Abonnés

JO Paris 2024 – La carte blanche de Jérémy Rozier : "J’attendais cette nomination avec impatience"

Par Midi-Olympique
  • Jérémy Rozier arbitrera aux JO.
    Jérémy Rozier arbitrera aux JO. Icon Sport
Publié le
Partager :

Récemment nommé par World Rugby pour arbitrer aux JO de Paris, l’arbitre a pris sa revanche sur la vie, après avoir manqué les précédents Jeux, à Tokyo, en raison d’une grave blessure.

J’ai appris la bonne nouvelle en début d’année via nos managers mais cela n’a été officialisé que la semaine dernière. Quand on entend ça, on est heureux et fier d’avoir l’occasion d’arbitrer sur l’une des deux plus grandes épreuves sportives internationales avec la Coupe du monde. C’est le rêve de n’importe quel joueur ou arbitre. En plus, je n’ai arbitré qu’une fois au Stade de France : c’était l’année dernière, la finale des cadets Alamercery entre Toulouse et Grenoble en lever de rideau de la finale de Top 14. Il y avait donc moins de monde dans le stade !

A lire aussi : Top 14 – L’opinion du Midol après Perpignan – Clermont : Monsieur Rozier, un arbitre dans la fournaise

Pour ma part, j’avais déjà été sélectionné pour les Jeux de Tokyo mais une grave blessure m’avait contraint à déclarer forfait. J’attendais donc cette nomination avec impatience, c’était vraiment un objectif majeur et un rêve pour moi. Deux mois avant Tokyo, je m’étais rompu les ligaments croisés à un genou sur un "Bronco test" (test d’effort intense composé de segments plus ou moins courts de course à pied, N.D.L.R.), lors d’une reprise d’appui. J’avais fait l’erreur de me surentraîner à l’époque et le genou n’a pas tenu. Ce fut une grande déception. Mon score au "Bronco test" ? En général, les arbitres à VII tournent à moins de 4’30’’ mais à l’époque, mon record était à 4’12’’.

Pour la petite anecdote, World Rugby avait tourné une petite vidéo sympa avec Beauden Barrett, qui avait le record chez les joueurs, et moi qui l’avait chez les arbitres. Il avait fait le même temps durant la covid. Il avait néanmoins gagné car je l’avais réalisé sur synthétique et lui sur herbe !

Jérémy Rozier en Top 14.
Jérémy Rozier en Top 14. Icon Sport

Pour en revenir au sujet, on s’attend à un engouement incroyable à Paris. On en a eu un avant-goût durant le Mondial en France et notamment autour d’Antoine Dupont. Sa venue jette encore plus de lumière sur le VII et c’est une très bonne chose pour tout le monde. J’étais d’ailleurs sur les étapes de Vancouver et Los Angeles et j’ai pu me rendre compte de l’impact médiatique qu’il génère par sa seule présence. Et cela risque d’être encore plus fort pour la finale à Madrid ! Ce qui m’a marqué chez lui, c’est de voir avec quelle facilité il s’est intégré au collectif du VII de France, qui fonctionne bien depuis plusieurs années. Il n’a pas surjoué, ni sur le terrain ni en dehors. Il n’a pas pris plus de place qu’aucun autre joueur. C’est pour ça que cette équipe de France marche bien.

Comment se construit ma saison d’arbitre entre le VII et le XV ? Les managers nous répartissent d’abord sur les étapes du World Series et ils essayent de faire coïncider ces dates avec celles des championnats nationaux, histoire d’arbitrer un maximum à XV. J’ai donc arbitré du Top 14, de la Challenge Cup, de la Champions Cup (juste en juge de touche) et le Tournoi des moins de 20 ans… Cela fait six ans que je n’ai plus de week-ends libres mais j’ai essayé de répondre favorablement aux sollicitations afin d’engranger le maximum d’expérience, de grandir et d’évoluer. En gros, la saison de VII est relativement courte donc elle doit servir de tremplin aux arbitres pour qu’ils percent à XV.

La confiance envers les arbitres a été ébranlée durant la Coupe du monde, j’espère donc que les JO seront l’occasion de la restaurer et de tout faire pour que les matchs se déroulent du mieux possible. En clair, j’espère qu’on ne parlera pas des arbitres durant ces Jeux et qu’on sera aussi excellents que les équipes qui seront sur le terrain. Il y aura beaucoup de pression, mais on se prépare pour ces matchs. Personnellement, je me trouve plus performant dans les matchs à fort enjeu. Je me souviens de la période covid : les stades étaient vides, sans ambiance, c’était beaucoup plus difficile de se mobiliser pour une rencontre.

Vous êtes hors-jeu !

Cet article est réservé aux abonnés.

Profitez de notre offre pour lire la suite.

Abonnement SANS ENGAGEMENT à partir de

0,99€ le premier mois

Je m'abonne
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (4)
Perillos Il y a 11 jours Le 13/05/2024 à 19:15

Tordu. Reste à 7.

LoupVert Il y a 11 jours Le 13/05/2024 à 10:15

Supporters perpignanais vous êtes une honte pour le rugby français ! Les commentaires que vous faites sont à la hauteur de votre niveau : très proche du zéro...

OliveDePerpi Il y a 11 jours Le 13/05/2024 à 16:09

Plutôt que d'enchaîner les propos injurieux sur le public catalan, je vous suggère, si un jour vous mettez les pieds dans un stade, d'aller avec votre courage en bandoulière, tenir ces mêmes propos directement à l'adresse du dit public. Je compte sur vous.

Marco665 Il y a 12 jours Le 12/05/2024 à 22:00

A quinze contre quinze il n'arrive pas à suivre, alors il sort des joueurs , pour tout et n'importe quoi , et que d'un côté. Reste à 7, vas , tu ne nous manqueras pas