Top 14 - L'oscar de la semaine : Paddy Jackson (Lyon), un full-house qui fait du bien

Par Nicolas Zanardi
Publié le Mis à jour
Partager :

L'oscar de la semaine il est pour le demi d'ouverture Paddy Jackson. Auteur d'un full-house (un essai, une transformation, une pénalité et un drop), l'ouvreur a porté le Lou vers un succès important face à Bayonne.

Déjà auteur de 22 points lors de la défaite du Lou à Gerland face au Stade français, le demi d’ouverture international irlandais a remis ça lors de la réception de Bayonne. Avec deux différences cruciales, pour autant. La première ? Elle est que cette fois, le Lou l’a emporté (42-29) même s’il a joué à se faire peur face aux Bayonnais. La deuxième, et principale ? Elle est que pour l’occasion, Paddy Jackson s’est fendu d’un rarissime "full-house" (le premier de la saison en Top 14 !), en marquant de toutes les façons possibles, à savoir un essai, quatre transformations, deux pénalités et un drop. Et si l’on peut regretter que le sublime essai qu’il inscrivit à la 43e au bout d’une longue séquence (au soutien de Niniashvili après une bonne percée de Mignot) ne rapporta pas au Lou le bonus offensif qui lui semblait à cet instant virtuellement promis, son drop de la 68e constitua en revanche le tournant définitif de la rencontre, qui relégua Bayonne à deux marques (30-22) au moment où les Basques se faisaient plus pressants que jamais, après avoir inscrit trois essais en six minutes.

Nous apporte beaucoup de sérénité, son sang-froid à l’irlandaise

"On ne s’est pas facilité la tâche à ce moment, en plus, appréciait le centre Thibaut Regard. Juste avant, on avait échoué à un mètre de la ligne, puis on avait refusé de prendre les points à quinze mètres face aux poteaux, et il a fallu qu’il nous sorte ce drop de trente mètres, en reculant et sous pression… Vraiment, chapeau à lui, on est heureux de l’avoir avec nous. Paddy nous apporte beaucoup de sérénité, son sang-froid à l’irlandaise. Il connaît le plan de jeu par cœur, avec lui tout est vraiment très carré."

Et les Lyonnais ne peuvent évidemment que s’en féliciter, tant Jackson fait pour l’heure bien mieux qu’assurer un simple intérim à l’absence de Léo Berdeu. Sa deuxième place au classement des réalisateurs (96 points), à sept petites longueurs du leader palois Joe Simmonds, en témoigne bien mieux que de longs discours… 

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
Nico6469 Il y a 2 mois Le 27/11/2023 à 13:59

Une bonne recrue , ce cousin celte!!!!!! Allez le Lou!!!!!!