié le Mis à jour
Partager :

Si Gabin Lorre, Raffaele Storti ou Samuel Marques ont plusieurs fois été nominés dans cette rubrique, c’est un avant qui leur a volé la vedette après cette victoire au finish contre Nevers (20-16) : Otunuku Pauta. Son activité débordante et sa puissance ont été récompensées par un essai et les honneurs de la rédaction.

Le Tongien était arrivé en toute discrétion à l’intersaison. En venant renforcer la troisième ligne de l’ASBH, Otunuku Pauta jusqu’alors brillant avec les Perth Bayswater Rugby en Australie, cherchait un défi à la mesure de son talent. "Dominant, possédant de bonnes dispositions techniques", dixit Pierre Caillet lorsqu’il débarque dans l’Hérault, il enchaîne très vite les feuilles de matchs et démontre graduellement son potentiel. Capacité de tenir debout dans la défense, déplacements adéquats avec une tenue physique irréprochable dans la continuité, défenseur acharné au sol et sur l’homme, Pauta coche un certain nombre de cases inévitables en se distinguant parmi le rugby offensif et décomplexé biterrois.

Tout ce qu’il faut savoir de l’avant-dernière journée de Pro D2 \ud83d\udc47https://t.co/tQ2PMPiMWU

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) May 10, 2024

Face à Nevers, en tant que flanker puis en troisième ligne centre pour suppléer Koen, le puissant avant a récité toute la partition nécessaire à la rébellion de son équipe. Si c’est lui le finisseur de l’essai en fin de première période sur un rush dans le couloir, il est à l’origine de l’action sur le contest soixante mètres plus loin et a le gaz suffisant pour la conclusion. Au-delà de ce fait notable de jeu, le Tongien est le meilleur plaqueur de son équipe ainsi que le joueur ayant parcouru le plus de mètres avec le ballon. Pas un hasard, où Béziers trouve son compte avec cette complémentarité prolixe du joueur, qui s’affirme naturellement dans le groupe cette saison.

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?