Champions Cup - Héroïque, Bayonne arrache le nul sur la pelouse du Munster pour sa première

Par Loïc Padovani
  • Exploit de Bayonne qui fait match nul au Munster.
    Exploit de Bayonne qui fait match nul au Munster. Pablo Ordas
Publié le Mis à jour
Partager :

Valeureux dans l'effort, les Bayonnais ont tenu la dragée haute au Munster pour leur première en Champions Cup. Les hommes de Grégory Patat sont allés chercher le match nul au Thomond Park (17-17) ce samedi soir après une magnifique prestation collective. L'Aviron a joué avec ses forces et a déjoué d'une superbe manière les plans de la province irlandaise.

On leur avait promis l'enfer, mais l'Aviron est une équipe qui sait parfaitement déjouer les pronostics. Privés de Camille Lopez, laissé au repos, les Bayonnais arrivaient en terres irlandaises avec l'ambition de bien jouer contre un des prétendants au trophée, le Munster. Et sur la pelouse de Thomond Park, peu étaient certains que les Basques allaient parvenir à créer la sensation.

L'Aviron bayonnais arrache le match nul sur la pelouse du Munster ! \ud83d\udc4f

Le film du match : https://t.co/PbEGOCBhCY pic.twitter.com/d8RWoD7HG5

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) December 9, 2023

Pourtant, malgré leur toute première en Champions Cup, Bayonne ne semble absolument pas pris par l'enjeu. Après cinq premières minutes convaincantes, Maxime Machenaud vient valider la bonne entame de ses coéquipiers en passant une pénalité sur les 22 mètres dans l'axe (0-3, 5').

Mais la province irlandaise n'est pas là pour faire de la figuration. Très vite, les doubles vainqueurs de l'épreuve en 2006 et 2008 mettent la marche en avant et prennent l'Aviron à la gorge. Les avants pilonnent la défense bayonnaise, et l'ailier Shay McCarthy est à la finition d'une belle action collective menée par Jack Crowley et Calvin Nash. Le Munster réagit en champion. Dès lors, la rencontre semble tourner à l'avantage des hommes de Graham Rowntree (7-3, 11').

Et les petites erreurs des Basques se payent cher. Suite à un bon ballon porté, Gavin Coombes vient aplatir quelques minutes plus tard un deuxième essai, transformé sans difficulté par Jack Crowley (14-3, 22'). Le rouleau compresseur irlandais prend forme, mais Bayonne n'abdique pas.

Bayonne y a toujours cru

Les hommes de Grégory Patat l'avaient annoncé, ce déplacement en Irlande était tout sauf un départ en vacances. Preuve en est, les Bayonnais remettent la marche en avant, et apportent le danger dans les 22 mètres du Munster. Tour à tour, les essais de Cheikh Tiberghien (23') et de Peyo Muscarditz (25') sont refusés après visionnage de la vidéo. Ce dernier sera, quelques minutes plus tard, obligé de quitter ses partenaires, remplacé par Arnaud Erbinartegaray. À la pause, les Basques sont donc menés de 11 points, mais sentent que le coup de cette journée est tout à fait à leur portée.

Au retour des vestiaires, les changements font du bien et c'est le pilier Luke Tagi qui vient récompenser les efforts des Bayonnais en aplatissant, tout en force, le premier essai de l'histoire de l'Aviron bayonnais dans la compétition (14-10, 48'). Tout est donc jouable pour les Basques, et les Irlandais semblent perdre le contrôle de la rencontre. Eux qui choisissaient systématiquement d'aller en touche pendant toute la première période pour inscrire le plus d'essais sont contraints de prendre les points, grâce au pied de Jack Crowley (17-10, 55').

Bayonne subit devant sa ligne d'en-but, mais résiste dans les règles de l'art aux offensives du Munster. Ce sont même les Irlandais, très maladroits tout au long de cette partie, qui se sabordent eux-mêmes.

L'Aviron se doit d'en profiter, et les joueurs de Grégory Patat peuvent compter sur leurs avants, largement dominateurs en mêlée et sur ballon porté. À quelques minutes de la sirène, Gela Aprasidze, entré en jeu quelques minutes auparavant, sort le ballon du maul et sert Rémy Baget dans le côté fermé. L'ailier bayonnais aplatit dans l'en-but et remet les Basques à deux points. Maxime Machenaud sur le banc, c'est donc Thomas Dolhagaray qui se charge de la transformation du match nul. En coin, le ballon s'envole dans les airs et passe entre les poteaux (17-17, 77').

Bayonne se met presque à croire à la victoire, mais Rémi Bourdeau perd le ballon sur la ligne des 22 mètres du Munster. Le dernier ballon est pour les Irlandais, et la tentative de drop de Jack Crowley aux 35 mètres passe à côté des perches après la sirène. 

Les Basques exultent après le coup de sifflet de Luke Pearce, tandis que les joueurs de Graham Rowntree se prennent la tête dans les mains. Auparavant, seuls Clermont et Toulouse étaient parvenus à l'emporter sur la pelouse du Munster, tandis que le Racing 92 avait accroché le nul en 2019. Un exploit dont les Bayonnais se souviendront longtemps pour leur première dans la compétition.

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (8)
CUBITUS Il y a 2 mois Le 10/12/2023 à 19:16

Un Munster avec une DLC bien dépassée :))

Ovalie34 Il y a 2 mois Le 09/12/2023 à 23:41

Bravo au bayonnais. Ça me rappelle un match en 2011, mhr leinster, alors champion en titre et on avait fait match nul 16-16.

andiamarc Il y a 2 mois Le 09/12/2023 à 22:42

Aviron et nul dans la même phrase n'est pas histoire !!