Pro D2 - Les enseignements de la soirée : Vannes en démonstration, Mont-de-Marsan renversant

Par Vincent Franco et Quentin Put
  • Les Montois sont les nouveaux dauphins de Vannes après cette onzième journée.
    Les Montois sont les nouveaux dauphins de Vannes après cette onzième journée. Icon Sport
Publié le
Partager :

Ce vendredi soir se disputait la onzième journée de Pro D2. Larges vainqueurs d'Agen, les Vannetais ont encore une fois impressionné tandis que les Montois ont difficilement battu Provence Rugby. En fond de grille, Rouen a signé une victoire importante. Voici tous les enseignements !

Vannes en démonstration contre Agen 

Lors de la précédente journée, les Vannetais ont subi leur première défaite de la saison à Colomiers. On vous rassure, tout va bien pour le RCV. Ce vendredi soir, les leaders de la Pro D2 ont passé leurs nerfs sur des Agenais bien trop fébriles pour rivaliser et réduits à quatorze en fin de première mi-temps. Le SUA n'avait que cinq points de retard à la pause, mais a complètement explosé dans le second acte. C'est simple, il n'y avait qu'une équipe sur le terrain lors des quarante dernières minutes. Un cinglant 35-3 infligé par les Bretons aux Lot-et-Garonnais. Sept essais marqués, par sept marqueurs différents et une victoire finale 47-10 pour Vannes. La première place tient son propriétaire pour encore quelques semaines.

Soir de première pour Grenoble à l'extérieur 

Mal en point au classement avant de se déplacer à Chanzy, les Grenoblois se savaient attendus. Pourtant, ce sont les Angoumoisins qui ont pris le meilleur départ. Malgré un essai de Hulleu à la 20ème minute, le FCG accusait sept points de retard à l'approche de l'heure de jeu. Mais tout a basculé dans la dernière partie de cette rencontre.

Avec un deuxième essai signé de l'inévitable Blanc-Mappaz, les Isérois ont dans un premier temps fait leur retour au tableau d'affichage. Contre des Charentais qui ont trop commis d'erreurs pour tenir le score, les protégés d'Aubin Hueber ont appuyé sur l'accélérateur pour inscrire un troisième essai en fin de match, signé Aptsiauri. Sam Davies, encore excellent ce vendredi soir, a parachevé ce premier succès à l'extérieur de Grenoble, et bonifié qui plus est. De son côté, Soyaux-Angoulême retombe dans la zone rouge.

Rouen libéré

Le Rouen Normandie Rugby a remporté sa première victoire depuis le 25 août. Un petit événement forcément pour le stade Robert-Diochon bien animé par ses jeunes supporters. Dès le début de la partie, les Normands étaient dominateurs grâce à un paquet d'avants très fort en mêlée et en ballon porté Un gros temps fort amenait Lydon lancé dans l'intervalle à marquer (bien aidé par le leurre de Luatua). Harley, dont c'était le dernier match pour Colomiers avant de s'envoler pour les Etats-Unis, marquait le coup par un essai suite à un coup de pied de Lydon contré.

Et l'inévitable maul normand commençait sa moisson avec un essai d'El Ansari. Il faut dire qu'avant la rencontre, ce secteur était source de 40% des essais du RNR. Même si Brett Herron feintait et marquait pour son retour à la compétition, on en revenait aux cocottes pour concentrer la défense de Colomiers. Derrière, Lydon fixait et faisait la dernière passe pour Paul Vallée. C'est là que l'écart était fait. Les hommes de Julien Sarraute passaient cinq bonnes minutes pour marquer (par l'intermédiaire de Tamani) et croire à un impossible retour, sinon un bonus défensif. Mais sur le renvoi suivant, une interception envoyait Gontineac derrière la ligne (37-24).

Les Rouennais réalisent une bonne opération comptable puisqu'avec ces quatre points, ils réduisent l'écart avec Soyaux-Angoulême. Mais aussi mentale : c'est en effet une fin de série qui pourrait les relancer avant le dernier bloc menant jusqu'aux fêtes de fin d'année. Côté columérin, on regrettera sans doute cette indiscipline crasse, plutôt inhabituelle au vu des dernières sorties. Mais au fond, le déficit observé en mêlée et sur les ballons portés était trop grand. La consolation, c'est le maintien dans le top 6 avant la trêve.

