Top 14 – Bayonne s’impose à l’extérieur pour la première fois de la saison en surprenant le Racing 92

Par Pablo Ordas
  • Facundo Bosch face au Racing 92 ce samedi après midi.
    Facundo Bosch face au Racing 92 ce samedi après midi. Icon Sport
Publié le Mis à jour
Partager :

Le soleil fait du bien au moral et au jeu ! Ce samedi après-midi le Racing 92 et l’Aviron bayonnais se sont livrés une bataille acharnée avec pas moins de huit essais inscrits. Un festival offensif au bout duquel ce sont bien les Bayonnais qui ont eu le dernier mot. Les hommes de Grégory Patat s’offrent donc leur première victoire de la saison à l’extérieur (28-37).

Sous le soleil d’Auxerre, Racingmen et Bayonnais ont proposé une première période riche en spectacle et en essais (7 !). Dans l’enceinte habituellement occupée par les footballeurs de l’AJA, ce sont les Franciliens qui ont frappé les premiers. Pour son grand retour à la compétition après sa blessure, il n’a fallu qu’une minute à Josua Tuisova pour éviter un plaquage de Denis Marchois et plonger dans l’en-but. Ici, le centre fidjien venait punir une première action catastrophique de l’Aviron, où Rodrigo Bruni avait commis un en-avant à la réception du coup d’envoi (7-0, 1e).

Sanconnie voit rouge

En grande forme, le Racing a vite doublé la mise. Cette fois, tout est parti d’une percée de Nolann Le Garrec, qui a facilement déchiré le rideau défensif bayonnais. Le jeu a vite rebondi sur la gauche, Habosi, Spring et Chouzenoux ont fait vivre le ballon et Fickou a terminé le travail (14-0, 7e). Auteur d’une entame indigente, Bayonne a réagi sur l’action suivante, lorsque Tom Spring a percé la défense locale sur la ligne médiane, surprenant ainsi tout le monde (14-7, 9e)

Au quart d’heure de jeu de ce début de match très animé, Fabien Sanconnie a reçu un carton rouge pour un déblayage dangereux sur Vincent Giudicelli, mais ça n’a pas empêché le Racing, sur un ballon porté bien conduit par Camille Chat, de reprendre le large (21-7, 23e). Cependant, l’Aviron est une équipe surprenante et les hommes de Grégory Patat ont fini fort le premier acte. 

Tom Spring en forme !

Face à son ancienne équipe, Maxime Machenaud s’est offert un doublé. D’abord, le numéro neuf a feinté la passe sous les poteaux et plongé dans l’en-but (21-14, 29e). Ensuite, il a profité d’une mauvaise passe de Chat pour Kolisi, sur une action où Bayonne avait trouvé de l’avancée grâce à une magnifique percée de Tom Spring (21-21, 32e).

Joueur, l’Aviron a même pris l’avantage au score en inscrivant un essai somptueux. Sur cette offensive, les visiteurs n’ont pas eu peur de tenter le coup depuis leur en-but. Hodge, Baget et Bruni ont touché le ballon et permis à l’Aviron de gagner du terrain, puis Martocq, servi sur la ligne médiane, a terminé le travail (21-28, 40e). Ainsi et malgré un carton jaune reçu par Aurélien Callandret (faute technique) juste avant la sirène, l’Aviron a viré en tête à la pause.

Bayonne défend bien

La seconde mi-temps a été bien moins animée que la première. Un seul essai a été inscrit, par Gaël Fickou, sur un ballon de récupération où l’Aviron a voulu trop jouer, depuis son propre camp (28-31, 50e). Le club basque, de son côté, a construit son succès grâce à la réussite au pied de Camille Lopez. Le numéro dix a inscrit neuf points au pied (45e, 60e, 74e), ce qui a permis à son équipe de faire la course en tête pendant toute la seconde période.

Bayonne s’impose à l’extérieur pour la première fois de la saison en surprenant le Racing 92 !

Plus d'infos : https://t.co/4fomsa94Cj pic.twitter.com/rZVhBythzp

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) May 11, 2024

Le reste du temps, les visiteurs, parfois embêtés en mêlée, ont globalement bien défendu les différents assauts franciliens et on garde en mémoire, après coup, ce contre en touche décisif de Denis Marchois en fin de rencontre (75e). D’ailleurs, l’alignement du Racing a semblé hésitant et particulièrement maladroit en seconde période. Il n’est pas étranger à la défaite des Franciliens qui vont devoir cravacher pour la qualification, alors que Bayonne a, de son côté, fait un grand pas vers le maintien.

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (27)
Victoire Il y a 12 jours Le 12/05/2024 à 10:21

Kolisi est à l'image du reste des sud af, sur côté. Quand on voit les Sharks se faire taper par Trévise chez eux avec la moitié du pack sud af...

Victoire Il y a 12 jours Le 12/05/2024 à 10:18

Le niveau de jeu du racing est minable. A 14 contre 15 aucune excuse avec ce pack. Ce n'est à aucun moment un handicap dans les phases de jeu au près. Cette défaite montre qu'ils n'ont rien à faire dans le top 6.

BortitzEtaOn Il y a 13 jours Le 12/05/2024 à 04:45

Pur bayonnais né à Auxerre.. j'en dis pas plus

Belharra Il y a 12 jours Le 12/05/2024 à 11:01

Pur Bayonnais, né à Saint Denis pareil !