Top 14. Jérémy Fernandez (Castres) : « Ce match nous a poussés au point de rupture »

  • Jérémy Fernandez s'est exprimé après la victoire face à Montpellier.
    Jérémy Fernandez s'est exprimé après la victoire face à Montpellier. Icon Sport - Icon Sport
Publié le
Partager :

Soulagé de la courte victoire et auteur lui-même d’une bonne prestation, le demi de mêlée castrais Jérémy Fernandez reconnaît tout de même que le coup n’est pas passé loin…

Votre coéquipier Florent Vanverberghe disait à l’instant que ces victoires d’un point étaient les plus belles, vous souscrivez ?

Tant qu’on gagne, je suis d’accord ! C’était encore un match difficile, et il nous est déjà arrivé d’échouer d’un point cette saison. Tout n’était pas parfait bien sûr, et on va continuer de travailler mais on prend cette victoire avec un grand plaisir. Un point ce n’est pas beaucoup mais on a su le garder jusqu’à la fin du match…

Le match était pourtant mal embarqué avec deux essais encaissés en moins de vingt minutes…

Cela n’a pas été facile à encaisser. Malheureusement, c’est notre marque de fabrique cette saison : on court après le score. Cela nous a souri encore une fois, mais on doit arrêter de faire des erreurs stupides parce qu’on laisse les adversaires dans le match. On doit encore progresser là-dessus pour arrêter de faciliter la tâche à nos opposants. Car perdre d’un point, ça peut aussi aller vite et si tu les enchaînes ça devient compliqué.

Sur quoi devez-vous progresser ?

La discipline. On ne fait pas beaucoup de fautes mais on prend beaucoup de cartons. On en est à quatre cartons en deux week-ends, dont deux rouges. Il faut faire attention à cela.

Qu’est ce qui a fait la différence en deuxième mi-temps ?

Le banc a fait du bien, on a commencé à souffrir de la chaleur. Ce match nous a poussés jusqu’au point de rupture et tout le monde a eu du mal à encaisser. Mais sur la dernière séquence, qui je pense ne dure pas loin de deux minutes, on ne fait pas de faute et ça fait la différence. Après, leur drop ne passe pas loin et cela Tout le monde a été impliqué et chacun a apporté sa pierre à l’édifice. C’est ce qui fait la différence en fin de match. Il y a eu beaucoup d’intensité, et on n’en attendait pas moins de la part de Montpellier. J’ai aussi trouvé qu’on avait fait moins de fautes, du moins qu’elles avaient moins de conséquences négatives. Et avec le vent dans le dos, on a mieux occupé et on s’est un peu défait de la pression des Montpelliérains.

Vous avez déclaré ne plus avoir d’objectif, est-ce que cela vous a retiré de la pression ?

Difficile de vous répondre… C’est sûr que l’on doit encore regarder encore en haut et en bas en même temps, mais la priorité c’est de regarder vers notre prochain adversaire et on fera les comptes à la fin. Il faut arrêter de dire « et si, et si, et si… » et continuer de bosser parce que cela ne viendra pas tout seul.

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
lifteur Il y a 12 jours Le 12/05/2024 à 08:18

Mr Laporte n a hélas pas les résultats escomptés alors il n a plus qu a s épancher dans la presse pour dire que tout est de la faute de PSA et Elissalde qui on recruté n importe qui et n importe comment (des escrocs!).Il ne doit pas savoir qu ils ont gagné le challenge européen et ont amené le MHR a son premier titre de champion de F.Quant aux escrocs.......no coment!