Les Rouennais ont largement battu des Columérins trop imprécis.
Les Rouennais ont largement battu des Columérins trop imprécis. Icon Sport

Mont-de-Marsan soulagé, Provence Rugby frustré

Avec dix points d'avance au quart d'heure de jeu, les Montois pensaient peut-être passer un vendredi soir assez tranquille. Raté. Face à des Provençaux candidats déclarés aux demi-finales, tout comme les Landais, rien n'est facile. Dans une rencontre qui sentait bon le top 6, les deux formations se sont rendues coup sur coup. 

Avec deux essais inscrits en tout début de la seconde période, Provence Rugby pensait même accrocher les quatre points de la victoire. C'était sans compter sur Laousse-Azpiazu. L'arrière montois a libéré les siens sept minutes avant le coup de sifflet final. Deux minutes avant le terme de la partie, Jimmy Gopperth a eu la pénalité de la gagne au bout du pied mais a manqué sa tentative. Avec ce succès 20-18, Mont-de-Marsan est le nouveau dauphin de Vannes.

Le Stade aurillacois ne convainc pas mais assure

On a tardé à voir le premier essai dans ce match. À cinq minutes de la pause, le score était toujours de 3-3. De façon générale, pas grand-chose à se mettre sous la dent si ce n'est des chandelles. Mais les visiteurs frappent les premiers avec un essai de Vargas provoqué par un bon ballon porté duquel Bholi s'échappe. Pendant un bon moment, les Drômois font ainsi la course en tête dans l'imprenable Jean-Alric.

Au retour des vestiaires cependant, les Aurillacois trouvent la faille avec une prise d'Huurman en touche, un maul désaxé et un bon duel joué par Masterson face à Bholi. Cela permet aux Cantaliens de prendre les devants. Par la suite, les Damiers bénéficient de sacrées opportunités, avec de longues séquences de possession. Mais pas suffisant pour marquer (11-10).

Le Stade aurillacois passe de justesse, et en dépit d'une certaine inefficacité face aux perches. Mais la portée de ce succès n'est pas à négliger, avec des points pris contre le promu drômois qui sera un concurrent direct dans la course au maintien.

Béziers appuie son hommage à Alain Estève

L'hommage avant et pendant le match était à la hauteur de l'estime que portait le peuple biterrois pour Alain Esteve. Avec les maillots floqués Esteve en lettres capitales, les Biterrois ont fait le spectacle, ce vendredi contre Dax. Une large victoire qui s'est écrite dans le deuxième acte (12-9 à la pause). Particulièrement l'écart a été fait après l'heure de jeu, puisque trois essais ont été inscrits entre la 60e et la 69e. L'inévitable Costa Storti s'est fendu d'un doublé : cinq essais en cinq matchs pour l'international portugais (40-14).

Sans faire de bruit, l'ASBH, décidément impériale à domicile, réalise un premier tiers de saison remarquable, en témoigne sa cinquième place au classement.

L'US Dax a certainement remporté le match qu'elle avait coché la semaine dernière. Mais attention à ce qui suit. En effet, les Landais pointent désormais à la 14e place, trois points seulement devant les Angoumoisins, tandis qu'ils s'apprêtent à recevoir trois fois sur les quatre dernières journées avant Noël. Et dans ces trois matchs, il y aura Valence-Romans et Aurillac...

Nevers enfonce le CAB 

Longtemps dans le coup, Brive a craqué en quelques minutes. Devant au score après la demi-heure de jeu, les Corréziens ont perdu le fil de la rencontre, permettant ainsi aux Neversois de franchir la ligne à deux reprises pour prendre leurs distances. 

Décroché au tableau d'affichage, le CAB a ensuite vécu un calvaire sur la pelouse du Pré-Fleuri. Le champion du monde U20, Arthur Mathiron, s'est offert un doublé pour assurer le point de bonus offensif à ses coéquipiers. Largement dominés, les visiteurs ont réagi en fin de rencontre par l'intermédiaire de Tevita Ratuva. Victoire finale 36-18 pour les Nivernais qui restent au contact du podium avec cinq nouveaux points en poche. 

De leur côté, les Brivistes prennent une nouvelle claque et se retrouvent hors du top 6 à l'issue de cette onzième journée. Dans deux semaines, ils auront Pierre-Henry Broncan à leur tête pour la réception de Mont-de-Marsan.

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (2)
Nono56 Il y a 6 mois Le 19/11/2023 à 22:08

Oui, belle équipe, pourvu que ça dure cette belle aventure jusqu'au TOP14

Zach_antony Il y a 6 mois Le 18/11/2023 à 10:00

Quel début de saison de Vannes tout de même !